SYRIE - guide touristique du Petit Futé

Ahlan wa sallan fi souria !

La Syrie ? C'est un coup de coeur, on ne s'y attend pas et on ne peut pas l'expliquer. Pays surprenant car rempli d'inconnues pour le visiteur. Cinq petites heures de vol, le passeport pour un monde où tout est nouveau : la langue parlée comme celle des gestes, dans laquelle un mouvement des yeux vers le ciel accompagné d'un claquement de langue remplace un " non " et une main sur le coeur signifie un " bienvenu " ; le mode de vie sédentaire dans les constructions modernes ou des maisons de terre ou encore nomade pour quelques Bédouins.

Sans oublier les us et coutumes caractérisés par une hospitalité omniprésente. Un trait des peuples orientaux, qu'il faut expérimenter pour comprendre : dans les souks en refusant en vain la troisième invitation à prendre le thé, dans le bus face à la poignée de noix tendue par votre voisin.
Pour certain, ce concert de découvertes justifiera le déplacement. Il y a pourtant encore bien d'autres raisons de se laisser envouter... En franchissant la ligne Alep-Damas, on vit l'entrée en Orient. A l'ouest, la " Provence syrienne " avec paysages méditerranéens, collines verdoyantes, mer, troupeaux de vaches, plants de tomates et champs d'oliviers. A l'est, un désert rocailleux habité de Bédouins et de dromadaires, des palmeraies et des villages de terre.

En plus d'une grande diversité de paysages, la Syrie renferme aussi un riche passé, marqué par des occupations successives. En une journée, on visite un ancien sanctuaire byzantin, les restes d'une cité romaine, un château arabe d'argile ou une forteresse croisée ! En ville, les églises côtoient les mosquées et un quartier à l'architecture européenne, le labyrinthe de ruelles de la vieille ville.

Arpenter la Syrie, c'est traverser les époques : retomber aux temps bibliques sur les rives fertiles de l'Euphrate et appréhender des dossiers brûlants, en visitant le plateau du Golan ou en frôlant l'Irak sur la route Damas-Palmyre où les plus attentifs distingueront la direction Bagdad. Là le séjour revêt un intérêt tout particulier pour l'amateur de géopolitique. Partageant ses frontières avec la Turquie, l'Irak et la Jordanie, la Syrie étonne aussi par sa tranquillité et la sûreté qu'elle offre aux voyageurs.

Cette nation est en pleine transition, et on vient y capturer l'instant. L'arrivée de Bachar al-Asad à la tête du pays en 2000, et son retour sur la scène internationale en 2008, a accéléré les transformations. Le coeur historique de Damas compte aujourd'hui une centaine d'hôtels de charme et restaurants nichés dans d'anciennes maisons arabes ; il y en avait moins de dix en 2008. Ainsi, certains voient déjà dans la capitale syrienne la future " Marrakech du Moyen-Orient. "

L'équipe de rédaction

SYRIE : les adresses futées

SYRIE : Idées de séjour

Séjours court et longHaut de page

Etant donné que la plupart des vols internationaux atterrissent à Damas, les deux boucles itinérantes débutent à partir de la capitale. Elles peuvent s'effectuer seul, avec les services d'un chauffeur et/ou guide.

Dix jours semblent un minimum pour visiter le pays. Si vous disposez de moins de temps, concentrez vous sur Damas et ses environs, ou Damas et Alep. En trois semaines, vous verrez la quasi-totalité des curiosités du pays.

La Syrie en 10 joursHaut de page

Jour 1. Damas. Une journée dans le centre historique. Pénétrez par le souk Hamidiyé qui débouche sur la mosquée des Omeyyades. Se perdre dans le labyrinthe de ruelles marchandes, sans oublier les incontournables : palais Azem, mosquée chiite Roquaya et quartier chrétien de Bab Touma et ses jolies églises.

Jour 2. Damas. La ville nouvelle, visite du musée national, passage par le faubourg commerçant de Cha'lan avant d'atteindre l'ancien quartier Salhiyé avec son typique souk du vendredi adossé au mont Qassioun. Rejoindre le sommet pour voir la nuit tomber sur Damas au son de l'appel à la prière de fin de journée.

Jour 3. Palmyre. Après un passage par le Bagdad Café à une centaine de kilomètres de Palmyre, flâner dans cette cité du désert. Ne pas manquer le coucher du soleil en haut du château arabe et la quiétude de la palmeraie en se reposant à l'ombre des palmiers, olivier et grenadiers.

Jour 4. Deir ez-Zor. Plonger dans la Syrie rurale et traditionnelle au coeur du souk, à visiter le matin pour apercevoir les Bédouins des alentours venus faire leur marché. Se balader en fin de journée sur le pont français suspendu au-dessus de l'Euphrate.

Jour 5. Qalaat Jaber et Alep. A mi-chemin entre Deir ez-Zor et Alep, crochet par le Qalaat jaber, un château arabe perché sur une presqu'île au milieu des eaux turquoises et des rives fertiles de l'Euphrate. Soirée dans le quartier arménien d'Alep.

Jour 6. Alep et les villes mortes. Visite du souk et de la citadelle. Dans l'après-midi, excursion dans les villes mortes, Saint-Siméon, Ebla et Serguilla avant de revenir pour la nuit à Alep.

Jour 7. Hama. Descente vers Hama en passant par Apamée. Visite de la ville aux immenses roues à eau, nuit à Hama.

Jour 8. Krak des Chevaliers et Sheikh Hilal ou Tartous. Après avoir escaladé la forteresse croisée, au choix : escapade sur la côte syrienne à Tartous ou chez l'habitant dans les maisons de terre coniques de Sheikh Hilal.

Jour 9. Maaloula, Sednaya et Mar Moussa. Découverte des villages chrétiens avant de goûter à la sérénité en passant une nuit au monastère de Mar Moussa.

Jour 10. Damas (Bosra). En fonction de l'heure de votre vol, excursion à Bosra pour apercevoir l'un des théâtres romains les mieux préservés au monde.

La Syrie en 3 semainesHaut de page

Jour 1. Damas. Une journée dans le centre historique. Pénétrer par le souk Hamidiyé qui débouche sur la mosquée des Omeyyades. Se perdre dans le labyrinthe de ruelles marchandes, sans oublier les incontournables : palais Azem, mosquée chiite Roquaya et quartier chrétien de Bab Touma et ses jolies églises.

Jour 2. Damas. La ville nouvelle, visite du musée national, passage par le faubourg commerçant de Cha'lan avant d'atteindre l'ancien quartier Salhiyé avec son typique souk du vendredi adossé au mont Qassioun. Rejoindre le sommet pour voir la nuit tomber sur Damas au son de l'appel à la prière de fin de journée.

Jour 3. Palmyre. Après un passage par le Bagdad Café à une centaine de kilomètres de Palmyre, flâner dans cette cité du désert. Ne pas manquer le coucher du soleil en haut du château arabe et la quiétude de la palmeraie en se reposant à l'ombre des palmiers, olivier et grenadiers.

Jour 4. Palmyre-Deir ez-Zor. Avant de partir pour Deir ez-Zor, visiter la vallée des tombeaux de Palmyre. En route, s'arrêter au qasr Al-Hayr al-Sharqi, un château du désert. Dans l'arpès-midi, visite du musée de Deir Eez-Zor et balade sur le pont français en fin de journée, suspendu au-dessus de l'Euphrate.

Jour 5. Deir ez-Zor, Dura Europos, Mari. Au petit matin, plonger dans la Syrie rurale et traditionnelle au coeur du souk, puis partir explorer les sites de Dura Europos et Mari à la frontière irakienne. Nuit à Deir ez-Zor.

Jour 6. Qalaat Jaber et Alep. A mi-chemin entre Deir ez-Zor et Alep, crochet par le Qalaat Jaber, un château arabe perché sur une presqu'île au milieu des eaux turquoise et des rives fertiles de l'Euphrate. Soirée dans le quartier arménien d'Alep.

Jour 7. Alep et Saint-Siméon. Visite du souk et de la citadelle dans la matinée. Après-midi au sanctuaire de Saint-Siméon, nuit à Alep.

Jour 8. Les villes mortes. Exploration des sites du djebel Al-Ala à l'ouest et des djebels Riha et Zawiyé au sud. Nuit à Alep.

Jour 9. Qalaat Najim, Tell Ahmar. Rejoindre les rives de l'Euphrate en traversant ses typiques villages de terre, sa citadelle oubliée Qalaat Najim et ses sites archéologiques.

Jour 10. Lattaquié (château de Saladin). Départ pour la plus importante ville de la côte syrienne. En route, ne pas manquer la visite du château de Saladin. A Lattaquié, visite du souk.

Jour 11. Kassab (Samra). Faire une pause au bord de la seule plage de Syrie, à la frontière avec la Turquie. Nuit à Kassab.

Jour 12. Tartous. Avant d'atteindre la ville la plus au sud de la côte syrienne, visite des sites d'Ougarit et du château de Marqab. Arrivée à Tartous en milieu d'arpès-midi. Visite de la vieille ville adossée à la citadelle et du musée.

Jour 13. Arwad-Safita-Krak des Chevaliers. Escapade sur l'île d'Arwad, en face de Tartous dans la matinée, puis départ pour le Krak des Chevaliers. Faire étape à Safita avant de passer la nuit au krak.

Jour 14. Krak des Chevaliers-Hama. Escalader la forteresse croisée avant de prendre la direction de Masyaf. Nuit à Hama.

Jours 15. Hama et Sheikh Hilal. Promenade à Hama le long de l'Oronte pour apercevoir les curieuses roues à eau. En fin d'après-midi, route pour Sheikh Hilal où vous passerez une nuit chez l'habitant.

Jour 16. Sheikh Hilal-Homs. Matinée à Sheikh Hilal et ses habitats de terre coniques, puis trajet pour Homs. Fin d'après-midi dans les souks.

Jour 17. Mar Moussa. Goûter à la sérénité en passant une nuit au monastère de Mar Moussa.

Jour 18. Maaloula, Seydnaya. Visite des villages chrétiens où les habitants parlent encore araméen. Nuit à Damas.

Jour 19. Bosra. En route pour le sud, s'arrêter à la mosquée chiite de Saïda Zeinab à la sortie de Damas et Ezra. Continuer pour Bosra pour voir un des théâtres romains les mieux conservés du Moyen-Orient. Nuit à Bosra.

Jour 20. Souweida, Qanawar, Shaqqa, Shahba. Visite en terre druze, nuit à Damas.

Jour 21. Damas. En fonction du temps et de vos envies, flânerie dans les quartiers modernes ou anciens.

Séjours thématiquesHaut de page

La Syrie étant peu étendue, il est possible de combiner les circuits thématiques aux circuits plus généraux indiqués plus haut. Pour rendre l'organisation de votre séjour plus facile, nous présentons les sites avec la durée nécessaire pour les visiter. Vous pourrez donc intercaler les visites comme vous le souhaitez pendant votre séjour.

La Syrie au temps des croisésHaut de page

On peut visiter ces sites à n'importe quelle saison. Répartis dans l'ouest du pays, ils permettent de découvrir les côtes syriennes. Ils sont indiqués ci-dessous selon leur proximité avec la capitale ; Maaloula est le site le plus proche de Damas, le château de Saladin est le plus au nord et donc le plus éloigné.

Un jour, Maaloula, Marmoussa.

Deux jours, Krak des Chevaliers et Safita.

Un jour, Tartous et Arwad.

Un jour, Massyaf, Qalaat Marqab, Qadmous, Qalaat al-Kahf.

Un jour, Lattaquié et le château de Saladin.

La Syrie hellénistique, romaine et byzantineHaut de page

Pour les périodes hellénistique et romaine :

Deux jours région du Hauran : Bosra, Shaqqa, Shahba et Souweida.

Deux jours à Palmyre : la voie romaine, la vallée des tombeaux et le château arabe.

Deux jours, Hama : Apamée, Maarat en-Noman, Husn Suleiman, Jeblé, Isriyé.

Pour la période byzantine :

Trois jours, Alep et ses environs : au nord, voir le sanctuaire de Saint-Siméon, Aïn Dara et Cyrrhus ; à l'ouest, Braij, Kirkbizeh, Qalb Lozeh et, au sud, Sergilla, Idlib, Al-Bara, Jéradé, Ruweiha.

Les châteaux du désertHaut de page

Il est préférable de visiter ces sites au printemps ou en automne pour échapper aux fortes chaleurs. Ils s'adressent aux passionnés de construction de terre et de steppes désertiques.

Une journée, au départ de Hama : Qalaat Shmemis, Qasr Ibn Wardan, Anderin et/ou Isriyé. Ce sera l'occasion aussi de voir de très beaux ensembles de maisons traditionnelles en pain de sucre de Sheikh Hilal à côté de Salamiyah.

Deux jours dans la région du lac Asad : Qalaat Najim, Qalaat Jabar, Résafé et Halabiyé.

Trois jours à Palmyre : les châteaux Qasr Al-Hayr al-Sharqi et Qasr Al-Hayr al-Gharbi (entre Damas et Palmyre), la voie romaine, le temple de Bêl, la Vallée des tombeaux, le château arabe.

Sur les chemins de la spiritualitéHaut de page

Pour les passionnés d'histoire et de religion. Si c'est possible, il faut tout d'abord penser à venir lors des grandes fêtes comme le ramadan, la fête de la Sainte-Croix, Noël, Pâques... Ce sont des moments de grande ferveur et de liesse inoubliables.

Une journée, Hauran au sud de Damas : Ezraa.

Deux à trois jours, Qalamoun à une heure au nord de la capitale, Maaloula, Seidnaya, Mar Moussa (y passer au moins une nuit) et Qara.

Trois jours, Alep, ainsi que la visite de villes mortes comportant de très belles églises : Saint-Siméon, Kharrab Shams et Qalb Lozeh.

Deux autres sites excentrés, Résafé et Doura Europos, intéressants à visiter si vous décidez de vous rendre à Deir ez-Zor.

Quelques avertissements

Dans un souci de protection des sites parcourus, il faut rappeler que les beautés qui émerveillent les visiteurs font aujourd'hui partie du patrimoine historique de la Syrie et du Moyen-Orient, mais aussi de notre patrimoine à tous. Ainsi, même si la tentation est grande, il convient de ne pas dépouiller les sites en piochant, ici ou là, des souvenirs gratuits, sans même parler du trafic d'antiquités, très sévèrement réprimé par la loi syrienne. Par ailleurs, toutes ces pièces et cailloux constituent des bases de recherche pour les archéologues et historiens qui, patiemment, s'emploient à remonter le fil du temps en les analysant.

Avant le départ en Syrie, munissez-vous d'une bonne carte. Les cartes de l'office du tourisme suffisent cependant largement pour les touristes qui ne disposent pas de véhicule personnel. Une fois sur place, il ne faut pas manquer de se procurer les cartes de régions en arabe (publiées par l'office du tourisme) indispensables pour demander son chemin. Dans les villes, en général, il ne sert à rien de se référer au nom des rues. Ces noms sont très récents, et les habitants les ignorent. Il est préférable de demander où se trouve tel hôtel, restaurant, gare routière ou musée.

Attention aux renseignements récoltés ! En cas de voyage sans chauffeur et/ou guide, il faut savoir que les gens du pays confondent très souvent droite et gauche. Donc, en cas de doute, il ne faut pas hésiter à prendre avec soi toute personne se proposant de vous aider.

Enfin, il faut se méfier des distances affichées sur les cartes (cela vaut surtout pour la région côtière parsemée de montagnes ou lorsqu'on veut aller de la côte à la plaine de l'Oronte), car parfois les routes sont très tortueuses. On met donc beaucoup plus de temps que pour une route normale.

Voir plus d'idées de séjours

Syrie : Les villes remarquables

ALEP
DAMAS

SYRIE : Galerie photo

Ailleurs sur le web
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Toutes les bonnes adresses Syrie