Guide d'Ouganda : Comment partir ? 2

Partir en voyage organisé
Voyagistes
Spécialistes

Vous trouverez ici les tour-opérateurs spécialisés sur votre destination. Ils produisent eux-mêmes leurs voyages et sont généralement de très bon conseil car ils connaissent la région sur le bout des doigts. À noter que leurs tarifs se révèlent souvent un peu plus élevés que ceux des généralistes.

Généralistes
Réceptifs

De nombreuses agences de voyages sont basées en Ouganda. Les tours-opérateurs généralistes les plus importants sont principalement localisés à Kampala et, dans une moindre mesure, à Entebbe. On en trouve néanmoins en province, à l'instar de Kabarole Tours à Fort Portal et de Buffalo Safari Camps à Jinja. Il existe par ailleurs des compagnies spécialisées établies soit à Kampala et Entebbe, soit dans le reste du pays, comme Kara-Tunga, une agence sise à Moroto, qui se propose de faire découvrir le Karamoja et la culture karamojong.

Sites comparateurs et enchères

Plusieurs sites permettent de comparer les offres de voyages (packages, vols secs, etc.) et d'avoir ainsi un panel des possibilités et donc des prix. Ils renvoient ensuite l'internaute directement sur le site où est proposée l'offre sélectionnée. Attention cependant aux frais de réservations ou de mise en relation qui peuvent être pratiqués, et aux conditions d'achat des billets.

Agences de voyage
Partir seul
En avion

Le prix moyen d'un vol Paris-Entebbe est de 1 100 € en haute saison et d'environ 750 € en basse saison. A noter que la variation de prix dépend de la compagnie empruntée mais, surtout, du délai de réservation. Pour obtenir des tarifs intéressants, il est indispensable de vous y prendre très en avance. Pensez à acheter vos billets six mois avant le départ !

Principales compagnies desservant la destination
Aéroports
Sites comparateurs

Certains sites vous aideront à trouver des billets d'avion au meilleur prix. Certains d'entre eux comparent les prix des compagnies régulières et low cost. Vous trouverez des vols secs (transport aérien vendu seul, sans autres prestations) au meilleur prix.

En bus
Location de voitures
Séjourner
Se loger
Hôtels

Tous les centres urbains du pays sont pourvus d'au moins un hôtel, où vous n'aurez en principe aucun mal à trouver une chambre. Ces établissements, propres et correctement aménagés, n'ont en général aucun cachet particulier et s'adressent le plus souvent à une clientèle locale à l'exception des grands hôtels de classe internationale de Kampala.

Chambres d'hôtes

En milieu urbain, les maisons d'hôtes sont comme leur nom l'indique des chambres louées par des particuliers qui ont transformé une partie de leur propriété en hôtel. La formule est le plus souvent en "  Bed & Breakfast  ". Le confort et le service sont généralement de bonne qualité, l'accueil chaleureux et cette formule offre une bonne occasion de connaître les Ougandais et leur mode de vie, dans une atmosphère intime et paisible.

Backpackers

Le mot vient de l'anglais et, traduit littéralement, " ceux qui se déplacent avec leur sac à dos " ; c'est ce qui se rapproche le plus des auberges de jeunesse en Europe. Les prix sont très raisonnables, spécialement adaptés aux jeunes à petit budget qui sont nombreux à arpenter l'Afrique de l'Est. Ces endroits sont encore assez rares en Ouganda, mais tendent à se développer. Les voyageurs peuvent dormir en dortoir, dans des cases sommaires ou planter leur tente dans les jardins. Bien que ne portant pas le nom de backpackers, des établissements équivalents version brousse sont situés à la périphérie des parcs nationaux les plus visités pour permettre aux voyageurs n'ayant pas les moyens de s'offrir un lodge de profiter de la magie de la faune africaine. Il est possible d'y planter sa tente ou de louer une banda à des tarifs modérés et de profiter des safaris organisés.

Campings

C'est bien entendu le meilleur moyen de découvrir l'Ouganda sans laisser des fortunes dans l'hébergement. Accessibles aux voyageurs sans véhicule, quelques campings, ou plutôt des emplacements dans les jardins des backpackers et des guesthouses, sont aménagés dans les villes touristiques, tandis que des terrains plus vastes se situent dans les régions de pleine nature. De même, à la lisière des parcs nationaux, quelques établissements permettent aux campeurs d'installer leurs tentes et de profiter des infrastructures communes (sanitaires, cuisine...). Pour les personnes en totale autonomie de matériel et se déplaçant en 4x4 avec toutes leurs provisions, l'UWA (Uganda Wildlife Authority) gère des terrains au sein même des parcs pour lesquels il est nécessaire de s'enregistrer au Bureau des parcs nationaux ou auprès des rangers à l'entrée. A moins d'être équipé d'un véhicule permettant de s'installer sur le toit, le camping sauvage est déconseillé au sein des réserves. Il reste possible en dehors, mais à proximité des villages, il est de bon ton de demander la permission au chef local. Les nuits peuvent être fraîches et un bon sac de couchage s'avère indispensable.

Lodges et camps de brousse

Dans les parcs nationaux ou leurs environs proches, les hôtels font place aux lodges, dignes héritiers des maisons de brousse traditionnelle se fondant à merveille dans le paysage grâce à l'utilisation de matériaux naturels. Situés en plein coeur d'une brousse luxuriante, souvent à proximité des plans d'eau qu'affectionne le gibier, ces lodges possèdent tous un cachet particulier, jouant la carte de l'authenticité tout en gardant un souci permanent du confort. Selon la région, ils utilisent le chaume, le bois, la pierre ou le roseau pour la construction des petits bungalows ou chalets, des terrasses privatives ou des bâtiments communs (salons, bars, restaurants à ciel ouvert) offrant des vues grandioses sur le paysage.
Les intérieurs, aux allures souvent robinsoniennes, sont décorés d'objets de l'artisanat local (vanneries, tissus peints à la main, sculptures sur bois...). Les ouvertures, toujours très nombreuses (immenses fenêtres ou façades découpées, moustiquaires en guise de vitres) favorisent une véritable symbiose avec la nuit africaine. Les literies sont généralement de bonne qualité, les baignoires et les douches pourvues d'eau chaude se situent souvent à l'extérieur pour une plus grande communion avec la nature.
Les camps de safaris sont de proches parents des lodges. On en retrouve les qualités et services, mais ici les cases et bungalows sont remplacés par de grandes tentes kaki, souvent montées sur pilotis, pourvues de tout le confort hôtelier (mobilier, salle de bains attenante aux parois de bambou ou de briquettes).
La convivialité et le service personnalisé règnent à bord des lodges et des camps où l'on n'est jamais plus d'une vingtaine de personnes à la fois (exception faite du Mweya lodge et du Paraa lodge qui sont plutôt des hôtels de brousse). Le matin, le café peut être apporté au lit, tandis que le soir, on le prend autour d'un grand feu de camp sous les étoiles. On mange généralement à la même table (mets de qualité gastronomique !) et des pauses apéro, thés et petits biscuits fractionnent agréablement les journées entre les différentes activités prévues. Outre les bains de soleil, game drives, game walks, sorties en bateau ou en canoë, visites de projets communautaires sont proposées aux invités emmenés par des guides hautement qualifiés toujours prompts à fournir une multitude d'explications naturalistes.

Se déplacer
Avion

Le pays n'étant pas très étendu, les lignes aériennes intérieures sont quasiment inexistantes. Il est toutefois possible d'affréter de petits avions charters pour se rendre dans les parcs nationaux, et en particulier dans celui de la vallée de Kidepo, difficilement accessible en voiture. Ceci pourra être organisé avec une agence de Kampala ou avec la compagnie Eagle Air.

Bus

Voici le moyen le plus économique de visiter l'Ouganda (après l'auto-stop). De grands bus assurent des liaisons régulières depuis les grandes villes, au départ des gares routières, à des tarifs tout à fait raisonnables. Le système s'est bien amélioré et il est aujourd'hui possible de traverser le pays entre Kampala et Kabale ou Kisoro dans la journée.

La grande majorité des bus sont propres, confortables et à l'heure. Par contre, le son de la radio ou des films est toujours bien trop fort pour pouvoir se reposer. Bienheureux celui qui aura prévu des boules Quiès pour la route ! Si vous le pouvez, choisissez entre autres compagnies Post Bus ou Horizon Coaches, réputées particulièrement fiables. Pour acheter son billet, le mieux est de se rendre la veille à la gare routière.
En plus des autobus, des minibus (les matatus) circulent sur les grands axes et les routes secondaires. Leurs horaires sont aléatoires car ils ne partent que lorsqu'ils ont fait le grand plein de passagers et s'arrêtent à la demande sur la route. Vous pouvez donc les héler au passage. Une solution encore plus économique mais très lente, à réserver plutôt pour les petites distances car le confort n'est pas la priorité.

Train

Il n'y a plus à l'heure actuelle de train transportant des passagers en Ouganda, les deux seules lignes ferroviaires du pays ne servant plus que le trafic marchand. Un projet est cependant à l'étude pour rétablir un train de luxe entre Jinja et Mombasa, sur la côte kenyane.

Voiture

Le réseau routier en Ouganda est d'assez bonne qualité avec des routes goudronnées reliant les principales villes du pays. Le choix d'un véhicule pour circuler dépendra donc des régions visitées ainsi que du type de voyage. Il est tout à fait possible de se déplacer à bord d'une voiture de type berline le long des axes principaux, mais pour sortir un tant soit peu des sentiers battus, un 4x4 se révèle plus pratique. La conduite s'effectue à gauche, les vitesses étant limitées à 100 km/h sur les grandes routes et 50 km/h en ville, tandis que sur les pistes difficiles, pour la santé de votre véhicule, il est conseillé de ne pas dépasser les 30 km/h. La prudence est de mise, en particulier de nuit, car les indications sont peu nombreuses et même les routes goudronnées ne sont pas exemptes de nids de poules. Aux abords des réserves, il est toujours possible d'être surpris dans sa course par un animal sauvage.
On trouve de l'essence dans la plupart des grandes villes mais elle coûte de plus en plus cher au fur et à mesure qu'on s'éloigne des routes principales. Si vous voyagez dans des régions isolées, n'oubliez pas de prendre des réserves car vous n'en trouverez pas partout. En cas de problème, il est parfois possible de trouver de l'essence en vente dans les marchés locaux.
Assurez-vous d'avoir les papiers du véhicule et votre permis de conduire international sur vous, car ils vous seront demandés aux nombreux barrages routiers présents sur les grands axes.

De nombreuses agences de Kampala proposent toutes sortes de véhicules de location, de la voiture la plus élémentaire au plus puissant 4x4 ou minibus, mais attendez-vous à des tarifs élevés pour cette dernière catégorie (comptez de 35 US$ par jour pour une berline et 160 US$ par jour pour un Landcruiser tout équipé, sans l'essence). La plupart des tour-opérateurs proposent également ce service avec mise à disposition d'un chauffeur.

Auto-stop

Couramment pratiqué par les Ougandais les plus pauvres, l'auto-stop fonctionne assez bien dans le pays, à condition, bien sûr, de ne pas être trop pressé. C'est en outre un excellent moyen de rencontrer les gens, il ne serait toutefois pas conseillé aux femmes seules. A moins de tomber sur un expatrié, vous devrez généralement payer une participation aux frais d'essence. Mettez-vous d'accord avec le conducteur avant d'embarquer.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Location de vacances
  • Votre logement Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
Sur place
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Activités Airbnb

Adresses Futées d'Ouganda

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end bien être pour 2 personnes en Auvergne !

Profitez d'une parenthèse enchantée pour 2 personnes en Auvergne avec Aiga Resort.