Entre riche passé et présent foisonnant, Vienne synthétise à elle seule de multiples courants. Sa situation stratégique en bordure de Danube, son histoire mouvementée, sa position à l'orée orientale de l'Europe en font une ville à l'atmosphère unique. La vieille ville marque encore le creuset culturel de la capitale et éblouit par son faste impérial. La cathédrale Saint-Étienne, la Hofburg, les multiples églises baroques et les cafés multi-centenaires trahissent un passé exceptionnel. Le long du Ring, les palais et monuments s'enfilent comme les perles sur un collier : Opéra national, Musikverein, musée des Beaux-Arts, et hôtels de luxe sont autant d'endroits à admirer. Au-delà s'étendent les quartiers bobos de Neubau et de Mariahilf, les quartiers résidentiels de Josefstadt et de Wieden, l'ancien quartier juif de Leopoldstadt. Si les Viennois rendent hommage quotidiennement à leur passé glorieux en continuant de fréquenter les cafés et d'y déguster des pâtisseries légendaires, ils sont bien ancrés dans leur présent. La ville fourmille de projets d'art contemporain, de boutiques branchées, et de boîtes iconoclastes. Et pour se détendre et se mettre au vert, un trajet de tram suffit pour rejoindre les hauteurs de la ville et les Heuriger, des guinguettes où l'on sert le vin nouveau au milieu des vignes. Vienne possède de multiples facettes qui méritent plus d'un week-end pour en faire le tour, alors partez sur les traces de Mozart, Zweig, Strauss, Freud, Klimt...

Les lieux incontournables de VIENNE

Quand partir à VIENNE ?

Pour partir à Vienne, les saisons ne comptent pas... Si la fin de l'automne se révèle parfois un peu morose, la période de Noël est sûrement l'une des plus typiques avec ses nombreux marchés de Noël, leurs stands de bois et les éternelles échoppes de vin chaud pour résister aux températures en dessous de 0 °C. Le printemps est, après les fêtes de fin d'année, la saison où la fréquentation touristique est la plus importante (surtout d'avril à juin), mais à cette période, la météo reste imprévisible. L'été, au cours des vacances scolaires, Vienne se vide de ses habitants. Le climat est au beau fixe, la chaleur reste tout à fait supportable et la ville s'offre à vous pour des balades à vélo ou à pied. Les tarifs hôteliers sont moindres, et l'ambiance générale plus relâchée. Les périodes touristiques les plus creuses correspondent ensuite aux mois de janvier (après les fêtes), février, octobre et novembre. Des réductions intéressantes sont alors proposées dans la plupart des établissements hôteliers. Mais attention, ils peuvent être contrebalancés par un congrès ou un événement important. Durant l'été, en juillet et août, les tarifs des hôtels sont acceptables.

Comment partir à VIENNE ? Nos conseils & astuces

" Vienne sur les traces de Sissi ", " Vienne la romantique ", " Vienne, capitale de la musique " : les professionnels du tourisme organisent de nombreux courts séjours à Vienne. On vous proposera également des combinés avec Salzbourg, ou avec les autres capitales d'Europe centrale (Budapest, Prague). Vous pourrez enfin opter pour une croisière sur le Danube.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Il est très facile de voyager seul (e) à Vienne. Les transports en commun et l'offre hôtelière sont abondants, vous pourrez faire votre choix. Pour éviter de perdre trop de temps à faire la queue devant chaque monument, pensez à acheter vos billets à l'avance sur Internet ou sur place la veille. Des billets coupe-file permettent également de gagner du temps pour quelques euros supplémentaires.

Il serait bien inutile et onéreux de s'encombrer d'une voiture à l'intérieur de Vienne. Tous les lieux touristiques, même les plus éloignés, sont accessibles en bus ou en métro. Des offres existent pour quelques jours ou à la semaine. Pour la Vienne Hors Ceinture, les principaux lieux d'attraction alentour sont accessibles par les transports en commun.

Les circuits touristiques à VIENNE

Un week-end à Vienne

Deux jours dans la capitale autrichienne, c'est peu mais assez pour s'imprégner de l'atmosphère unique qui règne dans l'ancienne capitale impériale. On se focalisera sur l'Innere Stadt, la vieille vil...

Une semaine pour découvrir Vienne

La capitale autrichienne peut très bien se visiter en un week-end mais le mieux reste tout de même de le faire en une semaine. Au vu des innombrables monuments et musées qui garnissent la ville, consi...

Photos de VIENNE

Découvrir VIENNE

Les plus de Vienne

Une ville d’histoire
Château de Schönbrunn.
Château de Schönbrunn.

Visiter Vienne est un véritable voyage dans le temps. Chaque coin de rue évoque le passé grandiose et raffiné de l'Autriche, façonné au fil des siècles par les Habsbourg, la dynastie la plus éminente d'Europe (avec les Bourbons). L'histoire de ce petit pays (mais qui ne l'a pas toujours été !) qui a marqué au fer rouge celle de ses voisins européens est fortement ancrée dans la pierre des monuments et dans l'ambiance de sa capitale, mais également dans le coeur de son peuple ; si bien qu'en passant la porte de ses nombreux théâtres, châteaux ou palais, c'est tout le Vienne impérial des XVIIIe et XIXe siècles qui semble revivre encore un peu plus chaque jour. Mais Vienne est également la porte de l'Europe de l'Est. Vous le constaterez vite dans vos assiettes, en écoutant vos voisins de métro discuter en langue slave ou turque ou simplement en regardant les panneaux de signalétique routière !

Un patrimoine musical remarquable

A Vienne, les mélomanes ne sauront plus où donner de l'oreille. Haydn, Schubert, Strauss, Brahms, Beethoven, Mahler... Les plus grands maîtres de la musique, natifs ou non du pays, ayant passé une partie de leur carrière dans la capitale impériale, y ont composé maintes oeuvres. Mozart a réalisé son premier concert au château de Schönbrunn à l'âge de 6 ans, sous les yeux éblouis de l'impératrice Marie-Thérèse... Aujourd'hui, l'Opéra national propose une programmation foisonnante, accueillant chaque soir des musiciens de renommée internationale, que de nombreuses autres scènes de la ville viennent encore enrichir. Le Kursalon poursuit la tradition de Strauss, tandis que le prestigieux philharmonique de Vienne se produit régulièrement au Musikverein.

Vienne brille aussi dans la chanson viennoise, si particulière, du cabaret et des textes sardoniques. Les clubs de jazz ne manquent pas non plus et la scène électronique est l'une des plus bouillonnantes en Europe.

Une ville « verte »

A l'instar de l'Autriche tout entière, Vienne dispose d'un patrimoine naturel qu'il protège autant que ses vieilles pierres. L'équilibre des Viennois dépend en partie de l'omniprésence de l'élément végétal en ville, dont le plus grand domaine est le Prater, ancien domaine de chasse de l'empereur. Autre détail impensable pour tout habitant d'une autre capitale : les Viennois boivent (et se lavent) avec de la pure eau de source des montagnes alpines directement acheminée de l'ouest du pays à Vienne. Par ailleurs, l'électricité qui court dans les câbles de la ville n'est jamais, ô grand jamais, nucléaire. En bref, Vienne a tous les avantages d'une métropole sans les inconvénients : la qualité de vie dans cette grande ville est remarquable ! Et elle est d'ailleurs mondialement reconnue, puisque le cabinet Mercer l'élit " ville la plus agréable du monde " depuis 2009, parmi plus de 220 métropoles internationales.

Une capitale culturelle
Musée d'Histoire Naturelle.
Musée d'Histoire Naturelle.

Héritier de l'immense Empire austro-hongrois, Vienne a été plusieurs siècles durant l'absolue capitale culturelle de toute l'Europe du Sud-Est. Carrefour des mondes germanique, alpin, slaves, des Balkans et de la Hongrie, la capitale impériale a drainé les forces vives de ces régions d'Europe pour se forger une des plus brillantes cultures que l'Europe ait connue. Raffinée, cosmopolite, toujours avant-gardiste, Vienne est la ville de Haydn, Schubert, Schnitzler, Zweig, Freud...

Si elle est devenue après la première guerre mondiale une capitale plus modeste d'un pays plus petit et uniforme, elle a gardé cette force centrifuge, à la façon de Paris et Londres avec leurs anciens empires coloniaux. Scène de musique, de littérature, de théâtre (l'une des meilleures du monde germanophone), la culture, ancienne ou récente, est présente à tous les coins de rues. Les événements culturels sont multipliés, que l'on célèbre un grand du passé ou que l'on diffuse les oeuvres d'artistes contemporains.

Sous forme muséale ou vivante, du folklore au grand art, Vienne, avec ses myriades de musées et de scènes de culture, satisfera les esprits épris d'art et de science tant il est vrai que la ville en est imprégnée.

Une ville de vignobles

Vienne est au coeur d'une savante culture viticole autrichienne. Ici, on boit et on apprécie bien plus le raisin que le houblon. Tapissés de vignobles, les coteaux de la ville assurent une importante production de vins, surtout blancs (mais rouges aussi) de grande qualité, que l'on déguste dans les Heuriger, tavernes situées sur les lieux mêmes de culture. Le centre-ville n'est pas en reste puisque chaque établissement, du plus modeste au plus luxueux, propose également un large choix de vins de la région à boire à l'apéritif et pour accompagner les repas, qui plus est à des prix tout à fait abordables. Vienne est d'ailleurs la première ville productrice de vin en Autriche !

Une ville entre traditions et modernité

Vienne semble s'être arrêtée dans le temps, et l'ambiance qui flotte dans la vieille ville rappelle par bien des aspects le XIXe siècle, ne serait-ce que par la vue des calèches déambulant dans les rues pavées. Les imposants bâtiments administratifs ou culturels du Ring renforcent ce sentiment. Mais s'arrêter aux rues surannées du centre consiste à ignorer le quotidien des Viennois. Il suffit de se déplacer dans des quartiers plus résidentiels ou populaires pour sentir une ville qui bouge et vibre de façon agréable et charmante. Des marchés turcs entre Alsergrund et Ottakring aux boutiques branchées de Margareten et Neubau, en passant par les bars et boîtes de nuit de Donau Insel ou du Gürtel, les lieux de flâneries diurnes ou nocturnes sont nombreux.

Une ville de fins gourmets

A Vienne, on ne plaisante ni avec la nourriture, ni avec les traditions. Pour de nombreux Viennois, la journée démarre dans un des nombreux cafés historiques ou plus modernes pour boire un Melange, un café crème, en parcourant la presse du matin. Quand nous sortons dîner au restaurant ou au bistro, les Viennois, eux, vont à la Gasthaus, au Heuriger, au Stüberl, au Lokal, au Restaurant ou encore au Keller. Et parfois, ils se contentent d'une saucisse vite avalée devant un Würstelstand. Ce qui nous semble du pareil au même, les Viennois en affichent la nuance avec nombre de termes qui définissent un style gastronomique ou une ambiance. Taverne, brasserie, bistro, bistro à vin, restaurant sont autant de lieux où les gens se rassemblent autour d'un Tafelspitz ou d'un Wiener Schnitzel. Et l'été, tous ces lieux installent une terrasse sur leur pas de porte afin que les clients puissent profiter de la douceur d'une soirée.

Un paradis pour dent sucrée

Parmi les nombreuses traditions qui perdurent depuis l'époque impériale, la pâtisserie tient une place de choix. Les cafés emblématiques ont tous leur spécialité, à commencer par le Café Sacher et sa célèbre Sachertorte, un gâteau au chocolat et à la confiture d'abricot. Mais il y a aussi le Kaiserschmarrn du Café Central, l'Esterhazytorte du Café Demmel ou encore l'Imperialtorte, créée pour l'empereur François-Joseph par le Café Imperial. Les calories peuvent se déguster avec le seul plaisir des yeux en passant devant les nombreuses pâtisseries qui jalonnent les rues de la ville. La créativité sucrée semble ne jamais prendre de pause à Vienne !

Une ville à l'apogée du baroque

Ce qui distingue l'Autriche de l'Allemagne, c'est la religion. Ici, la tradition est catholique et Vienne en est une fière représentante. Il suffit d'avoir une vue panoramique de la ville, depuis la Grande Roue du Prater par exemple, pour s'en apercevoir. Clochers bulbeux ou en flèche pointent vers le ciel de toutes parts. La cathédrale gothique Saint-Etienne, avec son toit en tuiles vernissées, en est le plus célèbre exemple. Mais elle n'occulte pas quelques joyaux comme la Michaelekirche et ses fresques baroques, Saint-Charles-Borromée, le symbole de l'Art Nouveau, Kirche-am-Steinhof, le chef d'oeuvre de l'architecte Otto Wagner, la néogothique église votive, l'énorme pièce montée de l'église Saint-Charles ou encore l'opulence de l'église Saint-Pierre. A l'intérieur de ces églises parfois austères en façade se cachent des trésors baroques dans les choeurs. Dorures, statues, tableaux gigantesques ou fresques célestes sont autant de témoignages de la richesse de l'Eglise autrichienne et de la ferveur de ses fidèles. Si la vieille ville compte une concentration d'églises très importante, les quartiers périphériques ne sont pas en reste et un week-end ne suffirait pas pour toutes les visiter.

Une capitale festive

Les marchés de Noël et de Pâques attirent les visiteurs à Vienne par milliers. En plus de ces deux événements au retentissement international, la ville est aussi le lieu de nombreuses fêtes et happenings tout au long de l'année. Concerts d'exception, expositions d'envergure, commémorations historiques, festivals, marathon, Gay Pride... il y en a pour tous les âges et tous les goûts ! L'héritage industriel de la ville est l'occasion d'accrochages ou de fêtes éphémères et branchées. Bars et boîtes tendance ont investi les galeries du métro aérien du Gürtel, des guinguettes déglinguées occupent les bords de l'Alte Donau et les paillotes de plage mouillent les pieds dans l'eau sur Donau Insel. Autant d'endroits et d'occasions de se mêler à la foule et de s'immerger dans une Vienne aux faux airs de petit Berlin.

9.90 €
2018-11-14
288 pages

Reportages & actualités de VIENNE

Ailleurs sur le web
Avis