Fondée par Bologhine Ibn Ziri, le fondateur berbère d'Alger et de Médéa, à l'emplacement de la cité romaine de Zucchabar, Miliana domine les vergers des pentes du Djebel Zaccar qui s'élève jusqu'au-dessus de la ville (1 579 m). Incendiée en 1844 à l'arrivée des Français qui voulaient en déloger les partisans de l'émir Abdelkader, la ville elle-même ressemble à d'autres petites villes à l'allure coloniale. Il reste cependant quelques vestiges de sa riche histoire comme les anciens remparts visibles depuis la route d'El-Khemis, le minaret blanc sur la place de l'Emir-Khaled qui appartenait à la mosquée El-Batha, élevée au Xe siècle au début de la période turque mais aujourd'hui disparue. Le minaret a été décoré d'une horloge en 1884. Tout près, une ancienne maison où aurait vécu Abdelkader est devenue un musée. Restaurée, cette grande demeure de style mauresque a été aménagée et présente aujourd'hui les souvenirs de l'émir et de la ville et de ses environs. Sur la route d'El-Khemis, l'ancienne manufacture d'armes de l'émir est ouverte au public.

La mosquée-mausolée de Sidi Ahmed Benyoussef, construite en 1774 par le bey d'Oran Sidi Mohamed El-Kebir, est un important sanctuaire dédié à la mémoire d'un saint homme devenu patron de la ville, qui avait prédit que Miliana serait prospère. La porte du sanctuaire, de style almohade, date du XIVe siècle. Le grand jardin public, créé en 1890, mérite un détour rafraîchissant.

À voir / À faire à MILIANA

Organiser son voyage à MILIANA

Photos de MILIANA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

13.95 €
2018-01-03
216 pages
Ailleurs sur le web
Avis