Face aux eaux du Khor Al Bizm, à 25 km à vol de cormoran de l'île de Marawah, intégrée à la réserve de biosphère de cette dernière, Mirfa existe d'abord par et pour l'usine de désalinisation de Ruwaisah établie à l'ouest. " Les régions d'Al-Aïn et de Liwa étaient mieux approvisionnées en eau douce. A Abu Dhabi, se souvient le chroniqueur Mohammed Al-Fahim, l'eau saumâtre que l'on buvait et que l'on utilisait pour la cuisine et pour se laver provenait soit du puits de surface creusé dans l'enceinte de la maison soit de puits communautaires plus profonds, situés à proximité du village. L'eau, bien que filtrée par le sable et moins salée que l'eau de mer, n'en demeurait pas moins de l'eau de mer, et n'était ni aussi pure, ni aussi propre que l'eau douce d'aujourd'hui. Néanmoins, les gens devaient s'en contenter parce qu'il n'y avait rien d'autre. En fait, les habitants d'Abu Dhabi ont consommé l'eau saumâtre de leurs puits jusqu'à la mise en exploitation de la première usine de dessalement en 1961. " Vous trouverez à Mirfa toutes les commodités modernes et les magasins essentiels. Un port de pêche et de plaisance sommeille à côté de la station-essence, non loin également de la jolie plage publique. C'est sur ce ruban de sable que s'installent fin avril les passionnés de la glisse et autres adorateurs d'Eole engagés dans le seul Watersports Festival du pays. L'espace d'une semaine, la localité s'anime devant ce spectacle à la californienne, puis tout s'arrête jusqu'à l'année d'après. Sans qu'il soit malheureusement possible de s'y rendre très facilement, on songera à la densité historique de Marawah tout proche. Ce tas de sable de 12 kilomètres sur 2 connut à Jebel Bal Sharayis une occupation humaine dès le néolithique (5500 av. J.-C.). Les fouilles permirent la mise au jour du squelette d'un homme en position foetale, entouré de fragments de poteries de l'époque Obeid. Un autre site révéla l'emplacement d'une église assyrienne. Membre du réseau mondial de l'Unesco depuis 2007, supervisée par l'Agence d'Abu Dhabi pour l'environnement (www.ead.ae), Marawah couvre 120 km de côtes, comprenant plusieurs types d'habitats d'importance régionale ou nationale, notamment des herbiers, des récifs coraliens, des affleurements de micro-algues et de la mangrove naturelle de type Avicennia. Cette biosphère est également précieuse car elle abrite la vache marine : il s'agit de la deuxième plus forte concentration au monde de ce dugong dont le cri est le barbarouffement ! L'île accueille encore les tortues marines " imbriquées " (seul reptile spongivore !) et " vertes " qui savent y trouver, au fil de leurs pérégrinations, le calme propice à la ponte, ainsi que 5 % de la population mondiale de cormorans de Socotra (ceux qui nageaient dans le pétrole lors du bombardement des puits de pétrole de la première guerre du Golfe). La réserve abrite encore l'îlot de Bu Tinah connue pour avoir été proposé au classement des " sept nouvelles merveilles du monde " par les autorités émiriennes.

À voir / À faire à AL MIRFA

Adresses Futées d'AL MIRFA

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à AL MIRFA

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
Hébergements & séjours
  • Tourisme responsable
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Assurance Voyage
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos d'AL MIRFA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

ABU DHABI

Guide ABU DHABI

ABU DHABI 2019/2020

17.95 €
2019-06-12
288 pages
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'exception pour 2 personnes en Corse !

Un séjour de 4 nuits et 5 jours pour 2 personnes en Corse avec l'Agence du Tourisme de la Corse.