Guide de PORTO : Les personnalités célèbres : Portugal

<p>Jeune fille s'amusant avec une fontaine de Porto.</p>

Jeune fille s'amusant avec une fontaine de Porto.

Vítor Manuel Martins Baía

Ancien gardien de but du Portugal (80 sélections de 1990 à 2002) et du FC Porto (1988-1996 et 1999-2007), club qu'il ne quitta qu'un bref instant pour le FC Barcelone, Vítor Baía était considéré comme l'un des meilleurs de sa génération. Le natif de Villa Nova de Gaia (banlieue sud de Porto) est le second joueur le plus titré de l'histoire du football (31 titres) derrière Ryan Giggs. Il fait également partie des rares à avoir remporté au moins une fois chacune des cinq compétitions européennes et internationales de clubs.

Agustina Bessa Luís

Cette référence de la littérature portugaise est née en 1922 à Amarante, ville du nord du Portugal. Auteur de plus de 40 romans, Augustina Bessa Luis a aussi écrit plusieurs scénarios pour les films de Manoel de Oliveira, des chroniques, des biographies et des essais. Remarquée en 1954 avec son roman La Sibille (A Sibila), la romancière a depuis reçu des nombreux prix littéraires, dont celui de l'Instituo Camões en 2004, un des plus prestigieux de la langue portugaise. Plusieurs de ses livres ont été traduits en français.

Sophia de Mello Breyner Andresen

Le premier livre de la poétesse Sophia de Mello Breyner Andresen, née à Porto en 1919, a été édité à l'occasion de ses 25 ans. Depuis, une grande production a marqué sa carrière et les thématiques sociales et politiques ont fait irruption dans son oeuvre. Opposante du régime de Salazar elle a été cofondatrice d'une commission nationale de l'aide aux prisonniers politiques et député à l'Assemblée constituante. Disparue en 2004, Sophia de Mello a aussi écrit plusieurs contes pour enfants, des essais, des romans et a traduit les textes de Shakespeare, Claudel, Dante, entre autres.

Manoel de Oliveira

Ce cinéaste, né en 1908 (et disparu en 2015, à l'âge de 106 ans !) dans une famille bourgeoise de Porto, détient un record : celui d'avoir été le seul réalisateur centenaire encore en activité ! Il a connu le cinéma muet et a vu le 7e art évoluer depuis. En 2008, l'année de ses 100 ans, il a été récompensé par la Palme d'or au Festival de Cannes pour l'ensemble de son oeuvre. Manoel de Oliveira a notamment signé l'adaptation au cinéma du Soulier de satin (1985) de Paul Claudel et a récolté une moisson de prix internationaux avec des films comme A Divina Comedia (1991), La Lettre (1999) avec Chiara Mastroianni et Françoise Fabian, et surtout Le Couvent (2001) avec Catherine Deneuve et John Malkovich. Très prolifique, il sort en 2008 Christophe Colomb, un film drôle et sensible retraçant l'histoire de l'aventurier, puis Singularité d'une jeune fille blonde en 2009, puis L'Etrange affaire Angelica en 2010.

Eça de Queiros

Un des plus grands noms de la littérature portugaise est né à Povoa do Varzim, banlieue de Porto, en 1845. Diplômé en droit, il finira par suivre la voie littéraire. Auteur d'Os Maias, O primo Basilio, O crime do padre Amaro et tant d'autres romans, Eça de Queiroz est décédé en 1900 à Paris, laissant derrière lui plusieurs textes alors inédits.

Ferreirinha

Dona Antonia Adelaide Ferreira (1811-1896) est une bienfaitrice et une figure emblématique de la ville et du vin de Porto. A 33 ans, lorsqu'une épidémie ravage les vignes dans la région du Douro, la dame de fer se trouve veuve et seule pour commander l'entreprise familiale. Au XIXe siècle les femmes n'étaient pas les bienvenues dans le monde des affaires, mais avec beaucoup de force et de vision commerciale, Dona Antonia réussit à faire de Ferreira une grande marque. Sa petite envergure lui a valu le surnom affectueux de Ferreirinha, sa générosité envers les plus pauvres et son courage lui ont fait une figure aimée et appréciée des Portuenses jusqu'aujourd'hui.

Almeida Garrett

João Baptista da Silva Leitão de Almeida Garrett est né à Porto en 1799. Ecrivain, diplomate, ministre, homme politique libéral, son parcours mouvementé ressemble à celui d'un Chateaubriand en France, abstraction faite du catholicisme de ce dernier : plusieurs fois exilé, il vécut aux Açores, au Havre et à Paris ou encore à Londres. Durant ses études de droit à l'université de Coimbra, il publie le poème Retrato de Venus (Portrait de Venus) qui lui vaut d'être accusé de matérialisme et d'athéisme. Il est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages entre littérature, théâtre et poésie. Ambassadeur et ministre, il ne reste en poste parfois que quelques heures. Réhabilité, député et anobli en 1852, il finit sa carrière en occupant diverses fonctions officielles de haut niveau à Lisbonne. Il y meurt d'un cancer en 1855.

Infante Dom Henrique

Henri le Navigateur (1394-1460), né à Porto, fut une figure très importante dans l'histoire de la navigation et de l'expansion coloniale portugaises. Le prince organisa plusieurs expéditions qui aboutirent à la découverte d'une partie de la côte occidentale africaine, ainsi que des archipels de Madère, des Açores et du Cap Vert.

Carolina Michaëlis de Vasconcellos

Berlinoise de naissance, Carolina Michaëlis (1851-1925) est devenue portugaise par mariage et par amour du pays. Passionnée des lettres, la spécialiste en philologie habitera à Porto de 1876 jusqu'à la fin de sa vie. Spécialisée en littérature médiévale et classique du Portugal, elle fut la première femme à enseigner dans une université portugaise (à Coimbra). Une des stations du métro du centre de Porto porte son nom.

Souto Moura

Ancien élève d'Alvaro Siza, Eduardo Souto de Moura (1952) a vite créé son propre chemin. L'architecte disciple de l'Ecole de Porto avec ses lignes épurées a projeté des nombreux bâtiments à Porto, sa ville natale. La maison du cinéma, le métro, le centre de conventions et encore l'innovateur stade de Braga sont tous signés Souto Moura. En plus de conduire ses projets, l'architecte est aussi maître à l'Ecole de Porto.

José Rodrigues

Né en 1936 à Luanda, en Angola, le sculpteur a étudié à l'Ecole des Beaux-Arts de Porto.

Ayant une carrière active, Rodrigues a déjà participé à la création d'une centaine de médailles institutionnelles, de pièces de théâtre, d'illustrations de romans et poèmes et a réalisé plusieurs monuments au Portugal et à l'étranger, comme le cube installé sur la Praça da Ribeira, à Porto.

Alvaro Siza Vieira

Né à Matosinhos, dans la banlieue de Porto, en 1933. Son architecture discrète et faussement tranquille exprime l'amour porté au lieu, à la forme, la lumière et l'espace. Auteur du musée de Serralves à Porto et du pavillon du Portugal sur le site de l'exposition universelle à Lisbonne en 1998, Siza est une référence internationale dans l'architecture. Il vit toujours à Porto dans le quartier de Foz do Douro.

Pero Vaz de Caminha

Cet illustre habitant de Porto faisait partie de la caravelle de Cabral quand elle arriva au Brésil en 1500. Chargé de documenter le périple, Caminha livra au roi de Portugal un récit de voyage de plusieurs pages où il relata de façon très détaillée l'arrivée des Portugais dans ces terres nouvelles. Ce document très riche est une source historique très importante pour connaître l'arrivée des Portugais au Brésil, mais aussi la faune et flore locale, la vie des indigènes et la mentalité de l'époque. Cette lettre de la découverte du Brésil existe toujours et est conservée dans la Torre do Tombo, à Lisbonne.

Adresses Futées de PORTO

Où ?
Quoi ?
Avis