Lumières des morts pour certains, Zébrures célestes divines pour d’autres, les aurores boréales ou polaires font parties de ces trésors terrestres, ces richesses naturelles que nous offre notre planète. Ce phénomène lumineux s’explique par une simple réaction chimique entre les atomes d’azote et d’oxygène qui composent notre atmosphère et les particules solaires. Lorsqu’elles rentrent en contact, ces dernières s’embrasent, laissant apparaître des traînées incandescentes. Évocatrices de rêves, de magie et d’une féerie unique, voici les dix plus belles destinations pour pouvoir s’évader et contempler ce spectacle sans égal.

©

N°1 - Urho Kekkonen national park (Finlande)

Ce parc naturel de 2 550 km²situé au nord de la Finlande, est un paradis des randonnées et des trekkings dans la taïga sauvage laponienne. Traquez le jour les grands mammifères, ou le harfang des neiges dans les forêts primaires, puis grimpez au crépuscule sur les monts arrondis couverts de toundra offrant un panorama spectaculaire sur ces traînées scintillantes, oscillant du bleu indigo au vert émeraude.

©

N°2 - Kakslauttanen (Finlande)

L’hôtel Kasklauttanen Artic Resort est un paradis pour contempler ces phénomènes naturels extraordinaires, tout en restant dans son petit confort. Ici, le concept est de passer une nuit douillette dans des igloos en verre, avec ces ondulations nitescentes en guise de plafond. Une manière d'observation originale à en oublier les températures extrêmes et le souffle permanent du vent qui balayent ces contrées septentrionales.

©

N°3 - Kangerlussuaq (Groenland)

Visibles 300 jours par an, les chances sont très grandes de pouvoir observer des aurores boréales à Kangerlussuaq. La fondation américaine des sciences l’a bien compris, et y a même construit une base à quelques encablures de la ville pour pouvoir les étudier. En plein territoire sauvage et encore préservé, réveillez votre esprit d’aventurier en vous déplaçant grâce à vos chiens de traîneaux tout en dormant dans des abris rudimentaires et vétustes.

©

N°4 - Fairbanks (Alaska)

Le sommet du Dome Ester et la zone de Chatanika en bordure de la ville de Fairbanks sont des points d’observation idéals pour admirer ces phénomènes. Restez même informé en continu de leur apparition grâce aux prévisions fournies par l’institut de Géophysique de l’Université d’Alaska. Si par malheur vous n’en apercevez pas, vous pourrez toujours vous consoler en assistant au festival de la glace, où tous les ans sont exposées des constructions de glace et où ont lieu des courses de chiens de traîneaux.
©

N°5 - Salekhard (Russie)

Perdue sur le cercle polaire, à près de 2 000 km au nord-est de Moscou, se dresse la petite ville de Salekhard. Nommées « Nger Kharp » signifiant la lumière des morts par les locaux, les aurores boréales sont ici un spectacle unique. En effet, les Nénètses, peuple russe nomade, pensent que ces lumières célestes proviennent des âmes de leurs ancêtres rejoignant la toundra pour s’adonner à la chasse.

©

N°6 - Nouvelle-Zemble / Novaïa Zemlya (Russie)

Orpheline de sa Russie natale, cette île plus vaste que les Pays-Bas et la Belgique réunis, accueillit des essais nucléaires au XXe siècle. En effet c’est ici que fut conçue « Tsar Bomba », la bombe la plus meurtrière de l’histoire de l’humanité. Mais rassurez-vous les choses ont bien changé depuis. L’archipel a retrouvé un taux de radioactivité stable et la nature reprend peu à peu ses droits. La voûte céleste elle, est restée la même, et les couleurs pourpres des aurores boréales sont toujours au rendez-vous.

©

N°7 - Reykjavik (Islande)

Vous rêvez de voir des aurores boréales, malgré un petit budget ? Reykjavik est de loin la meilleure alternative. Certains affirment que la féerie peut être gâchée par des ciels souvent nuageux qui raréfient la chance d’en apercevoir. Mais ici les nuits sont plus noires qu'ailleurs ce qui intensifie le phénomène. Des excursions à prix abordables au départ de Reykjavik ont lieu tous les jours pendant la saison, vous pouvez également louer une voiture et vous rendre au Thingvellir National Park classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Un merveilleux point d’observation.

©

N°8 - Aurora Sky Station (Suède)

L’endroit le mieux pensé de toute la Suède pour observer des aurores boréales. Située dans le Parc national d’Abisko à 900 mètres du niveau de la mer, la station bénéficie de conditions météorologiques souvent proches de la perfection avec un climat sec et peu nuageux. Pour s’y rendre il faut emprunter un télésiège qui vous fera accéder à l’Aurora Porch, une terrasse où emmitouflé dans une chaude couverture vous pourrez observer de vingt heures à minuit ces traînées lumineuses. Hors saison, la station se transforme en observatoire du soleil, pour un spectacle tout aussi impressionnant.

©

N°9 - Mourmansk (Russie)

Á Mourmansk, les aurores polaires forment un spectacle qui compte près de deux cents représentations annuelles. Située au nord de la péninsule de Kola au-delà du cercle polaire, la ville est une véritable ambassadrice de l’aurore avec son cadre séculaire, ses lacs limpides, ses sapins massifs et ses vestiges samis. Ici, les lignes flamboyantes alternent du vert pâle au rouge ; avec même parfois l’occasion de distinguer certaines teintes violettes.
©

N°10 - Whitehorse (Canada)

Qui n’a jamais rêvé de suivre les traces des célèbres héros fictifs de Jack London, dans le Grand Nord Canadien. S’immiscer dans la peau d’un trappeur, qui emmené par ses chiens de traîneaux traverserait des terres désolées, verrait superposées sur la voûte étoilée, des ondulations colorées étincelantes. Quoi de mieux que le territoire du Yukon et le site d’observation du Northern Tales and Travel pour assister à cette parade, où en hiver l’obscurité est totale, le tout à seulement vingt minutes de Whitehorse.