Destination verte s'il en est, l'Ardèche tient son nom de la rivière qui la traverse. C'est elle qui fait toute sa notoriété, plus particulièrement ses gorges réputées pour la pratique du canoë-kayak. Mais l'Ardèche possède mille et un visages : c'est une terre authentique que l'on admire au fil des sentiers de randonnées qui traversent des massifs et des vallées, notamment dans le parc naturel régional des Monts d'Ardèche, mais aussi dans les nombreux villages pittoresques où il faut prendre le temps de s'arrêter. Vous trouverez dans cet article notre sélection des quinze plus beaux villages d'Ardèche. 

©

Balazuc, beauté perchée

Situé à mi-chemin entre Aubenas et Vallon-Pont-d'Arc, Balazuc fait partie des villages de caractère d'Ardèche mais aussi des plus beaux villages de France ! Deux reconnaissances bien méritées pour ce joyau qui surplombe la rivière. Dédale de ruelles sinueuses, son centre historique abrite de vieilles maisons de pierres et de petites boutiques d'artisans. Au pied du village, une longe plage permet de se rafraîchir durant les beaux jours.  

©

Vallon-Pont-d'Arc, entre grottes et canoës

Certes, ce n'est pas le village le plus tranquille en été lorsque les vacanciers viennent profiter de ses plages le long de l'Ardèche, mais Vallon-Pont-d'Arc est un incontournable du département ! C'est ici que vous pourrez débuter votre descente de la rivière jusqu'à Saint-Martin-d'Ardèche en canoë ou bien visiter la fameuse grotte Chauvet. Trésor du patrimoine ardéchois, on y admire des chefs-d'œuvre de l'art pariétal préhistorique. 

©

Saint-Montan, un village légendaire

Situé au nord de Bourg-Saint-Andéol, Saint-Montan doit son nom à l'ermite picard qui vint s'y réfugier au Ve siècle après avoir prédit avec justesse qu'un enfant

deviendrait saint. En effet, l'ermite, victime de son succès, dut s'installer dans le fin fond de l'Ardèche pour s'isoler !  Aujourd'hui, cette empreinte religieuse est encore visible dans les trois églises du village : Saint-André-de-Mitroys, San Samonta et Sainte-Marie-Madeleine. On visite aussi le château fort situé sur un éperon rocheux et le centre médiéval restauré. 

©

Labeaume, village de caractère

Situé dans le plateau des Gras de Labeaume, sur les contreforts des Cévennes, ce village est blotti contre des falaises calcaires : c'est la pierre qui domine le paysage de Labeaume. On y voit aussi une grande place ombragée par des platanes centenaires et une chapelle avec une vue extraordinaire sur une vingtaine de clochers. Depuis Labeaume, plusieurs sentiers de randonnées conduisent à de nombreux dolmens se trouvant dans les environs. 

©

Vogüé, à l'ombre de son château

Au nord de Balazuc, le village de Vogüé longe la rivière de l'Ardèche et s'appuie sur des falaises calcaires. Il est surplombé par son château qui se visite librement et qui offre, depuis ses jardins suspendus, une vue splendide sur les Monts ardéchois. Au pied de cette bâtisse, on retrouve la plupart des maisons médiévales du village qui constituent un ensemble d'intérêt certain. Vogüé fait partie des «plus beaux villages de France». 

©

Banne, un village pittoresque

Banne est un nom d'origine celtique qui signifie «aiguille» ou «sommet». À l'ouest de Vallon-Pont-d'Arc et à l'extrême sud de l'Ardèche, ce village offre un panorama sublime sur le bois de Païolive, un incontournable de l'Ardèche. Village de caractère, Banne a été bâti entre la pente calcaire ardéchoise et la roche des Cévennes, ce qui lui offre un profil unique. On y découvre aussi vingt-sept dolmens, témoignages précieux d'une histoire millénaire. 

©

Ruoms, au pays de la pierre

Village fortifié au Moyen Âge, Ruoms a conservé ses six tours de défense. Au sud de l'Ardèche, ce bourg est connu pour sa pierre extraite autrefois afin de construire des monuments de renom tels que le théâtre de Montpellier ou le nouveau pont d'Avignon. Depuis Ruoms, empruntez la très pittoresque route des défilés jusqu'à Largentière où alternent tunnels et voûtes. Elle a été creusée dans le roc au XIXe siècle et offre un panorama spectaculaire sur les falaises de calcaire et l'Ardèche en contrebas.

©

Ajoux, beauté perchée

Ajoux est un tout petit village de moins de 100 habitants, situé à 18 km de Privas. Depuis la route, vous ne pourrez le manquer tant son rocher volcanique est remarquable ! Le village, perché à 750 m d'altitude, s'étend à son pied. Du sommet du rocher, par temps clair, les Alpes et la vallée du Rhône se distinguent. Ajoux est aussi connu pour abriter un fabriquant de roulottes traditionnelles, un artisanat de pointe à découvrir ! Il est même possible de tester l'une de ces roulottes en location lors d'une nuit insolite. 

©

Alba la romaine, un village historique

Capitale gallo-romaine du peuple des Helviens, Alba la Romaine est fière de son riche héritage dont les vestiges comme le forum ou les voies dallées témoignent. Pour en savoir plus, il faut visiter le MuséAL, un musée qui met en scène les objets découverts lors des fouilles sur le site archéologique. Enfin, après une plongée dans l'histoire, on s'arrête sur la place du château, à l'ombre des platanes, pour goûter à l'ambiance typique de ce village où il fait bon vivre. 

©

Vinezac, terre de vignobles

Au sud d'Aubenas, en Ardèche méridionale, Vinezac tient son nom de son vignoble réputé. Dans ce paysage où vignes et oliviers règnent en maître, les pierres blanches et ocre scintillent sous le soleil formant un vrai décor de carte postale. Village fortifié, Vinezac a conservé quelques vestiges de l'époque médiévale comme son église romane dont la vingtaine de chapiteaux sculptés lui a valu d'être inscrite à l'inventaire des monuments historiques.  

©

Labastide-de-Virac, entre Languedoc et Vivarais

Situé au sud de l'Ardèche, entre Vallon-Pont-d'Arc et l'Aven d'Orgnac, Labastide de Virac est perché sur un piton rocheux. Village médiéval, on le visite particulièrement pour son château des Roures, un édifice du XVe siècle chargé d'histoire qui fut notamment témoin des guerres de religion et de la révolte des Camisards. On y trouve aussi une magnanerie et un écomusée de la soie où l'on peut admirer des vers à soie tissant leur cocon. 

©

Largentière, cité médiévale

Largentière est l'une des plus petites sous-préfecture de France puisqu'elle compte moins de 2 000 habitants. Ce village doit son nom aux mines de plomb argentifères qui y étaient exploitées du Xe au XVe siècle. Largentière est surplombé par son château des Évêques qui se dresse sur un éperon rocheux. Il ne se visite pas mais des animations médiévales y sont souvent organisées en été. Son église Notre-Dame-des-Pommiers du XIIIe siècle est à voir aussi.   

©

Bidon, le charme ardéchois

Bidon se trouve sur le plateau des Gras, cela ne s'invente pas ! Sous ce nom charmant se cache un village pittoresque où il est plaisant de se promener dans les ruelles et sous les voûtes. À proximité des gorges de l'Ardèche, Bidon offre un cadre sublime au beau milieu de la garrigue. On y trouve aussi plusieurs mégalithes comme le dolmen de Champvermeil qui témoignent d'une présence humaine préhistorique dans le village. 

©

Saint-Remèze, entre vignes et lavande

En bordure des gorges de l'Ardèche, au cœur de la réserve naturelle, Saint-Remèze est un charmant village de moins de 900 habitants. En été, la lavande qui le ceint offre un spectacle éphémère de toute beauté. Un musée est d'ailleurs consacré à cette plante odorante. Saint-Remèze abrite aussi la grotte de la Madeleine, l'une des plus belles d'Ardèche, mise en valeur par un spectacle son et lumière durant la visite.  

©

Valvignères, terre viticole

Les vins de Valvignères étaient déjà très appréciés par les Gallo-Romains. Le village, qui se nommait alors Vallis Vinaria (la vallée de la vigne), abrite aujourd'hui très peu de vestiges de cette époque mais une cave coopérative rend hommage à sa longue tradition viticole. On trouve plutôt à Valvignères des restes médiévaux comme ses remparts et ses tours du Moyen Âge bien conservés. De nombreux sentiers de randonnées, comme celle du tour des Crêtes qui offre une belle vue sur le mont Ventoux, permettent aussi de découvrir les environs. 

©