TAÏWAN - guide touristique du Petit Futé

台灣歡迎您 ! Bienvenue à Taïwan !

Attachez vos ceintures, et venez découvrir la nouvelle destination touristique à la mode en Asie orientale ! Vous croyiez tout connaître de l'Asie et de ses mystères... Vous pensiez que Taïwan, île moderne au statut un peu bâtard, perdue dans un no man's land diplomatique, à la fois chinoise et fortement influencée par cinquante ans d'occupation japonaise, ne présentait pas d'intérêt majeur... Vous imaginiez de grandes agglomérations sans âme, des usines poussant comme des champignons et un territoire si peuplé qu'il ne laisserait aucune place aux loisirs, à la nature, à l'authenticité... Et bien vous pouvez réviser votre jugement, car tous ces clichés, dont souffre encore trop souvent Taïwan, s'effacent dès l'arrivée dans l'île, que les Portugais baptisèrent Ilha Formosa (la belle île) non sans raison. A la fois fière de ses traditions chinoises de son patrimoine aborigène (proche des îles du Pacifique !) et de ses singularités, l'île de Taïwan est une terre de contrastes humains, auxquels se superposent, à la plus grande surprise du visiteur, d'étonnants contrastes naturels. Taipei est la fière capitale de Taïwan, et sa Tour 101, longtemps le plus haut building du monde (pas moins de 508 m et 101 étages !), en est le symbole. Non loin de cette agglomération à la fois trépidante et étonnamment agréable, se succèdent des paysages éblouissants de variété. Le nord est riche en sites historiques, sa côte est fouettée par les vents, au relief accidenté où vagues et marées rythment la vie de chacun. C'est ici que les eaux de la mer de Chine, de l'océan Pacifique et du détroit de Taïwan se rencontrent. Au centre de l'île, la flore, tantôt exubérante, tantôt alpine, tapisse les pans de sommets culminant à plus de 3 000 m. La montagne de Jade (Yushan) flirte pour sa part avec les 4 000 m ! Le Sud détonne par son climat tropical et sa vie sous-marine ; des récifs coralliens et des poissons multicolores s'ébattent dans les courants nourriciers de l'océan Pacifique. Les visiteurs de Taïwan rapportent souvent la même impression : on y vient un peu par hasard, on y retourne par amour. Amour de cette petite île aux antipodes des idées reçues. Amour de ses habitants, qui ont la réputation (méritée) d'être parmi les plus accueillants de toute l'Asie. Amour de ses villages et de ses parcs nationaux aux possibilités d'excursions infinies. " Bienvenue à Taïwan ! ", entendrez-vous à longueur de journée, au milieu de sourires qui rappellent que l'étranger, ici, est toujours un invité.

L'équipe de rédaction

Remerciements : Merci au Bureau du tourisme de Taïwan, au service d'information du Bureau de Représentation de Taipei en France. Merci à toutes celles et ceux qui ont pris la peine de nous accueillir, et un clin d'oeil à la famille et aux amis. Merci en particulier à mon épouse, Jen-ping, si fière de son île natale qu'elle prend tant de plaisir à explorer avec moi depuis plus de dix ans.

TAÏWAN : les adresses futées

TAÏWAN : Idées de séjour

Séjours courts
Taipei et ses alentours

La capitale taïwanaise est à la fois une ville culturelle et une mégapole en perpétuelle activité. Aussi trois jours s'imposent pour pénétrer l'ambiance de Taipei et en découvrir les multiples facettes. Voici une idée de séjour en étoile qui vous permettra de rentrer tous les soirs à Taipei, tout en vous assurant dépaysement et visites variées.

Jour 1. Quartier de Zhongsheng. Commencez par vous rendre au mémorial Tchang Kaï-chek. Symbole architectural de la ville, même controversé, il mérite d'être visité tôt le matin, lorsque les amateurs de tai-chi raniment l'aube de leurs gestes lents sur le vaste terre-plein qui lui fait face. Après avoir contemplé ces figures agiles, prenez un petit déjeuner chinois tout en regardant le spectacle enlevé du Taipei qui s'éveille. Le quartier de Zhongsheng renferme, outre l'imposant mémorial, bon nombre de curiosités à ne pas manquer. Premier arrêt : le parc de la Paix, rebaptisé ainsi en 1996 à la mémoire des Taïwanais morts lors de la manifestation du 28 février 1947. A quelques mètres de là, le centre administratif, autour de Boai Road, dévoile des constructions plus occidentales comme le palais présidentiel ou la poste centrale mais aussi la très belle porte de Chengen, de construction chinoise. Puis direction le musée national d'Histoire, qui retrace 4 000 ans de civilisation chinoise. La maison de thé au troisième étage livre un point de vue superbe sur les jardins botaniques qui se trouvent juste à côté. Ce lieu qui respire la quiétude, mérite qu'on s'y arrête pour flâner ou bouquiner. Le soir, rendez-vous sur Zhongxiao East Road, pour faire du shopping dans l'un des nombreux magasins de l'avenue branchée et souvent bondée. Et pour finir la soirée, pourquoi pas un petit karaoké ?

Jour 2. Autour de Zhongshan North Road. Tous les points d'intérêt se trouvent dans un mouchoir de poche. Commencez par la visite du temple le plus reposant de la ville, celui de Confucius. En face, le temple taoïste Bao An contraste par ses couleurs prononcées. Dirigez-vous vers le musée des Beaux-arts de Taipei pour vous faire une idée sur l'art contemporain insulaire, puis faites un saut dans le temps, en visitant, juste à côté Taipei Story House, une des bâtisses qui rappellent le siècle passé. Un petit détour par Lin An Tai Ancestral House s'impose pour prolonger la visite du Taipei d'antan. Enfin, remontez vers l'emblème de la ville, le Grand Hotel, construit dans la droite ligne des palaces traditionnels chinois, il mérite qu'on s'y arrête sans pour autant y passer la nuit. Poussez un peu plus au nord ou prenez le MRT (métro) et gagnez le marché de nuit le plus animé de la ville (et du pays), le Shilin Market où vous pourrez non seulement manger de délicieuses spécialités taïwanaises mais aussi refaire votre garde-robe ou votre projet de vie après être passé entre les mains d'une diseuse de bonne aventure.

Jour 3. Le musée national du Palais. En route vers le nord. Avant de gagner l'un des plus fascinants musées du monde, faites une halte au mausolée des Martyrs pour admirer la spectaculaire relève de la garde. Puis rendez-vous au musée national du Palais, son patrimoine est tel qu'une journée entière ne suffit pas à appréhender l'ensemble de la collection impériale. Sur 650 000 pièces, seules 15 000 sont exposées et pourtant... Terminez votre journée par un crochet à Tienmou, un des quartiers chics de la ville, il abrite de très bons restaurants.

Jour 4. Les sources chaudes. Dans les alentours de Taipei, il est facile de s'adonner au loisir national : se baigner dans les sources chaudes. Deux stations thermales cernent la ville : l'une au nord, Peitou, l'autre au sud, Wulai. Peitou est la plus célèbre des deux, et la plus facile d'accès, puisqu'on peut même s'y rendre directement depuis Taipei en MRT. Très prisée pendant l'occupation japonaise, la griffe nippone est omniprésente dans la ville, tandis que Wulai distille une ambiance plus typique, puisque le village est demeuré un fief de la tribu aborigène Atayal. Pour ceux qui cherchent l'authenticité et des traces de l'héritage japonais, l'autre option consiste à prendre le train jusque Ruifang, puis de là emprunter la petite voie ferrée de Pingxi, qui serpente dans des vallées magnifiques et traverse des villages adorables d'où s'envolent des lanternes portant des voeux. Une expérience magique.

Jour 5. Chiufen et Jinguashi. Au nord-est de Taïwan, à moins de 40 km du centre de Taipei, les deux villes de Chiufen et Jinguashi, connues pour la ruée de vers l'or qui y attira, parfois de force, des dizaines de milliers de mineurs, sont aujourd'hui l'une des principales attractions touristiques de l'île. Retour dans le passé, et dépaysement garanti, avec une vue exceptionnelle sur le Pacifique. Nous vous conseillons d'éviter la foule des week-ends, les jours de semaine respirent à l'inverse la quiétude.

Jour 6. Parc national de Yangmingshan. A seulement quelques minutes du centre de Taipei, le parc est un espace naturel surprenant. Il abrite des volcans, des sources chaudes et des fumerolles recouvertes de cristaux de soufre jaune d'où s'échappent des volutes sulfuriques et surtout une nature exubérante qui font de cet endroit une découverte naturelle de premier choix.

Jour 7. Plantations de thé de Muzha. Au sud de Taipei, cette région est marquée par la culture du thé. Les plantations à étages constituent un magnifique spectacle et les maisons de thé, perchées dans un décor verdoyant, un rendez-vous immanquable. De retour vers la capitale, par le MRT, arrêtez-vous à la station suivante pour visiter le zoo de Taipei, parmi les plus grands du monde et récemment joliment rénové, pour un ticket d'entrée à seulement 60 NT$.

Sur les traces de l'histoire de Formose

Si une semaine est trop courte pour faire le tour de Taïwan, il est néanmoins possible de faire quelques petites escapades au départ de Taipei, notamment vers les villes chargées d'histoire que sont Lukang et Tainan. Sur les traces de l'histoire de Formose, lieu de mémoire au pluriel, avec ses héritages chinois, japonais, européens...

Jours 1, 2 et 3. Taipei. La capitale taïwanaise est aussi un lieu chargé d'histoire, témoin des mutations impressionnantes de Taïwan depuis le XIXe siècle. Des quartiers anciens aux tours les plus modernes, des petites ruelles dont se dégagent des odeurs d'herbes médicinales aux larges avenues témoignant des réorganisations urbaines, les contrastes sont saisissants. Les environs de Taipei sont également passionnants, et chargés d'histoire, de la côte du nord-est avec le port de Keelung, où se déroula une bataille contre les forces coloniales françaises, aux sources chaudes de Beitou, prisées des Japonais, à Tamsui, où l'héritage européen est particulièrement visible. Prenez au moins une journée pour explorer la magnifique voie ferrée autour de Pingxi (et faire un voeu avant de lâcher une lanterne vers le ciel), et/ou explorer le passé colonial japonais à Chiufen, et/ou visiter les fabriques de céramiques à Yingge, au sud de la capitale.

Jour 4. Lukang. Proche des rives du détroit, c'est l'une des rares villes de l'île à avoir gardé son cachet d'antan : vieilles rues, temples, maisons traditionnelles... Lukang est, avec Tainan, la ville la plus " chinoise " de Taïwan, et on y apprécie l'architecture des temples et des rues commerçantes. Gagnez Taichung pour y passer la nuit, après avoir goûté à la culture manga au marché nocturne autour de l'université ou bu un verre dans un bar des quartiers branchés, dans le Taïwan d'aujourd'hui.

Jours 5 et 6. Tainan. Ancienne capitale de l'île. Le patrimoine historique et culturel de Tainan est impressionnant. Première ville par son nombre de temples, elle abrite quelques-unes des plus belles constructions de l'île comme le temple de Confucius. En outre, son statut de place forte a contribué à la construction de forteresses. Comme dans toutes les villes du Sud, l'ambiance est à la décontraction...

Jour 7. Retour à Taipei en train à grande vitesse, shopping et départ.

Séjour long

Taïwan est un petit pays, et les transports sont peu coûteux et très performants. Vous aurez ainsi en trois semaines un très bon aperçu de ses richesses et de ses diversités.

Jours 1, 2, 3 et 4. Taipei. Taipei est une ville qui bouge, la foule y est dense et le rythme effréné. Malgré cette effervescence, c'est une ville où l'on se sent bien, les artères sont aérées et les habitants de Taipei incroyablement flegmatiques. Et puis la ville s'est totalement transformée depuis les années 1990, le MRT et les nouvelles constructions modifiant considérablement, et en bien, l'urbanisme. C'est également l'endroit idéal pour faire du shopping et appréhender la culture chinoise. Quatre jours ne sont pas de trop pour visiter le centre névralgique de Taïwan et ses multiples attractions dans un périmètre restreint. Prenez au moins une journée pour explorer la magnifique voie ferrée autour de Pingxi (et faire un voeu avant de lâcher une lanterne vers le ciel), et/ou visiter les fabriques de céramiques à Yingge, au sud de la capitale.

Jour 5, 6 et 7. La côte nord-est. Débutez votre périple par Tansui où la trace des Occidentaux est, peut-être plus qu'ailleurs, évidente. Puis dirigez-vous vers le nord, en longeant le littoral et en empruntant plus spécialement le circuit panoramique de la côte nord et de Guanyinshan. Les arrêts balisés donnent à voir un bord de mer tourmenté et surprenant où les récifs coralliens ont pris avec le temps des formes de champignons et d'animaux. Arrêtez-vous à Yeliou pour manger des fruits de mer sur le port, ou au marché du temple de Keelung (Miaokou) pour goûter les multiples spécialités culinaires avant de faire un crochet par le cimetière français, où reposent les soldats morts en 1885, lors de la guerre franco-chinoise. Echappez-vous un peu de la côte et gagnez Chiufen. Ancienne cité minière, elle libère par petites touches une nostalgie touchante, du temps où il y avait encore des chercheurs d'or. De retour sur le littoral, cap vers la partie orientale de l'île, en suivant le circuit panoramique de la côte nord-est : cap, rochers aux formes alambiquées, île de la Tortue... Les richesses des paysages se livrent à la pelle !

Jours 8 et 9. Hualien. On accède à Hualien, le fief de la tribu Ami, par la route des falaises, un spectacle de toute beauté. Les paysages entre Ilan et Hualien imposent de nombreux arrêts pour admirer le panorama de la côte Pacifique. Pour profiter des joies de l'océan Pacifique, Hualien est une destination agréable. La ville se trouve également juste à côté d'un des joyaux de Taïwan, le parc national de Taroko.

Jour 10. Les gorges de Taroko. Sublime parc national connu pour ses gigantesques falaises de marbre, Taroko occupe facilement le visiteur une journée entière. En revanche, les mordus de randonnée devront plutôt y séjourner au moins deux jours (plusieurs formules d'hébergement sur place). Le parc est surnommé le Jardin d'Eden par les Amis. On comprend pourquoi une fois sur place !

Jour 11. La route transinsulaire est-ouest. Au départ des gorges de Taroko, cet itinéraire ne se fera certes pas en dilettante, puisqu'il s'agit de parcourir une partie de la chaîne centrale, néanmoins la variété des paysages (montagnes, collines verdoyantes, sources chaudes...) offre un paysage qui donne, à tous ceux qui tentent l'aventure, un avant-goût de paradis. La route s'achève par Puli dans le district de Nantou.

Jour 12 et 13. Le lac du Soleil et de la Lune. Lieu de villégiature favori des Taïwanais, et désormais des Chinois, c'est également ici que Tchang Kaï-chek venait se reposer. Paysages de toute beauté et, quand les touristes se font un peu plus rares, atmosphère unique.

Jour 14. Lukang. Proche des rives du détroit, c'est l'une des rares villes de l'île à avoir gardé son cachet d'antan : vieilles rues, temples, maisons traditionnelles... Gagnez Taichung pour y passer la nuit, après avoir goûté à la culture manga au marché nocturne autour de l'université ou bu un verre dans un bar des quartiers branchés.

Jour 15. Taichung. Troisième ville de l'île, elle se distingue par son dynamisme culturel : musées, temples et parcs. Mais c'est surtout une ville universitaire très jeune, et très active. De là, empruntez l'autoroute Sun Yat-sen pour le Sud, direction Tainan, à moins que vous ne préfériez en chemin faire un crochet par Alishan, plus dans les terres, et prendre le petit train atypique qui conduit au site montagneux (attention, il ne circule pas toujours sur toute la ligne).

Jours 16 et 17. Tainan. Ancienne capitale de l'île. Le patrimoine historique et culturel de Tainan est impressionnant. Première ville par son nombre de temples, elle abrite quelques-unes des plus belles constructions de l'île comme le temple de Confucius. En outre, son statut de place-forte a contribué à la construction de forteresses. Comme dans toutes les villes du Sud, l'ambiance est à la décontraction...

Jours 18 et 19. Kaohsiung-Kenting. Deuxième ville de l'île, Kaohsiung est également le plus grand port de Taïwan. Comme dans toute mégalopole, les tentations shopping y sont grandes... Et cette ancienne cité industrielle vous surprendra par sa reconversion réussie. Pour retourner à des valeurs spirituelles, roulez jusqu'à Foguangshan, à une heure de la ville. Parmi les trois plus grands monastères d'Asie, c'est un lieu hors norme, où les touristes peuvent goûter à la vie en communauté. Le parc national de Kenting, à l'extrême Sud de l'île constitue la meilleure escapade balnéaire pour les amoureux du soleil. Climat tropical, plages de sables blanc et plongée, c'est le côté Hawaï - en plus préservé - de l'île. A moins que vous ne préfériez, au départ de Donggang, visiter l'île de petit Liuqiu, véritable petit trésor où le temps s'arrête.

Jours 20 et 21. Taitung. Point de départ pour les îles du Pacifique (l'île Verte et l'île des Orchidées), Taitung est également célèbre pour les sources chaudes de Chihpen. Retour en train ou en avion sur Taipei.

Une autre option consiste, après Hualien, à descendre en bus jusqu'à Taitung, puis de là rejoindre Kenting ou la côte ouest et ses innombrables curiosités, sans devoir prendre l'avion.

Séjours thématiques
Les sources chaudes

Vous rêvez de vous immerger dans un bain bouillant campé dans un décor d'estampe chinoise... Non seulement Taïwan vous offre cette possibilité, mais le pays vous permet aussi de répéter l'expérience autant de fois que vous le souhaitez, dans autant d'endroits différents. Une centaine de sites éparpillés partout dans l'île font de Taïwan la deuxième destination thermale au monde après le Japon.

Si vous empruntez les routes habituelles, vous débarquerez à Taïwan par l'aéroport Tchang Kaï-chek et resterez dans la capitale quelques jours. Sachez que, outre les deux stations principales, que sont Wulai et Peitou (voir " Séjour court "), les sources chaudes de Yangmingshan (gratuites en certains points), autour de Taipei, sont également très agréables. Puis partez pour le district d'Ilan et plus précisément la ville de Suao. Ici, point de sources chaudes, mais des sources froides (12 °C), gazeuses (riches en CO2) et très rafraîchissantes en été. Le port de Suao est le point de départ de la magnifique route des Falaises qui longe le littoral oriental jusqu'à Hualien. Une fois dans la capitale de district, partez directement pour le parc national de Taroko où se trouvent les sources chaudes de Wenshan. Elles sont nichées dans le lit de la rivière Tasha et sont dominées par les spectaculaires gorges. En continuant vers le sud, les sources chaudes de Chihpen, dans les alentours de Taitung, sont tout aussi plaisantes que celles de l'île Verte. Ces sources présentent la particularité d'être des sources d'eau salée, dans lesquelles on s'immerge avec pour seul et unique décor l'océan à perte de vue. De Taitung, vous pouvez retourner à Taipei en train ou en avion, ou prolonger vers le sud pour goûter aux sources chaudes de Sichongxi près de Kenting, avant de regagner Kaohsiung. Retour en train ou en avion sur Taipei.

Sur les traces de la culture chinoise

Taïwan est " l'autre Chine ", avec un statut politique particulier et une indépendance politique de facto. Mais Taïwan n'en renie pas moins ses traditions issues du continent, et qui sont ici farouchement défendues, à l'instar des caractères traditionnels (là où la Chine continentale a adopté des caractères simplifiés dans les années 1950), le confucianisme, des pratiques religieuses anciennes et qui restent omniprésentes. À Taipei, vous trouverez des traces de cet héritage dans les vieux quartiers de la ville, et les trésors de la Chine impériale au musée national du Palais, un incontournable. Cap ensuite au sud, le long de la côte, avec une escale à Lukang, petite cité au passé glorieux, véritable point d'ancrage de la culture continentale. à Tainan, vous découvrirez les mystères de l'ancienne " capitale " de l'île et ses nombreux sites. À noter que l'héritage chinois que vous trouverez à Taïwan se conjugue au pluriel. Car si les origines du Fujian, la province qui fait face à l'île, sont les plus représentées, dans le sud surtout, ce sont des Chinois de multiples provinces qui se sont installés à Taïwan à la fin des années 1940, emportant avec eux leur patrimoine culturel, mais aussi gastronomique. Pas étonnant donc que Taïwan soit une véritable référence en matière de cuisine chinoise, et la découverte de cette culture passe aussi par le plaisir du palais.

Trekking dans les montagnes du centre ou sur les côtes

Cap sur Alishan, dans le district de Chiayi. Pour les Taïwanais, le nom de cette ville rime avec lever de soleil sur Yushan, la montagne de Jade. Alishan est en effet l'ultime porte vers ce géant de 3 952 m. Il s'agit tout simplement, à l'exception de la chaîne himalayenne, d'un des plus hauts sommets d'Asie entre le Tropique du Cancer et l'Equateur, avec le mont Kinabalu en Malaisie. L'ascension du mont de Jade ne peut se faire que si l'on est en possession d'un permis. Au départ du centre de Tatajia, à 2 610 m d'altitude, des chemins partent vers les onze pics que compte le parc. De nombreux sentiers sont désormais également ouverts le long de la côte, à tel point qu'il est aujourd'hui quasiment possible, pour les plus courageux, de faire le tour complet de Taïwan à pied ! Au programme, des vues exceptionnelles sur l'océan à l'est, et le détroit à l'ouest.

Découverte de la côte pacifique

La côte orientale de Taïwan offre des paysages uniques et des légendes insolites. A partir d'Ilan, la route qui conduit vers Hualien mérite le détour, et justifie de nombreuses haltes pour admirer le décor. Des falaises abruptes qui plongent dans l'océan, un soleil levant à couper le souffle, et des petits villages de pêcheurs agrémentent le trajet jusqu'à Taitung, avant de finir avec les plages de Kenting et les activités aquatiques multiples qu'offre cette station balnéaire. A pied, en train comme en voiture, cette côte est à ne pas manquer, et justifie à elle seule le nom que les Portugais donnèrent à cette île : Formosa.

A la rencontre des peuples aborigènes

Dans le Pacifique, l'île des Orchidées (Lanyu) est l'endroit rêvé pour découvrir les populations aborigènes de Taïwan, fières de leurs traditions. La tribu Yami, qui ne compte que quelques centaines d'habitants, a longtemps vécu isolée de Formose, et les rites y sont restés plus vivants que chez les autres groupes aborigènes de Taïwan. Mais d'autres lieux à Taïwan sont également connus pour leur héritage aborigène, notamment Wulai, au sud de Taipei, ou toute la côte Pacifique au sud de Hualien. Les fêtes y sont particulièrement colorées.

Explorer les îles du détroit

Entre Taïwan et la Chine, les trois archipels de Penghu, Mazu et Kinmen offrent de magnifiques paysages, et des atmosphères de bout du monde. A seulement quelques kilomètres du continent, dont elles sont depuis 2008 reliées par bateau, Mazu et Kinmen sont en passe de devenir des destinations prisées, et un symbole de la nouvelle relation inter-détroit. La visite des installations militaires ravira les amateurs d'histoire et de géopolitique. Plus au sud, la magnifique île de Petit Liuqiu est un petit coin de paradis, à seulement une demi-heure de Taïwan (sud de Kaohsiung) en bateau.

Voir plus d'idées de séjours

Taïwan : Les villes remarquables

Taipei
Tainan
Gorges de Taroko

TAÏWAN : Les principales destinations

TAÏWAN : Galerie photo

Taïwan : Actualité et reportage

Les 10 meilleurs événements d'Asie

Déstabilisante par sa grandeur, dépaysante par sa culture, l'Asie attire de nombreux voyageurs venus à la recherche d'authenticité. Pour découvrir au mieux ce continent et s'imprégner de ses coutumes, participer aux différentes festivités qui sont organisées est indispensable ! Il est souvent difficile de choisir tant chaque jour propose son...

Cette maison fascine les touristes à Taïwan

On pourrait entrer dans cette maison par la sortie que cela ne nous choquerait pas. Une maison, un peu particulière, ne cesse d'attirer les touristes à Taïwan. La raison ? Ses trois étages ont été construits complétement à l'envers, les meubles ne dérogeant pas à la règle. Des petits chanceux ont pu visiter cette maison de la ville de Taipei,...

Les 10 stations de métros qui ressemblent plus à des musées souterrains

Métro, boulot, dodo et parfois c'est beau ! Les usagers des transports parisiens n'ont que très peu l'occasion de s'extasier pendant leur trajet quotidien (si l'on excepte la station d'Arts et Métiers sur la ligne 11) et pourtant bien des pays ont fait de leurs souterrains, un lieu d'émerveillement. Artistes, architectes et designers de renom ont...
Ailleurs sur le web

Sélection Hébergement Taïwan

Sélection Visites - Points d'intérêt Taïwan

Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Toutes les bonnes adresses Taïwan

Liens utiles Taïwan