Madrid, un nouvel an entre fiesta et culture

A deux heures d'avion de Paris, Madrid est la promesse d'un week-end dépaysant et enchanteur à l'occasion du nouvel an. Que ce soit entre amis ou en amoureux, vous profiterez pleinement de votre escapade en jonglant entre culture et fiesta. Car si la ville apparaît conservatrice le jour, profitant d'une incroyable richesse culturelle, elle ne rate pas l'occasion de se déchaîner une fois la nuit tombée. Alors plus une seconde à perdre, c'est parti pour une virée dans une capitale européenne qui ne cesse de surprendre et de ravir ses hôtes.

 

Une richesse culturelle, entre tradition et modernité

Madrid, c'est tout d'abord un musée à ciel ouvert. Et, même si vous disposez d'un long week-end, entre le décollage et l'atterrissage à Barajas il vous faudra faire des choix. On ne saurait trop vous conseiller d'aller au Prado, étape incontournable de la découverte culturelle de la capitale. Emblème de la ville qui abrite l'une des plus belles et des plus grandes collections du Vieux Continent, le bâtiment conçu par Jean de Villanueva en 1786 est à lui seul une oeuvre d'art. Il faudrait des heures pour profiter pleinement de l'une des plus grandes pinacothèques du monde, mais les plus pressés se concentreront sur les salles de peinture espagnole et notamment celles du Greco, de Velázquez et de Goya. En descendant le Paseo del Arte depuis la sublime fontaine de Cibeles, où les succès footballistiques du Real Madrid et de l'équipe nationale sont fêtés, on pourra également s'arrêter au Centro de Arte Reina Sofia pour admirer le Guernica de Picasso, et pour la peinture moderne, ou au Thyssen, dernier angle du " triangle de l'art " (pour lequel on peut acheter un billet groupé) qui est un excellent complément au Prado pour la peinture classique.

Visiter Madrid, c'est également l'occasion de se plonger dans l'histoire, toujours vivace, de l'une des plus anciennes dynasties européennes en allant visiter le Palais Royal (Palacio Real). Si la première famille du pays n'y habite plus, l'édifice néoclassique accueille encore certaines visites officielles. L'éclat de ses pierres blanches et le quadrilatère parfait formé par ses façades font la fierté des Madrilènes. Des oeuvres de Rubens, du Caravage, de Goya, de Velázquez, du Greco, une vaste collection de tapisseries flamandes et espagnoles, des sculptures, horloges habillent les pièces intérieures. Un palais dans toute sa splendeur !

 

Une architecture remarquable

Si Madrid est une artiste, c'est également une ville où il fait bon flâner pour se délecter d'une architecture grandiose. On ne manquera pas de passer par la Puerta del Sol, coeur de la ville et du pays, puisque c'est le kilomètre zéro du réseau routier espagnol. Point de rendez-vous des Madrilènes, elle a perdu de son charme d'antan mais reste très animée de jour comme de nuit. Un charme qu'a su conserver la Plaza Mayor, charismatique quadrilatère où l'on appréciera boire un café sous les arcades. D'architecture autrichienne, c'est l'une des zones les plus fréquentées et appréciées de la capitale. Successivement, marché du temps de la domination arabe, puis au XVIIe siècle cadre de réjouissances de la royauté mais également celui des autodafés et des exécutions publiques de l'Inquisition, la place est chargée d'histoire(s). Aujourd'hui, elle accueille toute l'année des événements culturels et, le dimanche, offre une place de choix au marché aux timbres et aux pièces de monnaie.

Enfin, il ne faudra pas oublier d'aller se promener dans le splendide parc du Retiro. Depuis le XVIIe siècle, il fait bon flâner autour de son imposant réseau d'étangs, de canaux et de fontaines. Si la plupart ont disparu, on peut toujours profiter d'une balade en barque, après avoir arpenté le quartier des musées, adjacent à cette oasis verdoyante du coeur de la ville. Masseuses, diseuses de bonne aventure, jongleurs, illusionnistes et sportifs en tout genre en ont fait leur sanctuaire et ne manquent pas de divertir la galerie, lors de la promenade dominicale notamment. Pour finir, il ne faut pas oublier que le Retiro abrite également des salles d'exposition et galeries d'art dans chacun de ses " palaces " : Palacio de Cristal, Casa de Vacas et Casón del Retiro. Ces expositions, souvent gratuites, constitueront un joli atout à votre promenade relax à travers le principal poumon du centre de Madrid.

La capitale espagnole est aussi une occasion unique d'ajouter à vos balades des séances shopping d'anthologie. Les fashionistas, comme les chineurs les plus pointus, trouveront leur bonheur entre showrooms, marques internationales, designers locaux, mode avant-gardiste et produits artisanaux... Mais si vous ne cherchez rien de précis, direction l'incontournable marché aux puces du Rastro. Il bat son plein le dimanche midi, mais essayez d'y être avant si vous voulez vraiment dénicher des aubaines. On y trouve de tout  : couteaux, éventails, meubles, mais surtout vêtements, chaussures, sacs... Ici aucun prix n'est affiché, le mot d'ordre est le marchandage. Mais c'est aussi et surtout un événement, un moyen de sentir l'ambiance populaire madrilène. Notamment calle San Cayetano, appelée la rue des peintres, où l'on peut acheter de nombreux tableaux et visiter les galeries. Après le marché, les bars du quartier battent leur plein : les Madrilènes ont l'habitude de prendre quelques verres sur place. Un grand classique du dimanche après-midi, si vous voulez vous fondre dans l'ambiance du vrai Madrid.

 

S'initier à l'art de tapear...

Car dans la capitale ibérique, il ne faudra pas oublier de vivre à l'espagnole. Et le meilleur moyen d'aller au contact des gens est de se laisser porter des grandes terrasses aux petits bars plus confidentiels pour se laisser griser par les plaisirs de la table. Goûter à la gastronomie ibérique sera l'un des piliers d'un week-end réussi. Les produits du terroir comme la viande, le melon et évidemment l'huile d'olive sont partout dans la capitale qui compte aussi ses plats typiques comme le cocido madrileño, star régionale et sorte de garbure aux pois chiches agrémentée de quantités de viandes et charcuteries bouillies, ou les célébrissimes bocatas de calamares. Ces sandwiches de beignets de calamars valent souvent moins de 2 € et se dégustent dans les bars de la Plaza Mayor. Vous n'aurez aucun mal à vous attabler dans un restaurant gastronomique, mais il ne faudra pas négliger les bodegas (sorte de bars à vin) ou les bares cutres (bars de quartier) afin de pratiquer l'art de tapear. Elevée au rang de religion, l'activité consiste à passer d'un bar à un autre au cours d'une même soirée, répétant toujours le même rituel de commander un verre et de déguster quelques tapas. Cet enchaînement permet ainsi de profiter de la diversité des adresses, de changer d'atmosphère, de goûter à une ambiance nouvelle à chaque fois. En résumé, un sport national très agréable !

 

... et faire la fête jusqu'au bout de la nuit

Madrid est l'une des capitales européennes les plus célèbres pour les noctambules. Les bars se comptent par milliers et s'offrent à tous ceux que les nuits blanches n'effraient pas. On dit que c'est la ville du monde où il y a le plus de bars. Pour une tournée en règle, on commence vers 23h et on ne sait jamais quand on finit. Les rues du centre-ville ne désemplissent pas jusqu'au lendemain et il peut y avoir plus de monde dans les rues à 5h du matin qu'à midi. Notamment le soir du nouvel an évidemment. Pour respecter la tradition, direction le centre de la capitale et Puerta del Sol. L'horloge qui domine la place sonne les douze coups de minuit et les Madrilènes mangent un grain de raisin à chaque coup. Une fois les douze grains avalés, place à la fiesta dans toute la capitale. Avec son identité propre, chaque quartier offre un style, une ambiance. Trois grands quartiers sont incontournables pour profiter de la nuit : Huertas et Sol, fréquentés largement par les touristes étrangers ; Chueca, le quartier gay attire beaucoup d'hétéros dans des bars à la déco recherchée avec une bonne musique lounge et électro ; Malasaña, avec des bars alternatifs. La difficulté est de comprendre qu'à Madrid, tout se mélange. Un bar peut devenir une piste de danse, un club peut être une salle de concert... Les cafés calmes en journée changent de visage la nuit... Bref, pour sortir, il ne faut pas se fier aux apparences, mais bel et bien suivre son instinct, avoir du flair et suivre la foule !

 

Infos futées

 

Quand ? On peut évidemment découvrir la capitale espagnole toute l'année.

 

S'y rendre. Vols directs tous les jours, presque à tout moment de la journée. Comptez 2 heures pour des prix variant de 60 à 125 €.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Réservez vos billets de trains - Réservez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son escapade.

OFFICE NATIONAL DU TOURISME ESPAGNOL - Plus d'informations sur le site

OFFICE DE TOURISME DE MADRID - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Trouvez une agence locale pour un voyage sur mesure - Trouvez

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez

Les dernières Actus

Où partir en décembre ? Le to...

Pour les fêtes, vous avez envie de vous évader ? Voici quelques idées de voyage pour rendre la fin 2018 inoubliable ! ...
Lire l'article

Madrid, un nouvel an entre fi...

A deux heures d'avion de Paris, Madrid est la promesse d'un week-end dépaysant et enchanteur à l'occasion du nouvel ...
Lire l'article
Vidéo de voyage
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté
Avis