A 10 km du village du même nom, la carrière de sel, déjà exploitée par les Incas, est tout simplement accrochée à la montagne, où scintille sa grande tache blanche au milieu des montagnes ocre. Le principe est simple : l'eau salée qui surgit du sol est stockée dans des petites piscines et, sous l'effet du soleil, l'évaporation est telle que le sel monte à la surface. Le sel de Maras est ensuite traité et vendu sur les marchés par les habitants du village (que l'on peut encore voir à l'oeuvre le matin) ou exporté à l'international. Nombreux stands et boutique sur place. On y va en tour avec agence, à cheval, en quad, à vélo... Le lieu est très touristique, mais sublime. Depuis juillet 2019 on ne peut plus marcher entre les terrasses, mais les observer depuis différents miradors. Cette mesure de protection ne devrait pas s'appliquer lors des mois où les terrasses sont au repos (période des pluies, de décembre à mars). Les tours associent souvent les visites de Chinchero, Moray et Maras, proches les uns des autres.

Entrée S/ 10. Maras ne fait pas partie du billet touristique, l'entrée bénéficie directement aux membres propriétaires des salines.

À voir / À faire à MARAS

Organiser son voyage à MARAS

Photos de MARAS

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

14.95 €
2017-11-22
552 pages
Avis