A 16 km au nord de Hot Springs, cette grotte impressionnante, la " grotte du Vent ", a été érigée en parc national en raison de ses spécificités géologiques. Elle est avant tout connue pour une structure minérale étonnante, les boxworks, ou " spéléogène ". Ces boxworks sont un plafond minéral de calcite, très tourmenté, formé par l'érosion, et qui donne l'impression que la dalle minérale a été lacérée à coup de couteau. 95% des boxworks découverts dans le monde se trouvent dans la grotte Wind Cave.

La grotte a été découverte car son trou diffusait un son de vent prononcé, d'où son nom. Elle se trouve dans un environnement de prairies où vivent bisons et chiens de prairie. C'est la cinquième plus grande grotte au monde (219,76 km2 découverts) et celle qui possède le plus gros volume de passage.

Géologie

Les roches de calcaire Madison qui abritent Wind Cave sont âgées de plus de 300 millions d'années. Le lent drainage des eaux dans la grotte a commencé il y a 40 à 50 millions d'années, ce qui en fait l'une des plus anciennes grottes du monde. Outre son ancienneté, d'autres caractéristiques en font une grotte unique. Sur les bords de l'ancien gypse présent en masses irrégulières, des fissures sont apparues où le calcaire s'est dissous laissant un relief spectaculairement ciselé de cristaux appelés  boxworks. Large et extrêmement complexe, 81 km sur quelque 1 000 m², Wind Cave a subi de nombreux changements géologiques et le processus se poursuit. Les géologues se posent encore à son sujet de nombreuses questions sans réponses. Avec le temps, peut-être, arriveront-ils à comprendre la richesse incroyable de ce monde souterrain. La visite guidée (et payante) permet d'apprécier l'avancée des recherches. Au nord du parc se trouvent les roches les plus anciennes, schistes métamorphiques et pegmatites éruptives donnant, par endroits, ces reliefs caractéristiques d'aiguilles.

Histoire

Le 3 janvier 1903, le président Theodore Roosevelt signe le projet de loi sur la création du Wind Cave National Park. Il s'agit alors du septième parc national, mais le premier créé pour protéger une grotte. L'exploration de cette grotte, considérée comme sacrée par les Indiens, commence en 1881. Un matin de cette même année, un étrange sifflement attire l'attention du pionnier Tom Bingham, qui traque dans les parages le cerf. Examinant la broussaille alentour, le chasseur découvre une petite ouverture dans les rochers par où l'air sort avec une telle force qu'il souffle son chapeau. Ce n'est que onze ans plus tard que Jesse McDonald, contremaître dans une mine, se prend de passion pour l'endroit. Il quitte son emploi pour créer " la Compagnie pour l'amélioration de la merveilleuse grotte du vent ". Il consacrera le restant de sa vie à ce site mystérieux, sans jamais pouvoir en définir les limites. A sa mort, sa femme le fera enterrer à l'entrée de la grotte. Plus tard, les employés du Civilian Conservation Corps (CCC) accomplirent sur le site un travail colossal, en y construisant notamment routes et sentiers et en y installant le premier système d'éclairage. Aujourd'hui les visiteurs découvrent plusieurs dizaines de kilomètres de passages et salles souterraines, remarquables pour leurs formations particulières de calcite ressemblant à un nid d'abeilles.

Climat

En hiver, janvier est traditionnellement le plus froid, mais c'est souvent mars qui apporte le plus de neige (en moyenne, chaque année environ 75 cm). Le printemps enregistre des vents assez forts. Le mois de mai est pluvieux (7 cm en moyenne). En été, les orages peuvent être violents, notamment en juin et juillet.

A l'automne, les journées sont chaudes et les nuits fraîches.

Nature

Le parc de Wind Cave offre un excellent exemple de prairie mixte, mélange d'herbes hautes et de gazon court. La prairie n'est pas seulement appréciée pour sa biodiversité, elle l'est aussi pour sa beauté naturelle, avec une grande variété de délicates fleurs sauvages, en voie de disparition. Ce bel espace est complété, sur ses hauteurs, par une forêt de pins ponderosa. 25 % du parc est couvert d'arbres, avec des bosquets épars de trembles, chênes, ormes, bouleaux.

Les petits mammifères, comme le porc-épic, l'écureuil roux, le castor, le chien de prairie sont nombreux à y trouver refuge. Parmi les gros mammifères, hormis le bison dont la préservation a commencé ici, dans ce parc, en 1912, on rencontre aussi des élans et des cerfs. L'antilope pronghorn, gravement menacée au début du siècle, a été réintroduite dans le parc en même temps que le bison, tout comme le wapiti (le second plus grand cervidé du monde après l'élan). A l'inverse du bison qui s'est très vite habitué à manger les graminées des prairies de Wind Cave, l'antilope pronghorn, plus sensible aux hivers rigoureux, à la maladie et au stress, n'arrivait pas à s'adapter. Plusieurs prédateurs vivent actuellement dans le parc, chats sauvages, aigles, blaireaux, couguars, mais le coyote est celui que l'on remarque le plus facilement, notamment le matin tôt ou bien au coucher du soleil. Le plus sociable et le plus sympathique des pensionnaires est sans nul doute le chien des prairies, un rongeur appartenant à la famille des écureuils. D'autres animaux sont visibles sur leur territoire, comme les serpents, y compris les serpents à sonnettes, utilisant les terriers abandonnés, ou encore la chevêche des terriers et, pourquoi pas, le hibou. Le crotale des prairies est un prédateur dangereux pour tous les rongeurs.

À voir / À faire à WIND CAVE NATIONAL PARK

Organiser son voyage à WIND CAVE NATIONAL PARK

Photos de WIND CAVE NATIONAL PARK

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

ROCHEUSES AMÉRICAINES

Guide ROCHEUSES AMÉRICAINES

ROCHEUSES AMÉRICAINES 2018/2019

14.95 €
2018-03-28
408 pages
Avis