Bago, comme beaucoup de villes birmanes, a des origines mythiques. Il y a fort longtemps, le site sur lequel est construite Bago était complètement immergé, à l'exception d'une infime parcelle : l'actuelle colline de Bago qui domine aujourd'hui toute la ville. Ce bout de terre aurait servi de refuge à un oiseau mythique, hintha. Mais il était tellement étroit que la femelle hintha ne put se poser que sur le dos de son compagnon. C'était un signe. Au fil du temps, la minuscule île devint une colline que l'on appela Hinthagone, le " refuge des hintha ". Un sanctuaire fut dressé à son sommet : la pagode Hinthagone.

Historiquement, ce sont les Môn qui s'installèrent les premiers sur le site de Bago. Parmi les habitants, on comptait une importante communauté d'émigrés indiens. L'agglomération aurait d'abord été appelée Ussa, nom dérivé de la ville indienne Orissa. Bago fut créée en 825 av. J.-C. par deux frères commerçants môn, Thamala et Wimala. 260 ans plus tard, Bago tombait pour la première fois sous domination birmane. En 1369, elle devint le fief des Môn quand Byinnya-U, roi de Martaban, en fit sa capitale. La ville, ainsi que toute la région, coeur du royaume môn de Ramanadesa, était alors connue sous le nom de Hanthawady.

En 1541, l'Etat de Bago tomba de nouveau sous le joug birman quand le roi Tabin Shwethi l'annexa au royaume de Toungoo. La ville, mise à sac par les Birmans, fut reconstruite en 1566 par Bayinnaung, successeur de Tabin Shwethi, puis de nouveau abandonnée, en 1635, sous le règne de Thalun qui prit Ava pour capitale.

Suivit une courte période d'indépendance môn. Bago sera finalement annexée définitivement à Ava, jusqu'à la colonisation britannique en 1852.

Pour apprécier Bago et ne pas se méprendre sur l'atmosphère générale de la ville, il ne faut pas s'arrêter au pont de ferraille qui en défigure le centre. Louez une bicyclette et quittez le capharnaüm pour vous enfoncer dans les petites rues paisibles des quartiers alentour. Ateliers de tissage, fabriques de cheroot ou travail du bois dur participent à l'ambiance villageoise des environs de Bago. Le Klaxon des camions fait place aux chars à boeufs.

Bago est en général une ville étape sur l'itinéraire emprunté par les tours organisés, sur la route du rocher doré de Kyaikhtiyo et de Mawlamyine. Beaucoup de touristes ne voient donc que le centre de Bago, sans grand charme. Un arrêt au restaurant chinois, et c'est reparti !

Les lieux incontournables de BAGO

Organiser son voyage à BAGO

Photos de BAGO

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

MYANMAR - BIRMANIE

Guide MYANMAR - BIRMANIE

MYANMAR - BIRMANIE 2018/2019

14.95 €
2018-07-13
408 pages
Ailleurs sur le web
Avis