San Francisco, cité gourmande et décalée

Avec ses quelque 40 collines, ses cable cars et son brouillard sur le pont du Golden Gate, San Francisco est un symbole de liberté d'esprit, de diversité culturelle et de joie de vivre uniques aux États-Unis. San Francisco est aujourd'hui prisée par les artistes, intellos et marginaux séduits par son art de vivre si singulier et la visiter avec l'un de ses habitants est une expérience à ne pas manquer. Randonnées, dégustations de vins, cours de yoga, visites historiques ou balades en vélo, les possibilités sont très nombreuses dans la ville du " Summer of Love ".

 

Une ville ouverte

San Francisco a toujours été accueillante. C'est la Ruée vers l'or qui a lancé le développement de la ville et de sa région. Jusqu'en 1848, c'est une petite bourgade qui végète autour de la mission franciscaine. Avec les premières pépites, c'est un océan d'ambitieux qui se déverse dans la région. Toute la Californie du Nord est submergée par les arrivants  : Sacramento, San Francisco, Shasta attirent ceux qu'on appelle les forty-niners. La ruée s'est tarie depuis longtemps, mais la région en conserve les traces  : des villes-fantômes comme Bodie, l'équipe de football américain de San Francisco, les 49ers, ou encore la première pépite, conservée à UC Berkeley...

Cent et quelques années plus tard, la cité californienne a su évoluer en un refuge artistique pour les poètes de la Beat Generation et pour les hippies à la créativité psychédélique. Ville ouverte, elle a aussi réussi l'intégration de migrants venus chercher une vie meilleure, a accueilli la plus importante communauté gay du continent américain et s'est attachée à respecter les demandes de la population pour le développement urbain, contribuant à la réhabilitation de quartiers entiers. Les poètes de la Beat Generation, connus plus tard sous le nom de beatniks, se sont rassemblés à San Francisco pour y traîner leur mal-être. Membres d'une génération perdue, ils errent et cherchent à donner un sens à leur vie. Souvent, cela se traduit par des beuveries et autres orgies à n'en plus finir, et, parfois, par un travail artistique hors pair. Jack Kerouac est l'écrivain emblématique du mouvement beat, soutenu par l'éditeur Lawrence Ferlinghetti, fondateur et toujours copropriétaire de la librairie City Lights Bookstore, dans le quartier de North Beach. Avec Allen Ginsberg et d'autres, ils décrivent le désespoir de toute une génération de jeunes Américains. Leur quartier général  ? Le quartier de North Beach où ils écument les bars sombres et les salons littéraires. Aujourd'hui, San Francisco conserve la marque de ces écrivains et poètes, un musée leur est même entièrement consacré, le Beat Museum. Toujours accueillante pour la littérature et les arts en général, la ville vibre d'une fibre littéraire sans pareil aux États-Unis.

 

Culture et gastronomie au rendez-vous

Fière et résolument ancrée sur le Pacifique malgré la menace constante d'un prochain tremblement de terre, San Francisco bénéficie d'une qualité de vie exceptionnelle.

San Francisco, c'est le berceau culturel des États-Unis. Les grands mouvements littéraires et artistiques américains qui ont traversé le siècle dernier et influencé une bonne partie du monde occidental sont nés parmi les collines de San Francisco. Qu'il s'agisse de la fertilité littéraire des premiers écrivains de l'Ouest américain, du réalisme humaniste des auteurs de la Grande Dépression, de la révolution culturelle des poètes de la Beat Generation, de l'hypercréativité des hippies de Haight-Ashbury ou de l'expérimentation artistique de la nouvelle génération, San Francisco a toujours un temps d'avance sur son époque. En 1988, douze rues (mineures) ont changé leur nom pour mettre à l'honneur des écrivains et artistes nés ou ayant vécu dans la région dont Jack London, Jack Kerouac, Bob Kaufman, Samuel Beckett, Dashiell Hammett, Mark Twain et Isadora Duncan.

Brassage ethnique et diversité culturelle trouvent également écho dans la cuisine. Du plat de lasagne au kogi, on retrouve l'esprit de la " Cal cuisine " qui mise avant tout sur la fraîcheur des produits de la pêche et des fermes locales. Pour autant, il est bon d'assouvir son fantasme de double meat et grilled cheese qu'on engloutit presto dans un In-N-Out. Les gourmets prendront le temps de déguster un chardonnay produit à Napa ou Sonoma avec leurs plateaux de fruits de mer. Les soirées commencent à Mission, South Market, North Beach ou encore Tenderloin où l'on sirote les meilleurs cocktails de la ville ; on dit d'ailleurs que c'est ici que le Martini a été créé ! S'ensuit la délirante tournée des boîtes de nuit de ce bastion des libres-penseurs.

 

A l'assaut de l'Ouest américain

San Francisco est aussi une base pour découvrir l'Ouest américain : quelques jours à San Francisco avant de décoller pour le Yosemite Park puis vers le Nevada et Las Vegas, le Grand Canyon et l'Arizona, la Vallée de la Mort et Los Angeles. Ce circuit classique n'est pas sans grosses lacunes ! Pour vraiment apprécier San Francisco, il faut compter une petite semaine. Après cette première étape, il faudra découvrir la côte Pacifique au nord et au sud, qui est absolument magnifique, la Vallée du Vin à une heure à peine de San Francisco, la nature de Shasta et du Lake Tahoe, avant de s'émerveiller devant la Sierra Nevada et ses paysages montagneux. La Californie du Nord représente un territoire relativement dense : une voiture suffira pour les transports. Tous les grands sites et les comtés intéressants se trouvent à environ 2 à 5 heures de route les uns des autres. Et la Californie du Nord abrite une multitude d'espèces animales. Ce n'est pas un hasard si le drapeau californien représente un ours : ils sont effectivement nombreux à vivre dans les parcs nationaux, de même que les pumas. Au large de l'océan Pacifique passent les baleines grises pendant la saison des grandes migrations. Quant aux lions de mer, ils se prélassent dans le port de Fisherman's Wharf à San Francisco. Outre cette faune emblématique et bien visible, l'avifaune, les insectes et les batraciens sont d'une grande diversité et pour certains endémiques particulièrement sur la côte.

Bref, libertaire, high-tech, multiculturelle, artistique, San Francisco, The Golden City, se caractérise aussi par sa fibre écologique, sa douceur de vivre et son avant-gardisme. Une ville unique qui fête en 2017 les 50 ans de son psychédélique Summer of Love et de sa folie hippie. L'occasion de (re)découvrir une destination mythique des Etats-Unis.

 

Infos futées

 

Utile. Pour s'immerger dans l'ambiance locale et découvrir San Francisco avec des locaux, rien de tel que d'organiser ses activités avec Airbnb Experience.

AIRBNB EXPERIENCE - Plus d'informations sur le site

Les dernières Actus

San Francisco, cité gourmande...

Avec ses quelque 40 collines, ses cable cars et son brouillard sur le pont du Golden Gate, San Francisco est un symbole ...
Lire l'article

Rodin et Klimt ont rendez-vou...

Jusqu'à la fin du mois de janvier, le sculpteur Auguste Rodin et le peintre Gustave Klimt ont rendez-vous au musée " ...
Lire l'article
Vidéo de voyage
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté