Guide du R. D. Congo : Jeux, loisirs et sports

Le football

Au Congo comme dans beaucoup de pays et singulièrement en Afrique, le sport roi c'est le football, introduit par le colonisateur. Son instigateur étant le père missionnaire belge Raphaël de la Kethulle (dit " Tata Raphaël "), fondateur de l'Union Sportive de Léopoldville et qui a contribué à l'édification des premiers stades dans la capitale. Un mausolée a même été érigé à côté du stade qui porte son nom à Kinshasa, en mémoire à son dévouement pour la jeunesse et la cause sportive. La pratique du football s'inscrit donc dans une relative longue tradition au Congo et à Kin, où il déchaîne littéralement les passions. Ici, on choisit en effet son équipe à supporter comme on entre en religion, frôlant même parfois (souvent) le mysticisme et la vénération.

Les clubs locaux les plus emblématiques, qui s'illustrent régulièrement à l'échelle du continent voire en championnats intercontinentaux, sont : l'AS Vita Club (V Club) de Kinshasa ; et le Tout Puissant Mazembe (TP Mazembe) de Lubumbashi. Ce dernier ayant tout de même atteint la finale de la Ligue des Champions en 2010. Ces deux clubs s'affrontent régulièrement lors du championnat congolais pour le plus grand bonheur, ou malheur, de leur cohorte de supporters frénétiques qui déchaînent la ville pour l'occasion.

L'équipe nationale des Léopards n'est pas en reste actuellement, puisque bénéficiant dans sa sélection des joueurs de ces deux équipes phares notamment, ainsi que de joueurs évoluant dans des prestigieuses équipes européennes. Elle a connu des succès divers au fil de son histoire. Le point d'orgue étant tout de même sa participation, en tant que première nation d'Afrique noire, à une phase finale de coupe du monde lors du Mondial allemand de 1974. Les Léopards renouent depuis quelques temps avec le succès. Ils se sont illustrés récemment en terminant à la 3e place de la 30e coupe d'Afrique des Nations (CAN). Et terminent régulièrement champions du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN).

La RDC ambitionne par ailleurs toujours d'accueillir prochainement sur son sol un championnat africain d'envergure, tel que la CAN ou la CAF. A Kin, trois stades, rénovés récemment, accueillent les grands événements sportifs et footbalistiques : le Stade des Martyrs, le Stade Tata Raphaël, et le Stade Cardinal Malula. A Lubum, il y a le tout nouveau stade du TP Mazembe dans la commune de Kamalondo.

Ca vaut globalement la peine d'assister à un match, local ou national, pour sentir cette ferveur et liesse populaire largement communicatives, et qui dépassent largement le cadre strictement sportif. Tous les troquets (ngandas) de la capitale, ou même en brousse, diffusent régulièrement des matchs. Les Congolais suivant avec intérêt les grands championnats internationaux et européens, où évoluent de nombreux joueurs congolais. Le tout arrosé comme il se doit de bière locale, et dans une ambiance bonne enfant très sympathique.

Autres sports

Les sports moteurs sont également assez bien pratiqués, le plus souvent par la communauté étrangère, les pistes de la RDC offrant un terrain de jeu idéal pour les amateurs du genre... La RDC s'aligne régulièrement au Paris Dakar dans la catégorie moto, représentée par le champion congolais d'origine belge Frank Verhoestrate, au talent assez prometteur.

Les sports de combat sont très populaires au sein des Congolais : boxe, catch, arts martiaux... dont le judo qui est beaucoup pratiqué au sein de clubs en ville.

La boxe a une histoire particulière dans le pays, suite au " combat du siècle " opposant Mohamed Ali à George Foreman, initié par Mobutu en octobre 1974 à Kinshasa. Cela reste la manifestation sportive la plus mythique jamais organisée sur le sol congolais, dont on a fêté l'anniversaire en 2014. Les clubs de boxe en ville sont fréquentés par de nombreux adeptes qui s'afrontent lors de combats et championnats locaux et nationaux (Shark Club à Kinshasa). Cette discipline valorisant la force et la puissance, attributs si typiquement et symboliquement congolais... d'où aussi son grand succès. Par ailleurs, la boxe congolaise a brillé à l'international pendant dix ans avec Mukandi Manda, double champion du monde en poids moyens (version TWBA et UBC).

Phénomène intéressant : le catch connaît une variante congolaise très particulière, et ultra populaire, à la croisée de plusieurs domaines : symbolique, sportif, culturel, traditionnel... Mélangeant fétiches et techniques de combat, il ne ressemble à aucune autre discipline. Apparu dans les années 60-70, il a fait son entrée en RDC grâce à la télévision. Les catcheurs, à l'identité bien affirmée avec tout un attirail d'attributs (amulettes...), revêtent pour l'occasion leurs costumes traditionnels, dans des spectacles où l'apparence compte davantage que la performance sportive. Résolument unique !

Par ailleurs, et davantage à titre de loisirs, la pêche sportive est assez pratiquée par des amateurs confirmés vu l'hydrographie exceptionnelle du pays (lacs, rivières, fleuve...). Dont la plus illustre catégorie s'incarne dans l'exigente pêche au tiger fish (poisson tigre goliath). Pour les aficionados.

Cercles sportifs

De nombreux centres sportifs existent à Kinshasa et dans les grandes villes, qui encouragent la pratique de différentes activités et disciplines sportives. Il y en a pour tous les goûts. Du plus classique (natation, football, tennis, squash, fitness, arts martiaux...) au plus original (Pilates, capoeira, danse classique, équitation, boxe, golf...). Le schéma habituel dans les villes du pays - et qui s'explique par des raisons historiques - consiste en l'existence de " cercles ", tout à la fois sportifs et de loisirs, voire sociaux. Qui regroupaient à l'origine les membres d'une même communauté (cercle belge, français, portugais, hellénique...). Et dont on retrouve la trace aujourd'hui dans le paysage des infrastructures sportives en ville.

Sport et détente vont donc souvent de pair à Kin et à Lubum. En effet, à peu près tous les établissements de ce type disposent de restaurants ainsi que de bars et paillotes où prendre un verre au bord de la piscine, le cas échéant. Le rôle social et communautaire de ces cercles et centres de loisirs, et par extension du sport en général, est donc toujours bien présent aujourd'hui, singulièrement à Kinshasa et Lubumbashi.

Préparez votre voyage !

transports
  • Vol pas cher
  • Louer une voiture
hebergement
  • Réservez un hôtel
  • Votre logement Airbnb
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyagez sur mesure
  • Week-ends en France
Sur place
  • Réservez une table
  • Trouvez une activité
  • Expériences & Boxs

Adresses Futées du R. D. Congo

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end pour 2 à Caen !

1 week-end découverte de Caen pour 2 personnes avec l'OT Caen la mer .