La capitale la plus septentrionale au monde est certainement la plus attachante pour son ambiance décontractée, sa vie culturelle, ses cafés, son jeune patrimoine et ses festivités. Il est plaisant d'y flâner, de participer au sacro-saint rituel des bains et de croiser ses habitants aussi accueillants que natures. La nature, justement, s'offre aux visiteurs dans toute sa splendeur à quelques encablures : Reykjavik est le point de départ pour visiter le Cercle d'Or où rayonnent le parc national de Thingvellir, la chute Gullfoss et le site de Geysir.

© pipop_b - Adobe Stock

Hallgrimskirkja

Dominant Reykjavik en son centre, l'église luthérienne Hallgrímskirkja est devenue le symbole de la ville. Son architecture est absolument étonnante, son clocher de 73 mètres est drapé de deux pans en basalte qui tombent de tout leurs hauts. Son concepteur, Guðjón Samúelsson, a voulu ainsi symboliser les glaciers et les montagnes typiques du paysage islandais. Sur la parvis, vous êtes accueillis par la statue de Guðjón Samúelsson, le célèbre explorateur norvégien, fils du viking Erik le Rouge, qui fut le premier européen a avoir foulé le sol nord américain.

© vichie81 - Adobe Stock

Musée national d'Islande

Le Musée national d'Islande retrace l'histoire de l'Islande depuis les colonies vikings jusqu'à nos jours, au travers d'une scénographie moderne et interactive. Artefacts, photographies et activités rendent la visite à la fois passionnante et ludique pour petits et grands. On y découvre le mode de vie des premiers islandais, les arts et artisanats typiques et la culture islandaise en général. Ne manquez pas la Galerie nationale de la Photographie au rez-de-chaussée et l'espace des expositions temporaires.

© Stéphan SZEREMETA

Le vieux port

Le Vieux Port se prête à toutes les flâneries le long de ses quais où les cabanes de pêcheurs ont été transformées en galeries, boutiques d'artisanat et cafés. On y trouve des musées, une salle de projection sur les volcans et d'excellents restaurants de fruits de mer qui offrent une jolie vue sur l'océan.  Le vieux port est également le point de départ des excursions de pêche et des croisières pour l'observation des baleines au large. Si c'est votre jour de chance, vous pourrez apercevoir 4 espèces différentes: les baleines à bosse, des baleines de minke, des marsouins et des dauphins à nez blanc.

© neurobite - Adobe Stock

Blue Lagoon

250 °C... Il y a peu d'endroit comme ici où la température du sous-sol soit aussi chaude, c'est certainement ce qui inspira la culture des bains en plein air en Islande. Le lieu emblématique pour goûter aux plaisirs du barbotage est Blue Lagoon, un lac artificiel qui avoisine les 40 °C, à une quarantaine de kilomètres de Reykjavik. Cette étendue d'eau douce a des reflets bleus et verts, presque fluorescents, qui se distinguent sous un halo de vapeur et de fumée. Son eau a une composition chargée en sels minéraux, en silicates et en micro-algues aux vertus curatives, c'est pourquoi certains s'y baignent pour soigner leur eczéma et leur psoriasis.

© surangaw - Adobe Stock

Harpa

Derrière son design résolument contemporain, Harpa est la salle des congrès et de concerts de la capitale islandaise, depuis sa récente construction en 2011. Harpa abrite plusieurs salles dont une grande salle de concert de 1 800 places, d'ailleurs l'orchestre symphonique d'Islande et l'opéra d'Islande y sont rattachés. Outre sa foisonnante programmation culturelle, il est possible de visiter cet ovni architectural drapé d'acier et de verres qui filtrent la lumière en un jeu de reflets et d'ombres captivant.

© pipop_b - Adobe Stock

Parc national de Thingvellir, 

Le parc national de Thingvellir fait parti du trio qui compose le Cercle d'Or avec la chute Gullfoss et le site de Geysir. Le site a plusieurs intérêts, à commencer par son activité sismique comme en témoignent les failles et roches volcaniques qui composent ses décors. Se trouve d'ailleurs ici la faille de Silfra, un des meilleurs sites de plongée au monde où l'on peut observer la faille entre l'Europe et l'Amérique à plus de 100 mètres de profondeur. Le parc a également un intérêt historique et symbolique pour le pays : c'est ici que se sont tenues, il y a plus de 1 000 ans, les premières réunions de l'Althing: le plus vieux parlement du monde.

© Johannes - Adobe Stock

Geysir 

Deuxième curiosité du Cercle d'Or, Geysir est un site géothermique situé à 120 m d'altitude, sur les montagnes du sud. Son nom provient du Grand Geysir, l'un des geysers les plus puissants au monde, qui fulmine encore aujourd'hui, cependant moins que son confrère Strokkur, un peu plus virulent ! Le site abrite moult variété de phénomènes géothermiques : geysers, sources chaudes, fumerolles, mares bouillonnantes...  Sur place, vous découvrirez le Geysir Center qui diffuse de nombreuses vidéo-projections des récentes éruptions volcaniques ainsi qu'une documentation étayée sur la géologie de ces terres.

© Torsten Muehlbacher - Adobe Stock

Cascade de Gullfoss 

Surnommée les Chutes d'Or, les deux cascades de Gullfoss sont impressionnantes avec leurs 32 mètres de hauteur et le flot puissant de leurs eaux.... d'ailleurs impossible d'approcher les berges sans en sortir partiellement trempé ! On peut y organiser des randonnées et chemin faisant, vous croiserez une stèle dédiée à Sigridur Tomasdottir : c'était la fille du propriétaire originel du terrain qui s'est battue toute sa vie pour que le site ne soit pas vendu aux industriels qui voulaient l'utiliser pour produire de l'électricité.

© Monika Wisniewska - Adobe Stock

Aurores boréales 

Située au Nord vers le cercle arctique, l'Islande est la destination idéale pour observer les aurores boréales, de fin août à mi-avril. Durant cette période, on assiste à un magnifique spectacle de traînées lumineuses qui dansent dans le ciel, à la nuit tombée. Ce phénomène astronomique naturel a tout du surnaturel : on peut l'observer à l'oeil nu, il faut néanmoins privilégier des zones sans trop de lumière pour davantage profiter de ce show féerique. 

© Thomas Schnitzler - Adobe Stock

Spécialités locales 

A pays étonnant, gastronomie étonnante... Ici, vous vous essayerez à de nombreuses premières fois : premier steak de baleine, premier requin faisandé, première testicule de mouton bouillie, premier macareux fumé ! Et pour le grand chelem, il faut se lancer sur un þorramatur qui mijote ensemble de l'aileron de requin, des testicules de mouton, des nageoires de phoque, des saucisses de foie, des têtes de mouton, du gras de baleine et un peu de pain de seigle ! Pour les plus frileux, tentez au moins les " hot springs ", des compositions qui sont enfuies sous terre, une terre que l'on sait chaude, pendant plusieurs heures pour une cuisson basse température.

© michaklootwijk - Adobe Stock