Bryce Canyon National Park n'est pas tout à fait un canyon, c'est plutôt un gigantesque amphithéâtre naturel en forme de fer à cheval, créé par l'érosion de la partie est du plateau de Paunsaugunt. Ses structures géologiques (les hoodoos) sont extraordinaires. Ce chaos de blocs et d'aiguilles rocheuses délicatement dentelées, dominant les versants d'une vallée encaissée, est l'une des plus minutieuses sculptures géantes dont les artistes ne sont autres que le vent, la pluie et le gel. Le chef-d'oeuvre serait inachevé si les caprices de la nature n'y avaient pas déposé, de-ci, de-là, des touches de rose écarlate, d'orange, de blanc, de gris, de violet, de bleu, de vermeil...

Une piste (le Rim Trail) suit sur plusieurs dizaines de kilomètre le plateau déchiqueté qui borde le canyon. Sa première partie permet, en quelques heures seulement, de visiter les sites les plus spectaculaires.

Géologie

Il y a 300 millions d'années, Bryce Canyon appartenait à un grand bassin souvent inondé par l'océan qui y déposait du sel, du sable et des sédiments. Le vent pris le relais de l'océan et transporta une importante couche de sable venant des chaînes de montagnes environnantes. Sous l'effet du climat, les dunes de sable se transformèrent en roche de grès. Il y a plus de 50 millions d'années, l'érosion commença son travail et produisit ces incroyables pics de couleurs.

Histoire

Comme en témoignent les pétroglyphes découverts à Bryce Canyon, la région était déjà habitée il y a plusieurs milliers d'années. Des objets de la culture Anasazi et des Pueblos de Fremont ont été également mis au jour dans la partie sud du parc. Aux alentours du XIIe siècle, les Indiens Paiute s'installèrent dans les vallées environnantes et sur les plateaux. Au XVIIIe siècle, arrivèrent sur le site les premiers colons et, au XIXe, quelques mormons, venus là explorer le potentiel agricole de la région. Dans le début des années 1870, une expédition scientifique (cartographes et géologues), avec en tête le major John Wesley Powel, se rendit sur les plateaux du Colorado. Peu après, une communauté de mormons s'établit le long de la rivière Paria, rejointe par Ebenezer Bryce, d'origine écossaise. Ce dernier s'installa juste en dessous de l'amphithéâtre et aménagea une route et un canal pour irriguer son exploitation, ce qui lui valut l'estime des autres colons, qui appelèrent le lieu Bryce Canyon.

A la suite d'une succession de sécheresses et d'inondations, les Paiute demeurés sur place demandèrent aux colons de construire un système d'irrigation à partir de la Sevier River. Mais la tentative échoua et les colons, y compris la famille Bryce, quittèrent la zone en 1880. Bryce Canyon est devenu parc national en 1928.

Climat

Le parc est situé entre 2 018 m (Yellow Creek) et 2 778 m (Rainbow Point). En été, les journées sont tempérées et les nuits sont fraîches. Les pluies peuvent être soutenues dans la deuxième moitié de la saison. Difficile d'apprécier le printemps et l'automne, tellement le temps varie d'une journée à l'autre. Quant aux hivers, ils sont froids, avec une pointe record de neige en mars.

Nature

Dans ce parc situé dans un milieu naturel montagneux, la flore se développe en fonction de l'altitude. Les basses terres sont plantées de pins pignons, de genévriers, de bouleaux et de saules le long des cours d'eau. La mi-altitude accueille principalement des pins ponderosas. Quant au plateau de Paunsaugunt, il accueille des sapins de Douglas et des sapins blancs. Lichens, algues et champignons aident à retenir l'humidité. On trouve près de 400 espèces végétales. Au printemps, de nombreuses fleurs sauvages déploient leurs superbes couleurs. Parmi elles, gentiane, campanule, achillée, gillia, manzanita...

Les forêts et les prairies de Bryce Canyon constituent un excellent habitat pour la faune. Plus de 150 espèces d'oiseaux visitent le parc chaque année (martinets, hirondelles...), mais les geais, les corbeaux, les jolis grimpereaux, les hiboux, les condors de Californie et les aigles " logent " sur place. Renards, chiens de prairies, coyotes, écureuils, marmottes, lynx, puma et ours noirs ont également trouvé refuge ici. Le cerf mulet est le plus grand mammifère commun dans le parc. L'élan et l'antilope pronghorn, réintroduits à proximité, peuvent également s'aventurer dans le parc.

Les lieux incontournables de BRYCE CANYON NATIONAL PARK

Organiser son voyage à BRYCE CANYON NATIONAL PARK

Photos de BRYCE CANYON NATIONAL PARK

ROCHEUSES AMÉRICAINES

Guide ROCHEUSES AMÉRICAINES

ROCHEUSES AMÉRICAINES 2018/2019

14.95 €
2018-03-28
408 pages
Avis