Après Bombay, Calcutta est la troisième ville la plus peuplée d'Inde avec 16 millions d'habitants pour l'agglomération totale. Le grand Calcutta s'étend sur 1 750 km², regroupant 72 villes et environ 500 villages ; la population de la ville elle-même n'étant " que " de 4,5 millions d'habitants.

Comparativement à Bombay où subsiste un ordre jusque dans ses embouteillages (les rickshaws sont interdits à l'intérieur de la capitale du Maharashtra), Calcutta est toute autre. Elle obéit, en termes de circulation, à la loi du plus fort, celle-là même qui prévaut généralement sur les routes du pays.

Bus, tramways, taxis, voitures, rickshaws à bras et à moteur sont engagés, dès les premières lueurs du jour, dans une lutte à couteau tiré pour un arpent de bitume : la course ou la vie.

Pour les uns, Calcutta est une ville dantesque, pour les autres une ville-égout où croupit la lie de l'humanité, pour d'autres c'est la Cité de la joie comme l'a popularisée Dominique Lapierre en choisissant ce surnom de Calcutta comme titre de son best-seller publié en 1985.

Quant à nous, nous préférons nous en tenir à l'étymologie du nom. Calcutta est une déformation de Kalikata, c'est-à-dire la ville de Kali, la déesse de la Destruction. Une ville en somme où tout finit et tout recommence. La ville a d'ailleurs changé de nom en 2001 et dorénavant Calcutta s'appelle officiellement Kolkata. Une ville d'une extraordinaire vitalité que le voyageur serait bien avisé de découvrir après une certaine accoutumance à l'Inde.

Histoire

C'est à un marchand anglais que l'on doit la fondation de la ville en 1690. Job Charnock, c'est son nom, était à l'époque responsable de la Compagnie des Indes orientales à Hooghly, quand il fut décidé d'installer les entrepôts dans trois petits villages où Arméniens et Portugais faisaient également du commerce : Sutanati, Govindpur et Kalikata.

En 1756, après un développement constant, la ville fut assiégée par le nabab de Murshidabad. La majeure partie de la population britannique s'échappa, mais 146 personnes furent détenues dans une cave de 6 sur 5 m. Vingt-trois survécurent à cette tragédie, depuis baptisée Black Hole, " le trou noir ". Le fort, édifié en 1696 près de B.B.D. (Dalhousie Square), fut agrandi et Calcutta devint la capitale du Raj britannique. La croissance économique s'intensifia pendant le XIXe siècle et perdura même après le transfert de la capitale à Delhi en 1911.
L'année 1947 marqua un changement notable dans cette expansion : la région, scindée en deux, privait les producteurs de jute du fin fond du Bengale de leur centre de commerce, et inversement. Même si les heurts furent moins sanglants qu'au Pendjab, pourtant lui aussi déchiré, l'afflux de réfugiés hindous miséreux a contribué à changer le visage de cette ville dynamique. La création du Bangladesh en 1971 et son cortège de nouveaux migrants ainsi qu'une démographie anarchique ont encore accentué le déséquilibre entre production et demande. Aujourd'hui, Calcutta véhicule encore, à tort, une image miséreuse que l'oeuvre humanitaire de Mère Teresa ou le film La Cité de la joie (1992) ont gravée durablement dans les mémoires. Mais les lépreux et les morts ne jonchent plus les rues depuis longtemps, et vous croiserez tout au plus quelques cadavres d'animaux, comme c'est parfois le cas en Inde.

Cette vision déformée de Calcutta agace particulièrement ses habitants qui croient, à juste titre, en une énergie vitale qui irradie leur cité. Vous serez ainsi sans aucun doute charmé par le quartier colonial de B.B.D. Bagh, l'imposant Victoria Memorial, les bazars de Rabindra Sarani, ou encore par le marché aux fleurs de Mallick Ghat, sous le pont de Howrah, où il fait bon flâner. La ville est surtout réputée en Inde pour ses intellectuels, dont le plus célèbre est le prix Nobel de littérature 1913 : Rabindranath Tagore. Les habitants de Kolkata ont foi en un avenir meilleur, comme le montre leur ferveur communiste. Tout au long de l'année, les Bengalis descendent dans la rue pour manifester leurs revendications derrière des banderoles à l'effigie de Lénine ou de Marx. Beau pied de nez à ceux qui disent les Indiens accablés par le fatalisme ! A Calcutta, l'espoir fait vivre et c'est tant mieux...

Les lieux incontournables de CALCUTTA - KOLKATA

Organiser son voyage à CALCUTTA - KOLKATA

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Traversée Maritime
  • Parkings Aéroport/Gare
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location Airbnb
  • Location de vacances
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Réserver une croisière
Services / Sur place
  • Réserver une table
  • Activités & visites
  • Assurance voyage

Photos de CALCUTTA - KOLKATA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

INDE DU NORD

Guide INDE DU NORD

INDE DU NORD 2019/2020

13.95 €
2019-07-10
672 pages
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour exceptionnel pour 6 personnes à Pornichet !

Direction Pornichet ! Hoomy vous offre un séjour à Pornichet dans une super maison de 6 personnes