Ngozi, officiellement troisième centre urbain du pays après Bujumbura et Gitega, est la capitale du Nord caféier, nichée au coeur de la région du Buyenzi. Comme nombre d'autres agglomérations burundaises, elle a été créée à l'époque coloniale comme chef-lieu administratif, dans l'une des régions les plus peuplées du pays.

Avec la création de son évêché, elle est devenue un haut lieu de la religion chrétienne à l'ère coloniale, et possède, comme Gitega, tout un quartier occupé par la cathédrale (la plus grande du pays avec celle de Bujumbura, mais en briques rouges, superbe), et par des dépendances religieuses, à l'ouest du centre-ville (au nord de la RN6). Mais ce qui fait le dynamisme exceptionnel de cette ville, ce sont ses activités commerciales très développées, liées à la production caféière intense dans la région, et à sa position de carrefour transrégional et transfrontalier.

Une ville de négoce. Ngozi appartient en effet à l'une des zones rurales où les flux financiers sont les plus importants, surtout au moment de la campagne-café, et son commerce avec Bujumbura comme avec les centres urbains voisins (Kayanza, Kirundo, Muyinga et même Gitega) et les pays limitrophes (Rwanda et Tanzanie) l'a dotée d'un réseau de vendeurs, de grossistes et de détaillants considérable.

Les gens d'ici, qui sont particulièrement hospitaliers et joviaux, sont aussi très entreprenants, et une simple visite aux abords du marché central donne une idée de la vigueur de la vie économique dans la région. Il faut dire que cette vie a repris, et s'est même remarquablement développée, bien plus tôt que dans d'autres villes restées plus longtemps dans la guerre. En effet, si Ngozi a beaucoup souffert aux premières heures du conflit civil et militaire, elle a retrouvé son calme dès la fin des années 1990 et a profité la première de nouveaux projets et d'investissements. Ses rues affairées et l'animation de ses nombreux cabarets attestent aujourd'hui de sa vitalité.

Ngozi aujourd'hui. Cette ville attirante et agréable à vivre (même si les abords du marché sont parfois stressants) est tout à fait indiquée pour un arrêt de plusieurs jours, même si elle n'offre pas tous les attraits culturels que concentre son alter urbi Gitega. Située au départ au sommet d'une colline, à 1 800 m d'altitude, elle s'étend aujourd'hui de part et d'autre de ses versants et surplombe au sud la belle vallée de la Nyacijima et au nord celle de la Nkaka.

Son économie prospère et son rôle régional important lui fournissent les atouts d'une grande ville, avec des services commerciaux et bancaires, des structures d'accueil sanitaires (hôpital, centre de santé), éducatives (lycées, dont un grand établissement islamique, université) et religieuses (évêché, congrégations féminines et masculines, etc.). Par ailleurs, la ville est idéalement située pour des visites sur les exploitations des fonds de vallée ou dans les caféières. A partir du centre, on peut faire de belles promenades en peu de temps.

À voir / À faire à NGOZI

Adresses Futées de NGOZI

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à NGOZI

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
Hébergements & séjours
  • Ecotourisme
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Activités Funbooker
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos de NGOZI

17.95 €
2015-01-14
360 pages
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour de 2 nuits pour 2 personnes à Nancy !

Profitez d'un week-end de prestige à Nancy !