En berbère, ouar signifie " sans " et zazate " les bruits ", Ouarzazate serait donc la cité sans bruit. Un nom pas tout à fait adapté à cette ville d'environ 70 000 habitants, souvent considérée comme un carrefour des routes du Sud. Avant l'entrée de la ville, les studios Ecla et Oscar se succèdent, aux couleurs de Cléopâtre. Ouarzazate est une cinéphile. Dans la ville ciné-génique, tout le monde parle cinéma. Fierté pour le peuple de toute la région de Ouarzazate, les gens se font un plaisir de vous citer les films qu'ils ont vu naître près de chez eux, quand bien même il n'y étaient pas acteurs ou figurants ! Même si aujourd'hui l'industrie du cinéma s'essouffle dans la région et les tournages se font plus rare, la ville a accueillie, depuis les années 1960 avec Lawrence d'Arabie, de nombreux grands films. En 2014, les équipes de Games of Thrones sont elles aussi venues profiter du décor. 
Ouarzazate, ville de sable aux portes du désert. Le long de la route qui nous y mène, le paysage défile, tantôt le désert caillouteux, dans un dégradé d'ocre, de jaune et rouge terre, bordé par l'Atlas à l'horizon, tantôt le vert des palmeraies. A l'instar des petits villages croisés au bord de la route, on croirait un château, sculpté dans un sable d'ocre. Ses grandes avenues, bordées d'échoppes, de quelques restaurants et des principales agences de tourisme et de location à l'ombre des arcanes, dessinent les contours d'un centre vivant, où l'on vient marchander la nuit, se balade sur la place principale Almowahidin ou dans les ruelles alentours. Les femmes marchandent avec leurs filles, les grands frères et les grandes soeurs accompagnent les plus petits au manège, les jeunes fument des cigarettes en terrasse, les papis se baladent.. Et toutes les générations se mélangent jusqu'à tard dans la nuit, parfois sur le rythme des percussions locales.

Le vieux Ouarzazate est à quelques minutes, direction le musée du cinéma. En face s'érige la porte de la kasbah Taourirt, la médina. Restaurée par l'Unesco et le Centre de conservation et de réhabilitation du patrimoine architectural des zones atlasiques et subatlasiques (CERKAS) dont elle est le siège, elle a ouvert à la visite plusieurs de ses pièces. Un guide spécialisé commente les caractéristiques architecturales de la kasbah et explique les coutumes et les traditions locales. Cette ancienne kasbah du Glaoui est d'un grand intérêt architectural et c'est une des seules de la région à être aussi bien entretenue. Quartier historique et typique, on s'y perd, volontairement. Les petites ruelles ombragées mène à de jolies placettes, colorées par les bijoux berbères ou les tapis tissés à la main. Au bout des zgag, couloirs de terre et de paille qui protègent de la chaleur, quelques maisons d'hôtes pointent leur nez, chaleureuses et décorées avec beaucoup de goût. On se laisse alors porter par le sud, la chaleur des paysages et des habitants. Et Ouarzazate devient bien plus qu'une ville de passage.

Géographie. Ouarzazate est à la croisée des routes touristiques du Sud marocain. La liaison avec Marrakech s'effectue par le Tizi n'Tichka en passant par Aït Ben Haddou, classé au patrimoine de l'humanité. Ouarzazate est aussi une étape entre Taroudant et Tafilalet (Rissani), en passant par les somptueuses gorges du Todra et du Dadès. Enfin, c'est le point de départ pour Zagora et M'Hamid, sur la route de Tombouctou. Prenez le temps de vous y arrêter quelques jours lors de votre périple dans le désert, la région de Ouarzazate vaut la peine qu'on la visite, notamment la palmeraie de Skoura, tout en découvrant la vie particulière de cette ville du désert. D'où que vous veniez, la ville vous offrira une impression de retour à la civilisation, avec tout le confort que cela comporte : les avenues sont larges et spacieuses, vous pourrez renouer avec la lecture d'une presse internationale, flâner dans les souks ou tout simplement paresser au bord de piscines bordées de palmiers et d'une végétation luxuriante qui contraste avec les plaines désertiques des environs.

Histoire. L'histoire ancienne de la région est mal connue des historiens et archéologues qui ne disposent que de très peu de matériel. Il semblerait cependant que les premiers habitants sédentarisés ici ont été les Berbères, suivis ensuite des Africains noirs et des Juifs. En l'an 681 de l'ère chrétienne, l'introduction de l'islam, par l'intermédiaire de Okba Ibnou Nafia, scelle le sort de la région à celui du reste de la nation. Les habitants accueillent la nouvelle religion avec un enthousiasme grandissant partagé par l'ensemble de la population. Sous la dynastie idrisside, la région noue des liens commerciaux avec la rayonnante Sijilmassa, dont il ne reste aujourd'hui que des ruines. A la faveur de l'essor de Ouarzazate, Abdellah Ibn Yassine fonde la dynastie almoravide. La ville confirme sa vocation commerciale sous le règne des différentes dynasties, notamment sous la dynastie saadienne, quand El-Mansour entreprend, au départ de Ouarzazate, une expédition vers le Soudan, couronnée de succès. Ce voyage sera suivi d'un fort accroissement des échanges transsahariens.

Mais la disparition d'El-Mansour en 1603 et la déviation des routes vers le littoral atlantique au profit des Européens entraînent la région dans une impasse économique qui a pour conséquence la division du pouvoir politique et le développement de l'influence des zaouïas. A la suite de la nomination du fils de Moulay Ismaïl, Moulay Sherif Wali, les habitants de Ouarzazate se rallient à la cause alaouite, à laquelle ils renouvellent régulièrement allégeance. La dynastie alaouite sait entretenir cette relation grâce à de nombreuses visites dans la région. A deux reprises, en 1966 et 1972, Hassan II y exerce ses talents de monarque unificateur des foules, et l'attachement du souverain à Ouarzazate se traduit par l'émancipation de la région dans les secteurs de l'agriculture, du tourisme et aujourd'hui de l'énergie solaire, ce qui lui permet de poursuivre son développement économique et social.

À voir / À faire à OUARZAZATE

Préparer son voyage à OUARZAZATE

Photos d'OUARZAZATE

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

12.95 €
2018-04-04
552 pages

Nos bons plans séjours

  • Marrakech : Club Labranda Aqua Fun 4*

    Plus qu'une cité, Marrakech est une perle polie par l'histoire et le goût de l'accueil, sachant accueillir ses invités à bras ouverts depuis des siècl...
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : All Inclusive
    Dès 719 TTC/pers.
  • Agadir : Hôtel Argana Agadir 3*

    L'hôtel Argana Agadir 3* profite de sa situation privilégiée à 500 mètres du centre-ville et à 300 mètres de la plage pour vous offrir un séjour de dé...
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : Demi Pension
    Dès 539 TTC/pers.
  • Marrakech : Hôtel Oudaya & Spa 3*

    Découvrez Marrakech et tombez sous le charme de la ville rouge. Immense oasis verdoyant au pied des montagnes enneigées du Haut Atlas, Marrakech possè...
    • Durée : 8 jours, 7 nuits
    • Pension : Petit Déjeuner
    Dès 359 TTC/pers.
Ailleurs sur le web
Avis