Du nord au sud, la langue française évolue et s'enrichit d'accents, d'expressions et de mots en tout genre. Nous avions déjà sélectionné 10 expressions typiquement bretonnes, cette fois nous vous emmenons plus au nord pour découvrir 15 mots et expressions ch'tis ! Si on reconnaît aisément l'accent du nord, le français parlé dans les Hauts-de-France témoigne de plusieurs spécificités que seul un local comprendra. Cette liste est, bien sûr, non-exhaustive alors n'hésitez pas à nous dévoiler vos expressions préférées ! 

©

Dors min p'tit quinquin...

On commence par le plus connu de tous, le fameux p'tit quinquin. Dans le nord, un quinquin est un enfant, mais ce mot nous renvoie surtout à la fameuse chanson du poète lillois Alexandre Desrousseaux, Dors min ptit quinquin, min ptit pouchin, min gros rogin ! Cette berceuse populaire a eu tellement de succès qu'elle est aujourd'hui devenue un hymne régional, joué toutes les heures par le carillon du beffroi de la chambre de commerce de Lille ! 

©

Habile les vacances ! 

Dans le nord de la France, habile traduit l'idée de vitesse et peut signifier « vivement ». À la fin d'une longue journée de travail, il n'est alors pas rare d'entendre « Habile les vacances ! » ou bien « Habile dimanche ! » dans la bouche de certains ch'tis ! Et, si on vous dit : « Habile don ! », on vous invite à vous dépêcher, à aller plus vite. 

©

Il va dracher ! 

Si un habitant du nord de la France vous annonce qu'il va dracher, préparez-vous à une pluie soudaine et très forte ! Pour éviter de rentrer chez vous tout fraique (mouillé), pensez alors à emporter votre parapluie en toutes circonstances. Le ciel du Nord est souvent capricieux, mais c'est ce qui fait tout le charme des paysages des Hauts-de-France : même sous la pluie, la baie de Somme, Lille ou Béthune valent toujours le détour !

©

Passer la wassingue

S'il a trop draché et que vous êtes rentré chez vous après avoir marché dans la berdoule (la boue), alors il est fort probable que vous deviez passer la wassingue ! Mais quel est cet objet au nom si particulier ? Il s'agit tout simplement d'une serpillière ! Ce mot viendrait du flamand wassen qui signifie laver. 

©

On se dit quoi

Rendue populaire par l'inoubliable scène du film Bienvenue chez les ch'tis de Dany Boon, « on se dit quoi » est une expression très utilisée dans le nord de la France. Ainsi, si un ch'ti s'exprime : « je vous dis quoi », il ne s'agit pas d'une question, mais bien d'une affirmation ! Vous suivez ? Il faudra alors comprendre « je vous tiens au courant ». À savoir avant de visiter les Hauts-de-France, afin d'éviter quelques malentendus !   

©

Dire des caccoulles

Si votre interlocuteur vous accuse de dire des caccoulles dans les Hauts-de-France, sachez qu'il pense que vous racontez des bêtises… et ici, on préfère celles de Cambrai ! 

©

Passer ses vacances à Gardincourt 

Il s'agit très probablement de notre expression favorite ! Si vous vous rendez dans les Hauts-de-France, vous pourriez innocemment demander à l'un de vos amis où il a choisi de partir en vacances cette année. C'est avec un sourire malicieux que celui-ci vous répondra qu'il passe ses vacances à Gardincourt ! Ne cherchez pas ce village dans votre GPS, passer ses vacances à Gardincourt signifie simplement ne pas partir en vacances, rester chez soi entre le jardin et la cour ! 

©

Espèce de babache ! 

Si dans le nord de la France quelqu'un vous dit que vous êtes un babache, un nonoche ou un boubourse, c'est qu'il ne vous juge pas très futé ! Ce terme popularisé par Dany Boon dans ses sketches et dans son film Bienvenue chez les ch'tis qualifie quelqu'un de simplet, niais. Le terme babache est devenu tellement populaire qu'il se trouve dans le dictionnaire depuis 2018 ! 

©

Quoque ch’est qu’te berdoules ?

On a vu précédemment que le mot « berdoule » signifie « boue ». Mais, il existe aussi le verbe « berdouler », utilisé dans l'expression très courante : « Quoque ch’est qu’te berdoules ? » Difficile à prononcer et à comprendre si vous ne venez pas du nord de la France ! Cela signifie simplement « Qu'est-ce que tu fabriques ? » et on l'emploiera si l'on vous voit faire quelque chose maladroitement. 

©

Aller à l'ducasse

Si on vous propose d'aller « à l'ducasse », ne vous attendez pas à vous rendre dans un restaurant étoilé, mais plutôt à manger des chichis ! La ducasse, dans le nord de la France ou en Belgique, est une petite fête populaire appelée aussi « kermesse ». Ce mot est également utilisé dans un dicton ch'ti très célèbre :  Ech’ti qui va al ducass’ i perd es’ plach’ ! Soit, l'équivalent de « Qui va à la chasse, perd sa place ! »

©

Braire

En français, le verbe « braire » est utilisé lorsque l'âne pousse son cri, mais en ch'ti il signifie tout simplement pleurer ! Ne vous offusquez donc pas si l'on vous dit que le p'tit quinquin est en train d'braire ! Et pour qualifier une personne qui pleure ou se plaint souvent, on utilisera même les termes brayou, brayousse.  

©

Se racamailler

Après une dispute, dans les Hauts-de-France, on ne se réconcilie pas, mais on se racamaille !  Un mot à utiliser pour vous rabibocher avec votre ami ch'ti, on est sûr que ça le touchera en plein cœur !

©

T'as mis t'maronne à l'envers ! 

Un mot très utilisé au quotidien ! Vous l'avez peut-être compris, la maronne est, dans le nord de la France, le pantalon ou la culotte. De façon plus métaphorique, vous pourrez aussi l'entendre dans l'expression : Armonte eut'marone, tin pintalon i quié ! qui signifie littéralement « Remonte ta culotte, ton pantalon descend ! » soit « Arrête de dire des bêtises ! » ou des caccoulles, comme vu précédemment !

©

Être à l'foufelle 

Dans le nord de la France, on dira qu'une personne est à l'foufelle lorsqu'elle court dans tous les sens et qu'elle est très occupée ou particulièrement agitée. 

©

La chirloute

Si vous servez un café à votre ami ch'ti et qu'il s'exclame : « c'est d'la chirloute ! », ce n'est pas vraiment un compliment ! La chirloute est un mauvais café, beaucoup trop léger. En clair, du jus de chaussette ! La chirloute était généralement bue par les mineurs, il s'agissait d'un reste de café allongé avec de la chicorée et de l'eau. 

©