Ispahan est une étape obligatoire et quasi initiatique. Alimentée par des générations d'architectes, d'artistes et d'artisans, sa réputation de joyau de la Perse musulmane n'est pas usurpée. A visiter en fin de séjour de préférence, sinon les autres villes risquent, à tort, de paraître fades. Prévoyez quatre jours pour profiter pleinement de ses splendeurs et de son atmosphère, car la " ville bleue " retient également le visiteur pour sa douceur de vivre et la gentillesse de ses habitants, les Isfahanis.

Ancienne capitale et chef-lieu de la province éponyme, elle occupe, à 420 km au sud de Téhéran, une situation de premier ordre au carrefour de la grande route nord-ouest sud-est qui longe la chaîne du Zagros. C'est avec Chiraz le maillon naturel des échanges entre le nord et le sud du pays. Située à une altitude de 1575 mètres, elle sera longtemps le centre urbain d'une riche oasis alimentée par les eaux abondantes de la rivière Zayandeh Rud, descendues des monts Zagros. D'importantes fonctions politiques devaient ensuite lui échoir et s'y développer en raison de sa position centrale.

Aujourd'hui, Ispahan et sa banlieue regroupent près de deux millions d'habitants. Troisième ville d'Iran, après Téhéran et Machhad, elle demeure le premier centre culturel du pays. La modernisation du pays initiée par le dernier shah d'Iran a assuré le développement de la cité. En 1970, l'édification d'un grand barrage en amont de l'oasis a régularisé l'alimentation en eau de la ville. Outre l'agriculture et l'artisanat, les raffineries de pétrole, le textile et la métallurgie constituent aujourd'hui l'essentiel de son activité.

Entre montagnes énigmatiques et plateaux arides, elle enchante tout autant par l'architecture galbée des dômes turquoise de ses mosquées que par les magnifiques ponts surplombant la Zayandeh Rud et la verdure de ses jardins. La découverte de son patrimoine historique unique du XIe au XVIIIsiècle débute invariablement par la visite des monuments de la place Royale, avec sa Grande Mosquée royale. Viennent ensuite ces remarquables témoignages d'architecture safavide que sont le haut pavillon d'Ali Qâpu et la mosquée du Cheik Lotfollâh. Il faut aussi aller se perdre dans le bazar, l'un des plus beaux d'Iran, qui débouche à l'extrémité nord de la vaste place Royale.

La balade se prolonge dans les pavillons royaux de Hasht Behesht (pavillon des Huit Paradis) et Chehel Sotoun (pavillon des Quarante Colonnes), au milieu des jardins comme le parc Nakch-é Djahan, le " Miroir du Monde ".

Après avoir usé vos semelles et levé les yeux toute la journée, détendez-vous dans l'une des inoubliables maisons de thé installées sur les ponts Si-o-Seh et Choubi, enjambant la rivière Zayandeh Rud. Au bord de l'eau, le narguilé y a une saveur toute particulière...

Rendez-vous également dans le quartier arménien de Djolfâ pour visiter la cathédrale Vank, l'une des plus intéressantes églises en terre d'islam. Et terminez par un passage dans une zurkaneh (gymnase traditionnel iranien), histoire d'assister à une démonstration sportive spectaculaire.

Que visiter à ISPAHAN ?

Organiser son voyage à ISPAHAN

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
Hébergements & séjours
  • Tourisme responsable
  • Echange de logement
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Assurance Voyage
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos d'ISPAHAN

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

19.95 €
2019-03-20
408 pages
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour dans le Calvados avec Gîtes de France !

Un bon cadeau d'une valeur de 700€ pour votre prochain séjour dans le Calvados avec Gîtes de France !