Au cours d'expéditions menant au lac Chungara, il est conseillé de s'arrêter une ou plusieurs nuits à Putre afin de s'acclimater à l'altitude (on est déjà à 3 500 m), même s'il est possible de boucler ce tour en une journée, et que de nombreuses agences le proposent. C'est une excellente base pour rayonner alentour. Quand l'on prend la mesure de son emplacement, de sa beauté, bref, de toutes les possibilités touristiques du village, on songe que dans quelques années, Putre pourrait bien être un nouveau San Pedro de Atacama, et la rue Baquedano une nouvelle Caracoles. Pour l'instant, ce n'est pas encore le cas, et l'on peut savourer paisiblement les charmes d'un village authentique et préservé. Putre fut construite par les Espagnols en 1580, sur les restes d'habitations indigènes. Comme Socorama, elle avait un rôle stratégique dans la surveillance et le repos des transporteurs d'argent entre Potosí et Arica. Plus tard, vers le milieu du XVIIe siècle, elle jouera le même rôle pour les convoyeurs d'or de Choquolimpie. La ville périclita en 1825, du fait de la proclamation d'indépendance de la Bolivie et de la déviation du trafic vers Antofagasta qui s'ensuivit. En 1868, elle fut fortement touchée par le tremblement de terre. Elle ne compte plus maintenant que 2 000 habitants. Là encore, les maisons conservent quelques façades ou portails en pierre du XVIIe siècle, comme dans la rue O'Higgins, la plus ancienne.

Mais c'est sans doute l'église qui est le plus beau bijou de ce village, surtout par les nuits de la Semaine sainte, quand elle est décorée de manière irréelle. L'église de Putre fut construite en 1670, à la place de l'ancienne qui, selon les chroniqueurs de l'époque, était couverte d'or et d'argent. Restaurée en 1871, l'église actuelle présente un clocher antérieur à la restauration mais dont la date de construction est inconnue. A l'intérieur, l'autel, de 1895, est en pierre peinte en bleu. Le patio qui entoure l'église est fait de pierres qui dessinent une sorte de mosaïque mystérieuse. La nef mesure 33 m de longueur et 6 m de hauteur. Pour visiter, demander les clefs à la Casa Pastoral si l'église est fermée. La première semaine de novembre, si vous êtes dans le coin, ne manquez pas Pachayampe, la fête de la pomme de terre ! Lors d'un séjour à Putre, il est recommandé de gagner les thermes de Jurasi, à une dizaine de kilomètres à l'ouest, après une déviation de 3 km à partir de la Panaméricaine. Il y a deux bassins assez chauds, une piscine extérieure plaisante pour contempler d'éventuels vols de condors ou guetter un huemul dans les fourrés, et une dernière lovée à l'intérieur. Entrée payante, mais très bon marché.

Adresses Futées de PUTRE

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à PUTRE

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de PUTRE

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

CHILI - ÎLE DE PÂQUES

Guide CHILI - ÎLE DE PÂQUES

CHILI - ÎLE DE PÂQUES 2020/2021

13.95 €
2020-01-15
600 pages
À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine en tente trappeur pour 5 personnes avec Huttopia !

Envie de prendre l'air ? Remportez un séjour d'une semaine en tente trappeur pour 5 personnes avec Huttopia .