GALLERIA DEGLI UFFIZI

Musées
Piazzale degli Uffizi
Florence - Firenze
Italie - Voir sur la carte
Aménagements, équipements et prestations

Je gagne 100 foxies

Partagez ce bon plan

L'avis du Petit Futé sur GALLERIA DEGLI UFFIZI

Plaque millesim 2018

La Galerie des Offices est l'un des musées les plus fréquentés et prestigieux du monde. Elle abrite une magnifique et inestimable collection d'oeuvres d'art, provenant des Médicis, puis enrichie au cours des siècles par des legs, échanges et autres donations. Ouvert au public depuis 1765, le musée permet aujourd'hui encore de découvrir les plus grands chefs-d'oeuvre de la Renaissance.

Le palais des Offices, dessiné par l'architecte Giorgio Vasari pour Cosme Ier de Médicis en 1560, prend son nom de sa destination première : l'administration de la ville de Florence (Uffizi). Seulement un petit nombre de musées au monde peut offrir des collections aussi importantes et complètes. Les oeuvres y sont exposées par ordre chronologique.

Sachez qu'un projet d'expansion, en cours de finalisation, vise à étendre l'espace dédié aux expositions (de 8 000 à 13 000 m²). De nombreuses peintures, longtemps restées dans les réserves, seront bientôt accessibles aux visiteurs. Voici la disposition des salles lors de notre visite (cependant nous vous conseillons de vous munir d'un plan du musée à l'entrée car la disposition des salles change fréquemment) :

Le premier étage est consacré au cabinet des dessins et des estampes, installé dans les espaces réaménagés de l'ancien théâtre des Médicis. On y découvre une fabuleuse collection d'environ 150 000 dessins et estampes de la fin du XIVe au XXe siècle.

La salle 1 présente la collection d'antiquités de Cosme Ier. En commençant avec les premiers artistes byzantins comme Cimabue et Duccio di Buoninsegna, le musée illustre l'évolution de l'histoire de la peinture en partant des chefs-d'oeuvre de Giotto et d'autres artistes mineurs de Florence et de Sienne, jusqu'à l'extraordinaire Adoration des Mages de Gentile da Fabriano. Cette peinture datant de 1423 nous plonge dans l'ambiance raffinée du gothique international par l'élégance de ses dorures et le décor féerique de l'épisode biblique.

Puis, la collection continue avec les tableaux de la Renaissance d'artistes comme Masaccio, Paolo Uccello, Filippo Lippi et Piero della Francesca. Une attention spéciale est consacrée à Botticelli dont les peintures La Naissance de Vénus et Le Printemps sont de renommée mondiale. Peinte vers 1486, La Naissance de Vénus représente la déesse de la beauté au centre de la toile, sur une coquille Saint-Jacques posée sur les flots agités par le souffle de Zéphyr. L'oeuvre symbolise la transmission de la beauté de l'ordre divin au monde des mortels. Pour ce qui est du Printemps, peinture sur panneau de bois peinte vers 1478, il illustre un poème de Politien consacré au règne de Vénus. Ce tableau fait l'objet d'un culte semblable à celui de La Joconde, considéré comme l'un des plus beaux tableaux du monde.

Le XVIe siècle est représenté par Michel-Ange, Léonard de Vinci, Raphaël, les peintres toscans du style maniériste (comme Pontormo) et l'école vénitienne avec les oeuvres immortelles de Titien, du Tintoret et de Véronèse.

Au second étage, les niches de la loggia, ajoutées au XIXe siècle, abritent des sculptures en marbre représentant d'éminents florentins et toscans (Dante, Laurent le Magnifique, Léonard de Vinci, Galileo Galilei...). Lorsque vous visiterez le musée, prenez le temps d'admirer les plafonds ornés de grotesques attribués à Alessandro Allori (1535-1607) et de trompe-l'oeil.

Dans les salles 2 et 3, est principalement exposée la peinture italienne des XIIIe et XIVe siècles, avec des chefs-d'oeuvre de Cimabue, Duccio et Giotto, dont la trilogie des Madone qui illustre la transition opérée par les primitifs toscans du style italo-byzantin vers un style typiquement italien.

Les salles consacrées à la Renaissance commencent au premier étage.

Dans la salle 7, dite Primo Rinascimento, se trouvent des oeuvres de Masolino da Panicale et Masaccio (Sant'Anna Metterza), Fra Angelico - appelé Beato Angelico en Italie (Le Couronnement de la Vierge), Piero della Francesca - maître de la perspective, et Paolo Uccello (La Bataille de San Romano).

La salle 8 est consacrée à une partie de l'oeuvre de Filippo Lippi (1406-1469), un artiste aussi célèbre que demandé à son époque. Sa peinture est reconnue comme délicate et lumineuse. Il fut le maître de Botticelli, à qui il transmit la subtile polychromie de ses tableaux et l'élégance de ses silhouettes.

Dans la salle 9, les oeuvres des frères Pollaiolo

Dans les salles 10 à 14 : peintures de jeunesse de Botticelli, dont la méconnue mais fascinante Calomnie d'Apelle, peinture sur bois de petite dimension (61x91 cm), dont le sujet allégorique est la calomnie.

La salle 15 présente des oeuvres de jeunesse de Léonard de Vinci dans lesquelles se font ressentir l'influence de ses maîtres : L'Annonciation, et la très mystique, énigmatique (et tout récemment restaurée) Adoration des Mages. Ce célèbre tableau de 2,43 m sur 2,46 m, illustrant la naissance du Christ, demandé par le couvent de San Donato à Scopeto en 1481, fut la première grande commande de Léonard de Vinci. Il resta inachevé au départ de l'artiste pour Milan.

La salle 16, voulue par Ferdinand 1er, grand-duc de Toscane entre 1587 et 1609, est décorée de cartes géographiques qui illustrent le territoire florentin, l'Etat de Sienne et l'île d'Elbe.

Dans la Tribuna (salle 18), réalisée pour François Ier en 1584 sur un dessin de Buontalenti, on peut admirer le magnifique portrait de Lucrezia Panciatichi par Bronzino, celui de Laurent de Médicis par Vasari, peint plusieurs années après la mort du modèle, et la Vénus des Médicis, copie romaine du IVe siècle av. J.-C., qui compta au nombre des emprunts de Napoléon.

La salle 19 est consacrée à la peinture ombrienne, représentée par quelques oeuvres admirables de Luca Signorelli (La Sainte Famille, ainsi que La Vierge, l'Enfant et figures allégoriques qui inspira Michel-Ange pour son Tondo Doni), le Pérugin, Lorenzo di Credi et Piero di Cosimo.

Salle 20 : cette salle didactique montre les influences importantes et les échanges artistiques entre l'école florentine et les écoles du Nord (techniques, recherches stylistiques...), alors que la salle 21 présente le savoir-faire de l'école vénitienne représentée par Bellini, Giorgione et Carpaccio. On remarquera ici aussi les apports florentins (sfumato, traitement des figures).

Salle 22 : écoles du Nord avec Hans Memling et Hans Holbein le Jeune, qui nous montrent là encore le rayonnement du style florentin (gamme chromatique, architecture...).

Salle 23 : Le Corrège, considéré comme l'un des artistes les plus audacieux de la Haute Renaissance italienne, et Andrea Mantegna, doté d'un don exceptionnel pour la peinture et très apprécié de l'aristocratie et de l'Eglise catholique, les grands commanditaires de l'époque.

Salle 24, dite des Miniatures. Collection de miniatures de différentes époques et écoles, représentant principalement des portraits.

Salle 25 : peinture florentine, dont le Tondo Donide Michel-Ange. Ce célèbre tableau rond, réalisé en 1506, représente la Sainte Famille. Remarquez la torsion du corps de la Vierge qui procure une impression de mouvement.

Salle 26 : Raphaël et Andrea del Sarto. Peintre de l'harmonie et de la grâce, Raffaello Sanzio, plus connu sous le nom de Raphaël (1483-1520), fut considéré par ses contemporains comme un être quasi divin. Le peintre florentin Andrea del Sarto (1486-1530) élabore quant à lui un art poétique et expressif d'un riche coloris, annonçant le maniérisme et inspirant de nombreux artistes.

Salle 27. Place au maniérisme, incarné par les oeuvres de Pontormo et Rosso Fiorentino.

Dans la salle 28, on retrouve l'influence chromatique florentine dans les oeuvres vénitiennes de Titien couronnées par La Vénus d'Urbino. Cette huile sur toile (1538) incarne la matrice du nu érotique féminin, dont s'inspirera par exemple Edouard Manet 325 ans plus tard pour son Olympia.

La salle 32, dédiée à la peinture vénitienne de la seconde moitié du XVIe siècle, se consacre principalement à Jacopo Robusti, dit le Tintoret. Citons le célèbre portrait du peintre vénitien, Léda et le Cygne (1555), qui se trouvait à l'origine à Paris parmi la collection du duc d'Orléans.

La salle 38, dite de l'Hermaphrodite, expose la copie romaine d'un original hellénistique du IIe siècle av. J.-C., qui représente le fils de Hermès et Aphrodite, endormi et grandeur nature.

La salle 41 est consacrée à Rubens et Van Dyck.

La salle 44 présente des oeuvres de Rembrandt et d'artistes flamands du XVIIe siècle.

La salle 45 expose une sélection d'oeuvres de la peinture vénitienne, ombrienne, flamande et allemande du XVe siècle. On y découvre des chefs-d'oeuvre d'Andrea Mantegna, comme La Madone de la Carrière (1489) ou encore le triptyque représentant l'Adoration des Mages, l'Ascension et la Circoncision. Pendant plus de 40 ans, à partir de 1460, Mantegna occupa la place de peintre de cour à Mantoue.

Cette salle abrite également des oeuvres splendides d'Albrecht Dürer (1471-1528), illustre peintre allemand et dessinateur de génie ; citons par exemple le Portrait du Père et l'Adoration des Mages.

Salle 48 : peintres français du XVIIe siècle, autour du thème sacré. Parmi eux, Charles Le Brun (illustre décorateur de Versailles et de Vaux-le-Vicomte), Jacques Stella (peintre lyonnais ayant longuement séjourné en Italie et à la carrière riche en commandes), et Simon Vouet (peintre parisien le plus important du règne de Louis XIII).

La salle 58 met Andrea del Sarto (1486-1530) à l'honneur. Surnommé " le peintre sans erreurs " par Vasari, del Sarto fut le maître de la première génération d'artistes dits " excentriques ". Parmi les peintures d'intérêt majeur : La Vierge des Harpies (1517), un retable d'autel élégant et solennel, qui offre une représentation inhabituelle de la Vierge.

Salle 60 : Giovanni Battista di Jacopo (1495-1540), dit Rosso Fiorentino. Le Moïse défendant les filles de Jethro figure parmi les oeuvres remarquables de cet artiste peintre florentin, attitré de François Ier.

La salle 66 est dédiée à l'un des artistes italiens les plus connus au monde, Raphaël. Des oeuvres importantes dans le parcours artistique du peintre y sont présentées, comme La Vierge au Chardonneret,datant de 1506. Assise sur un rocher, on observe la Vierge interrompre sa lecture pour regarder tendrement les deux enfants, en l'occurrence son fils Jésus et saint Jean. Au centre du tableau, un chardonneret symbolise le roi des cieux.

Informations et horaires sur GALLERIA DEGLI UFFIZI

Mardi à dimanche 8h15-18h50. 20 € (gratuit le 1er dimanche du mois). Réservation fortement conseillée en ligne (supplément 4 €). Billet à retirer 10 min avant votre horaire de visite, porte 3.

Avis des membres sur GALLERIA DEGLI UFFIZI

Note générale : 4.8 / 5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
33 avis d'internautes
Avis déposé le 05/03/2019 à 10:20
Note globale :
Visité en novembre 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
un incontournable de Florence
La galerie des offices est à faire absolument. c'est l'un des incontournable de musée de Florence: peintures/ sculptures. le seul reproche des musées en Italie, c'est qu'il n'y a pas de texte en Français ou très peu.Acheter la Firenza Carte, ce qui sert de coupe fil ou de moins attendre.
Avis déposé le 04/03/2019 à 19:33
Note globale :
Visité en septembre 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Wow
Le plus beau musée au monde!
J’a adore la restauration de tableau de Leonard de Vinci, j’y ai passe une heure . Quelle réussite!
Passionnant!
Tout est bien , l’antre de la beauté
Avis déposé le 02/03/2019 à 12:35
Note globale :
Visité en août 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Un incontournable à Firenze
Magnifique musée de part tout d’abord son architecture et les œuvres présentées. Même les plafonds sont peints et décorés, une merveille! Pensez à réserver pour éviter la queue, musée gratuit le premier dimanche du mois, comme beaucoup de musée d’état.
Avis déposé le 20/02/2019 à 14:24
Note globale :
Visité en novembre 2018
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Quel de trésors !
Superbe musée, très bien organisé, riche d’œuvres et de sculptures magnifiques ! En basse saison pas trop fréquenté, pas de fil d'attente à l'entrée, quel plaisir
Visite en novembre ... pas la foule c'est vraiment appréciable pour profiter des chefs d'oeuvre
Avis déposé le 04/02/2019 à 18:17
Note globale :
Visité en janvier 2019
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Galleria Degli UFFIZI
Un musee exceptionelle avec des oeuvre de la renaissance ( Da vinci, Boticelli, Giotto, sculpture de Donatello) a voir absolument !

Je gagne 100 foxies

Participez
à la communauté

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !