Prospérant non loin de la Mer Jaune, Séoul, à la fois capitale politique, économique et culturelle de la Corée du Sud, symbolise à elle seule le dynamisme des mégalopoles de l'Asie orientale, où les grattes-ciels et bâtisses modernes - comme le futuriste palais des congrès Dongdaemun Design Plaza - fleurissent aux côtés d'antiques temples bouddhistes. Parcourue par plus 10 millions de coréens vivant à toute allure, la tentaculaire cité enregistrant une ahurissante densité de population est en effet une étonnante combinaison du futur - avec sa culture pop acidulée et son inconditionnel penchant pour le high-tech - et de traditions millénaires, tant religieuses que commerçante, chose dont on prendra la mesure face aux innombrables lieux saints et marchés de rue. Les nombreux monuments classés au patrimoine mondial de l'UNESCO, à l'image du palais de Gyeongbokgungou ou du temple Jogyesa, s'avèrent exceptionnellement bien conservés, se faisant les témoins d'un passé illustre. C'est cette profusion de trésors urbains que le guide touristique de Séoul propose d'explorer, en ne négligeant par les haltes dans les espaces verts émaillant la ville, mais aussi les bonnes adresses pour se restaurer et, capitale mondiale du shopping oblige, les boutiques à ne pas manquer. On pourra également s'éloigner ponctuellement de la frénésie citadine pour visiter la célèbre zone démilitarisée séparant les deux Corées, mais aussi les îles de la baie d'Incheon aux villages traditionnels, en passant par le haut lieu historique qu'est Suwon, étape incontournable. Bienvenue à Séoul ! 서울

Les lieux incontournables de SEOUL 서울

Quand partir à SEOUL 서울 ?

Quand partir à Séoul ? La haute saison touristique se situe pendant l'été (juillet-août) et c'est pourtant l'une des moins agréables. Le temps y est chaud et très humide, les plages sont bondées et les prix doublent. Le printemps et l'automne sont les saisons les plus douces, les moins chers et de loin les moins encombrées, en faisant la meilleure période pour partir à Séoul. Nous vous conseillons tout particulièrement les mois de septembre et octobre pour profiter au mieux de la région. Cette époque est également celle de la fête nationale Chuseok, sorte de Toussaint locale, et, comme à l'occasion de l'autre fête nationale - Seollal, début février, le nouvel an lunaire -,  des millions de Coréens envahissent les routes pour aller rendre hommage à leurs ancêtres dans leur pays natal. Beaucoup de magasins ferment. Mais ne croyez pas que l'on ne puisse rien faire : au contraire, c'est le moment de partir dans des endroits d'habitude bondés de touristes, car il n'y a personne. Il suffit d'éviter les axes principaux (autoroutes) et de prendre le train ou l'avion plutôt que le bus. Attention, pour ces dates, les Coréens réservent leur transport plusieurs mois à l'avance ! Une idée peut être, par exemple, d'aller à Icheon en métro, à 1 heure de Séoul, et de là prendre un bateau pour une des îles. Quand partir à Séoul ? Au printemps ou en automne si possible !

Comment partir à SEOUL 서울 ? Nos conseils & astuces

Il existe des spécialistes de la Corée du Sud ayant tissé des partenariats de longue-haleine avec des agences et structures touristiques à Séoul. Les offres sont en conséquence assez nombreuses et le fait de passer par ce canal facilite souvent grandement les démarches dans un pays où la langue peut s'avérer une barrière pour les francophones. Les tarifs proposées par ce type de structures de voyages sont également souvent assez intéressants pour visiter Séoul.

Découvrez notre sélections d'agences de voyages pour cette destination

Le prix moyen d'un vol entre l'Europe de l'Ouest et Séoul est de 800 € en haute saison, 600 € en basse saison. A noter que la variation de prix dépend de la compagnie empruntée mais, surtout, du délai de réservation. Comme pour le logement, pour obtenir des tarifs intéressants, il est indispensable de vous y prendre très en avance. Pensez à acheter vos billets six mois avant le départ !

Les transports sont très pratiques à Séoul. Et ils sont également très sûrs à toute heure du jour et de la nuit. Le métro es le meilleur moyen de pour se déplacer est le métro : pas cher, rapide et avec les informations en anglais, le réseau couvre l'ensemble de la métropole, et permet même d'aller dans les villes voisines, notamment Incheon et Suwon.Séoul compte également un nombre impressionnant de bus qui est un excellent complément au métro, pour se rendre dans certains quartiers. Les taxis se comptent par milliers et quadrillent la ville jour et nuit. Les principaux quartiers touristiques offrent des distances entre chaque site qui, pour une grande partie, peuvent être parcourues à pied.

Les circuits touristiques à SEOUL 서울

Séoul et sa région

Mieux vaut se réserver 3-4 jours à Séoul, la capitale, car elle donne un bon aperçu du pays. Éviter catégoriquement Jejudo pour un court séjour, malgré la publicité faite autour de cette île.

Visions de Corée

Trois semaines permettent d'avoir une bonne vision de la Corée, en tout cas pour ceux qui veulent visiter le pays au galop. L'intérêt de ce pays est de s'y promener tranquillement, pour y cerner l'amb...

Photos de SEOUL 서울

Découvrir SEOUL 서울

Les plus de Séoul

L'Année France-Corée 2015-2016

L'Année France-Corée 2015-2016, qui célèbre les 130 ans de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, a été inaugurée le 18 septembre 2015. Elle marque la volonté des deux pays d'intensifier et de densifier leurs relations, de valoriser toute la richesse et la diversité de leurs échanges résolument tournés vers l'avenir.

Cette Année propose, en France puis en Corée, des évènements culturels d'envergure dans les musées, les théâtres, les salles de concert mais aussi des manifestations dans les espaces publics. Associant toutes les formes artistiques, des plus classiques aux plus novatrices (art digital, twittérature, etc.), elle réunit aussi tous les publics lors de grands événements sportifs, scientifiques ou encore gastronomiques. Dans le domaine économique, elle valorise tous les savoir-faire d'excellence et les pratiques innovantes, tout en favorisant les relations commerciales déjà très dynamiques entre les deux pays. Sur le plan universitaire et scientifique, elle développe des partenariats structurants entre les établissements supérieurs d'enseignement et de recherche.

Bénéficiant d'une volonté et d'une implication politique aux plus hauts niveaux, l'Année France-Corée offre une visibilité nationale et une ouverture internationale à de nombreux opérateurs français, aux collectivités territoriales, aux partenaires publics et privés qui permettent sa mise en oeuvre.

Pour en savoir plus et connaître le calendrier des manifestations, voir le site officiel : www.anneefrancecoree.com

Un patrimoine historique exceptionnel
Palais Gyeongbokgung, pavillon de Hyangwon-jong.
Palais Gyeongbokgung, pavillon de Hyangwon-jong.

Séoul est la capitale de la péninsule depuis plus de 600 ans. Alors forcément, les sites historiques exceptionnels ne manquent pas. Avec plusieurs palais inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO construits en plein centre-ville et qui incarnent toute la richesse culturelle de la Corée, Séoul est une destination vraiment unique qui ravira les amateurs du genre autant que ceux qui veulent profiter de leur séjour pour découvrir la culture coréenne et contempler ses trésors.

L'hyper-activité d'une mégalopole asiatique

Mégalopole classée parmi les plus peuplées de la planète, Séoul est une ville énergique et intense, où la vie semble ne jamais s'arrêter. Les quartiers de Myeongdong et d'Itaewon sont les centres de la vie nocturne, tandis qu'Insadong est la plaque tournante des activités touristiques. Les quartiers étudiants sont très vivants (notamment celui de Hongdae), et les immenses marchés de Dongdaemun et Namdaemun proposent tout ce qui peut se vendre, et semblent ne jamais fermer. Symbole du dynamisme des villes asiatiques, Séoul ne s'arrête quasiment jamais. La proximité des îles de la baie d'Incheon offrira en outre à ceux qui le souhaitent un répit, loin du tumulte et de l'hyperactivité de la mégalopole.

Les traditions au cœur de la cité
Artistes en tenue traditionnelle.
Artistes en tenue traditionnelle.

Des artisans talentueux, des quartiers reconstitués pour donner une idée du Séoul d'hier, et des spectacles magnifiques offerts par des artistes inscrits sur la liste du patrimoine national : Séoul ne se contente pas de musées et de palais pour mettre en avant son héritage. Certaines escapades proposées, notamment dans les villages traditionnels, sont l'occasion d'une découverte encore plus poussée de l'héritage de la Corée.

Où l'histoire se conjugue au présent

Du mémorial de la guerre de Corée à la zone démilitarisée (DMZ), en passant par la prison de Seodaemun, l'histoire récente et mouvementée de la péninsule coréenne est omniprésente à Séoul, et contraste avec l'espoir, tout aussi omniprésent, en un avenir plus radieux. A Séoul, on touche du doigt les derniers vestiges, encore vivants, de la guerre froide. La visite de la DMZ est un passage indispensable pour ceux qui souhaitent en apprendre plus sur ce pays, ou tout simplement voir l'un des lieux considérés comme les plus à risque au monde.

Une cuisine riche et raffinée
Le rouge est souvent synonyme de plats épicés.
Le rouge est souvent synonyme de plats épicés.

Peu de gens connaissent la cuisine coréenne en dehors des inévitables Bulgogi, les barbecues coréens. Et pourtant ! La cuisine quotidienne s'avère probablement comme la plus saine et la plus équilibrée qui soit : des légumes présents dans tous les plats lorsqu'ils n'en sont pas les uniques ingrédients, pas ou extrêmement peu de friture ou de matière grasse. Le Bibimpap, du riz mélangé à divers légumes, dans un plat froid ou dans un plat de pierre chauffé pour faire griller l'ensemble sur ses parois ; les diverses soupes, bouillons et ragoûts, au dubu (le tofu coréen), au chou, aux graines de soja fermentées, au poisson, au boeuf, au coquelet, etc. Parallèlement à cela, les amateurs de viandes se rassasieront avec les multiples grillades proposées désormais à chaque coin de rue : côtes de boeuf, morceaux de boeufs marinés, lamelles de porc, canard, poisson, etc. De quoi satisfaire végétariens et carnivores affirmés ! La cuisine traditionnelle s'avère de son côté aussi raffinée que peuvent l'être les plats des plus grandes gastronomies du globe. Elle est surtout composée de banchan, ces petits plats qui accompagnent les mets principaux, dans les meilleurs restaurants de dizaines de portions congrues de mets à part entière : légumes et riz sous toutes leurs formes, méduse, crabe, coquillages, canard, poisson, boeuf, etc., cuisinés de multiples manières, aux goûts déroutants et délicieux.

Shopping, shopping et shopping

Des boutiques à ne plus pouvoir les compter, des marchés gigantesques... Séoul est un paradis pour les accros au shopping. Pas étonnant de voir des hordes de jeunes Japonaises dans les rues de Myeongdong, venues là spécialement pour leurs achats. Car le shopping de Séoul s'écrit souvent au féminin, mode et cosmétiques en tête. On trouve également les derniers produits en électronique et informatique, avec l'avantage des mêmes prises de courant qu'en Europe. Enfin, dans un autre registre de shopping, Séoul attire de plus en plus d'étrangers qui viennent pour des soins médicaux, proposant une incroyable panoplie de cliniques généralistes, de médecine traditionnelle, esthétiques ou dentaires. Un tourisme en pleine explosion, qui attire notamment de nombreux Chinois et Américains.

13.95 €
2016-05-11
240 pages

Reportages & actualités de SEOUL 서울

Ailleurs sur le web
xiti
Avis