Barcelone en un week-end c'est le regret de ne pas être resté plus longtemps. Mais même une journée suffit pour en humer l'atmosphère : les Ramblas, cette grande artère fourmillant de touristes et locaux de jour comme de nuit, les vieux quartiers et leurs sinueuses petites ruelles à côté des grandes avenues rectilignes de l'Eixample, quartier parsemé d'étranges demeures modernistes, mais également, depuis les jeux olympiques de 1992, la mer avec de grandes plages qui la longent et l'ambiance estivale qui survit aux saisons. Et grande ville ne rime pas forcément avec aucune verdure : Montjuïc, belvédère qui surplombe la ville, ou Gràcia, ancien petit village à l'esprit bohème vous offriront un grand bol d'air.

Enfin, c'est une terre catalane aux contrastes multiples : naturels d'abord, qui ont permis à la mer et à la montagne de cohabiter harmonieusement : des côtes escarpées de la Costa Brava aux plages interminables de sable fin de la Costa Daurada, culturels et artistiques ensuite, où tous les styles architecturaux ont pu naître au cours des deux millénaires de l'histoire catalane : des vestiges romains aux villages médiévaux, des monastères cisterciens aux monuments modernistes et avant-gardistes. Enfin, la Catalogne, c'est surtout une langue et une culture très enracinées avec sa gastronomie que tous les apéros envient...

Pour se loger sur place : Apartment Barcelona

Vue sur Barcelone et la tour Agbar.© Ekaterina Pokrovsky / Shutterstock.com

Vous ne pouvez pas venir à Barcelone sans déambuler sur la Rambla, une promenade qui se compose en réalité de 5 rues groupées en une seule... Il faut le voir pour le croire ! Artère principale de la ville, la Rambla relie sur 2 km la Plaça Catalunya et le  Port Vell. Le mot " rambla " tire son origine de l'arabe " ramla " qui signifie torrent, rivière ou sable, à l'époque où c'était une rivière au nom de la Rivière d'en Malla. Puis à la suite de sa déviation par la construction de la muraille de la ville au cours du XVe siècle s'ajoutant aux nombreux couvents sortis de terre le long de son cours (dont la plupart ont été détruits aujourd'hui), la Rambla gagne en cachet auprès des barcelonais qui viennent de plus en plus nombreux s'y promener. Cet emblématique lieu de vie est bordé de kiosques, de marchands de fleurs, d'oiseaux et d'animaux, de bars et de restaurants, de mimes et de concerts improvisés. On y trouve aussila Boqueria, un marché emblématique datant du XIIIe siècle et qui propose des fruits, des jus frais, des légumes et une multitude d'aliments inégalables pour votre palais. C'est d'ailleurs ici que les chefs des grands restaurants viennent faire leur marché, à la recherche de produits rares et de première fraîcheur. Ne ratez pas les nombreuses festivités et notamment le Jour de Sant Jordi où la rue se pare de livres et de roses.

Métro : Catalunya, Liceu Drassanes (L3).

Pour se loger sur place : Apartment Barcelona

La Rambla.© D.R.

Que serait Barcelone sans les créations étonnantes d'Antonio Gaudí ? Le Parc Güell en est le symbole mondialement célèbre grâce à ses décors pittoresques, ses sculptures et ses peintures uniques. A l'origine, le parc Güell se destine à n'être qu'une cité-jardin constituée de soixante maisons. C'est le projet proposé par Eusebi Güell - riche homme d'affaires et mécène de Gaudí - que l'architecte accepte immédiatement. Les travaux commencent en 1900 mais, au bout de cinq ans, l'échec cuisant pointe le bout de son nez, notamment face à la réticence des Catalans à accueillir un parc, situé dans un quartier peu urbanisé et très excentré. Cela n'arrêtera pas l'architecte, ni une ni deux, Gaudí façonne les zones communes du parc, l'entrée, les pavillons, la Sala Hipóstila, la place, les viaducs et le calvaire et termine deux maisons dont l'une qu'il achète afin de s'y installer (aujourd'hui transformée en maison-musée). Les travaux sont finalement interrompus en 1914 et le parc Güell devient un parc public en 1922.

Pourtant, aujourd'hui des millions de gens se bousculent pour admirer ce rêve urbain, sorti tout droit de l'imagination débordante de l'architecte entre grande place et escaliers monumentaux, salamandre toute vêtue de mosaïques et promenades aux imprenables vues sur l'ensemble de la ville de Barcelone. Un coin de paradis onirique...

Métro : Lesseps (L3).

Pour se loger sur place : Apartment Barcelona

Parc Güell.© Valeri Potapova / Shutterstock.com

Le littoral de Barcelone est constitué de sept plages aménagées pour les baigneurs, qui couvrent plus de 4 kilomètres. Sant Sebastià assez chic et cosmopolite en été du fait de sa proximité avec l'hôtel W, la Barceloneta très fréquentée car au pied du métro, Nova Icària territoire des étudiants Erasmus, Mar Bella et Nova Mar Bella, branchées et parsemées de gays et nudistes et enfin Llevante. Loin des quartiers centraux, historiques et loin des fantasmes des montagnes, on trouve donc la plage de la Barceloneta où l'on peut non seulement profiter du soleil qui ne quitte jamais la ville catalane, mais également se détendre avec quelques bières, les typiques cervezas dans les bars catalans, ce qu'on appelle ici les " chiringuitos ". On y croise des oeuvres d'arts cocasses, des sculpteurs de sable, des chanteurs, des danseurs, et toutes sortes de vendeurs à la sauvette. Très appréciée par les jeunes elle garde une ambiance animée de jour comme de nuit, surtout en été mais il n'est pas interdit de s'y instruire avec un bon bouquin offert par la " biblioplaya " : en juillet et août, une petite bibliothèque de plage s'installe dans le sable.

(Métro : Barceloneta et Ciutadella).

Pour se loger sur place : Apartment Barcelona

Plage de la Barceloneta.© Author's Image

Barcelone, ce n'est pas seulement ses monuments, c'est aussi la douceur de vivre de certains de ses quartiers. Gothique pour commencer, un quartier préservant le mystère dans ses rues au coeur de la ville catalane, où les habitants se rencontrent, dans une ambiance amicale et détendue grâce à son atmosphère pittoresque, ses petits commerces et ses restaurants de toute sorte. La cathédrale de Barcelone en point d'orgue sans oublier les ruines romaines et la magnifique architecture gothique catalane.

Et El Born juste à côté, plein d'histoire et d'art où vous pourrez trouver le célèbre musée Picasso ou le Palau de la Música Catalana. Considéré comme l'un des chefs-d'oeuvre du modernisme, le Palau de la Música Catalana a été réalisé par l'architecte Domènech i Muntaner entre 1905 et 1908. Très imprégné par un sentiment nationaliste fort, sa façade de brique rouge et de mosaïques laisse sans voix et le groupe sculpté rendant hommage à la chanson populaire finit de surprendre par sa beauté. Cette salle de concerts à la coupole renversée en vitrail offre un éclairage naturel unique faisant presque de l'ombre au soleil à tel point que s'y inclinent des lustres ouvragés. Une pépite moderniste classée parmi les sites culturels au patrimoine mondial de l'Unesco.

Métro pour le quartier Gothique : Jaume I (L4) .

Métro : Urquinaona (L5).

Pour se loger sur place : Apartment Barcelona

Palau de la Música Catalana, réalisé par Lluís Domènech i Montaner.© Maria D'Amore - Iconotec

Complexe architectural, artistique et religieux le plus connu de Barcelone, la Sagrada Família est le chef-d'oeuvre absolu d'Antoni Gaudí, génie de l'architecture, qui mérite l'attention et la visite de tout le monde. En cours de construction depuis 1882, la cathédrale devrait être achevée en 2030 ! Située dans le quartier de l'Eixample, Josep Maria Bocabella achète un terrain pour une bouchée de pain et confie le projet à l'architecte Villar. Mais face à l'abandon de la construction, le jeune Gaudí, âgé d'une trentaine d'années reprend les plans en 1883 et y imprime son style inimitable. L'oeuvre de toute une vie qui l'occupera jusqu'à sa mort en 1926, impressionne par la folie de ses grandeurs. La Sagrada Família est constituée de trois façades monumentales : la naissance du Christ, à l'est ; la Passion et la Mort, à l'ouest ; et la façade de la Gloire. Chaque façade est surmontée de quatre tours, qui dans leur ensemble symbolisent les douze apôtres. Le monument comporte 8 tours sur les 18 prévues (de 98 à 112 m de haut ; la tour centrale devrait atteindre les 170 m, soit 38 m de plus que Saint-Pierre-de-Rome) de développement hélicoïdal. Et la structure portante néogothique a totalement été repensée pour déboucher sur des voûtes hyperboliques et des formes paraboliques. Ce monument est devenu la gloire de la Catalogne, et un véritable défi, celui de l'achever un jour...

Métro : Sagrada Familia (L2 et L5).

Pour se loger sur place : Apartment Barcelona

La célèbre Sagrada Família.© Mlenny - iStockphoto

Le Tibidabo est l'endroit parfait pour respirer l'air frais et profiter de la partie montagneuse de Barcelone, un temple somptueux connu comme le Sagrat Cor, qui s'illumine dans l'obscurité de la nuit magique pour le plaisir des couples et des familles. Du haut de ses 512 m, elle domine la Serra de la Collserola et, par la même occasion, la ville de Barcelone. On peut également, pour profiter plus encore du paysage, rendre une petite visite à son parc d'attractions.

Le parc d'attractions Tibidabo est situé sur le mont Tibidabo depuis 120 ans faisant de lui le plus ancien parc en Espagne et le deuxième plus ancien en Europe. Il propose des attractions classiques, certes pas ce qu'il y a de plus moderne, mais inoubliables comme la talaia, la montagne russe, le château des mystères, le carrousel ou la grande roue qu'on peut voir à partir de différents points de Barcelone. Ne ratez pas le musée des Automates, qui présente une somptueuse collection de marionnettes et de jouets mécaniques.

Métro : Catalunya (L3 et L1) : L7 du Tram Blau Av.Tibidabo, après le funiculaire qui vous emmène directement à l'église et au parc.

Pour se loger sur place : Apartment Barcelona

La ville de Barcelone pourrait être appelée, la ville de Gaudí tant son ombre plane sur tous les édifices. Située sur le Passeig de Gràcia, la Casa Batlló réalisée entre 1904 et 1906 n'est pas une construction ex nihilo mais une reprise d'un ensemble préexistant en le remodelant sur la demande de l'industriel Josep Batlló i Casanovas. Connue comme la Casa de Los Huesos (Maison des os), elle doit ce nom à sa structure de forme osseuse, rappelant le squelette d'un animal.

La richesse fantaisiste de ce travail architectural a inspiré de nombreuses théories : pour certains, les trencadís colorés (une mosaïque créée à partir d'éclats de carreaux) sur la façade rappellent une mer ondulante, pour d'autres, ce serait une allégorie du mythe de Sant Jordi, en raison de l'aspect écaillé du toit. Pour certains elle symboliserait même le combat mythique du saint patron catalan avec un dragon.

Comme à son habitude, le thème organique, cher à l'artiste, s'exprime à travers chaque pièce, chaque pierre, son extraordinaire façade et l'exquis raffinement de l'ensemble. Cette perfection ne doit rien au hasard, quand on sait que pendant les deux années de sa construction, le maître d'oeuvre dictait la moindre pose, la moindre instruction en direct de la rue à ses ouvriers. Si l'on devait en retenir qu'un, ce serait celui-ci.

Métro : Passeig de Gràcia (L3).

Pour se loger sur place : Apartment Barcelona

Casa Batlló.© Jasantiso - iStockphoto.com

Barcelone est aussi connue pour ses larges avenues et le Passeig de Gràcia ne vous fera pas dire le contraire. De 1890 à 1925, ce très élégant passage est le centre résidentiel de la haute bourgeoisie barcelonaise. C'est le lieu de promenade à la mode où les politiciens reconnus, les commerçants fortunés et les femmes richement vêtues doivent se montrer. Désormais centre du commerce et des finances de la ville catalane, où se trouvent les magasins les plus luxueux, et des restaurants de haute importance, cette artère est restée le lieu favori des habitants de la ville pour la promenade dominicale. D'ailleurs le Passeig de Gràcia ne se résume pas uniquement au commerce haut de gamme, mais fait la part belle à l'architecture moderniste catalane. Vous ne pourrez pas manquer la Pedrera (Casa Milà), un nom qu'elle doit à l'utilisation de pierres calcaires sur la façade extérieure aux balcons de fer, sa terrasse dénivelée et l'absence de murs rectilignes. Et votre visite s'achèvera avec les deux symboles de cette artère : les bancs-lampadaires en fer forgé et céramique, installés en 1900, et le pavement hexagonal des trottoirs, signés Gaudí.

Métro : Passeig de Gràcia (L3).

Pour se loger sur place : Apartment Barcelona

le Passeig de Gràcia.© Wikipedia

La magie de Barcelone est partout, et Montjuïc est l'un des endroits où elle se ressent le plus avec sa fontaine au pied de la montagne. C'est un spectacle unique de couleurs, sons et sculptures, quelque chose que tout le monde devrait voir au moins une fois. Mais la colline regorge d'autres trésors et notamment en pénétrant dans le Palau Nacional construit à l'occasion de l'Exposition universelle de 1929, on tombe sur le superbe Musée National d'Art de Catalogne (MNAC) offrant un itinéraire exhaustif à travers l'art catalan, depuis l'art roman jusqu'à la moitié du XXe siècle.

La collection permanente vaut le détour : on compte l'art roman catalan, avec des fresques du XIe au XIVe siècle (voir les ensembles de Taüll et de Pedret), mais également la peinture et les sculptures gothiques qui correspondent aux moments les plus importants de l'histoire catalane, avec des oeuvres d'artistes catalans (Ferrer Bassa, Dalmau, Huguet, Bonassá, Martorell), valenciens, aragonais et castillans. Sans oublier les oeuvres capitales de la Renaissance et du baroque, époque de décadence pour la Catalogne. Ou encore quelques pièces du Siècle d'or espagnol (Zurbarán, Berruguete, Ribera, Velásquez, El Greco). Pour terminer avec une collection d'art moderne, des pièces modernistes et noucentistes en prime.

Métro pour visiter la fontaine : (L3 et L1 Espanya).

Métro à la montagne : Parallel (L2 et L3).

Pour se loger sur place : Apartment Barcelona

Le musée national d'art de Catalogne.© Brian Kinney / Shutterstock.com