Si la mine de Chuquicamata était déjà connue par les Incas et si l'on exploita quelques gisements à fleur de terre dès 1882, c'est en 1912 que commencèrent les premiers forages et l'analyse du sous-sol. La mine fut achetée par le grand capital nord-américain et devint, en 1913, la Chile Copper Company. Les frères Guggenheim, propriétaires de la compagnie, fabriquèrent la première barre de cuivre en 1915. La mine deviendra par la suite la propriété de l'Anaconda Copper Mining Co, d'abord en 1923, quand cette compagnie racheta 51 % des actions, puis définitivement, en 1929, quand elle s'octroya 99,5 % des titres. L'anaconda est un serpent qui s'enroule autour de ses victimes et leur broie les os. C'est ce que l'entreprise nord-américaine voulait faire, mais elle en fut empêchée par la nationalisation de la mine, décrétée par Salvador Allende le 17 juillet 1972. Déjà Frei avait racheté 50 % des actions en 1969. Sous le nom de Codelco (créée en 1976), elle appartient aujourd'hui entièrement à l'Etat chilien. C'est l'une des 100 plus grandes entreprises au monde. Chuquicamata est en effet la plus grande mine de cuivre jamais exploitée. Ses dimensions sont impressionnantes : 4,5 km de longueur, 3 km de largeur et près de 850 m de profondeur (on estime sa profondeur maximale à 1,2 km dans une vingtaine d'années), véritable tour de Babel à l'envers, signe que l'avidité des hommes leur fait accomplir des miracles. Fin 2007, on y avait extrait 29 millions de tonnes de cuivre depuis le début de son exploitation. D'interminables cohortes de camions s'en échappent, semblables à des fourmis affairées convoyant leur butin inlassablement. Mais ces fourmis sont des mastodontes, de véritables monstres mécaniques qui mesurent 6,5 m de hauteur, 12 m de longueur et 6,8 m de largeur. Ils peuvent transporter entre 170 et 255 tonnes et consomment près de 1 000 litres d'essence toutes les 8 heures. La majorité d'entre eux sont des caterpillars qui coûtent chacun près de 1,2 million de dollars et ont une durée de vie de 10 ans. D'autres ont des roues qui ont un diamètre de 3,2 m, pèsent 3,5 tonnes et doivent être remplacés tous les 8 mois, moyennant 15 000 dollars pièce. Vous remarquerez que ces camions comme l'autocar qui vous a amené jusqu'ici conduisent tous à gauche pour une meilleure visibilité. La vue sur la plaie géante que les hommes ont faite à la terre est impressionnante ; de même que les installations industrielles, sculptures gigantesques, comme cette pelle que l'on verra au début de la visite, la plus grande du monde avec ses 26,5 m de hauteur et ses 450 tonnes (elle fonctionna jusqu'en 1971). Tout est ici démesuré. Le complexe industriel fait près de 22 km de longueur. Plus de 8 000 employés y travaillent et la mine fonctionne 24h/24 avec trois tours de 8 heures. Ces ouvriers comptent parmi les mieux payés et les plus protégés du Chili : le prix du cuivre ayant atteint des sommets historiques depuis l'année 2006, l'argent qui en découle représente 50 % des ressources du Fisc chilien !

Adresses Futées de MINE DE CHUQUICAMATA

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à MINE DE CHUQUICAMATA

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de MINE DE CHUQUICAMATA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

CHILI - ÎLE DE PÂQUES

Guide CHILI - ÎLE DE PÂQUES

CHILI - ÎLE DE PÂQUES 2020/2021

13.95 €
2020-01-15
600 pages
À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'une semaine en tente trappeur pour 5 personnes avec Huttopia !

Envie de prendre l'air ? Remportez un séjour d'une semaine en tente trappeur pour 5 personnes avec Huttopia .