Non pas un parc naturel, mais un mémorial humain, le mont Rushmore est mondialement connu pour sa gigantesque sculpture en mémoire des présidents américains sur 150 ans. C'est l'un des lieux les plus visités des Etats-Unis, avec plus de deux millions de visiteurs par an.

Il faut s'en rapprocher au maximum pour voir se détacher de la forêt les têtes de George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln, les quatre présidents les plus marquants de l'époque fondatrice de l'histoire américaine. Les bas-reliefs taillés à même la roche mesurent 18 m de hauteur. Ils couvrent 5,17 kmet s'élèvent à une altitude de 1 745 m. Le temple de la Démocratie, implanté à l'intérieur du mémorial présidentiel des Etats-Unis, surplombe ainsi les forêts sur 500 hectares.

Plusieurs terrasses d'observation, autour du monument commémoratif, permettent d'admirer le chef-d'oeuvre. L'avenue of Flags, dotée des 56 drapeaux des Etats et territoires américains, vous guidera jusqu'à la Grandview Terrace. Pour voir les visages de plus près, n'hésitez pas à emprunter le pittoresque Presidential Trail, qui vous conduit au pied de la montagne.

Géologie

C'est le granit qui compose essentiellement ce mont. Cette roche volcanique (batholite) très dure est incluse dans des schistes datant de plusieurs dizaines de millions d'années. Le refroidissement de ces roches en fusion a également fait apparaître des inclusions minérales (quartz, feldspath, muscovite, biotite). Dykes de pegmatite se remarquent dans la coloration plus claire des visages des présidents. Durant le Cambrien, le granit fut recouvert de roches sablonneuses, ce qui le protégea de l'érosion jusqu'à il y a environ 70 millions d'années. Lors du mouvement de la plaque tectonique nord-américaine, la zone fut surélevée à 6 000 m au-dessus du niveau de la mer. L'érosion fit le reste et donna à la région l'aspect que nous lui connaissons aujourd'hui. Le site du monument fut sélectionné selon certains critères, notamment la hauteur de la montagne (la plus haute de la zone), mais plus particulièrement en fonction de la résistance du granit qui ne s'érode que de 3 cm tous les 10 000 ans. Le temps n'a donc que peu de prise sur les pères fondateurs de l'Amérique  !

Histoire

Tout commence avec Doane Robinson, historien officiel de l'Etat du Dakota du Sud. Désireux de promouvoir le tourisme local, ce dernier émet, en 1923, un projet de sculpture pour le mont Rushmore. L'idée est de sculpter dans une aiguille de roche des Black Hills trois personnages de légende. On ne pensait pas alors aux quatre bons pères des Etats-Unis  ! Appuyé politiquement, Robinson se met en quête d'un sculpteur maître d'oeuvre. Le nom de John Gutzon Borglum, bien connu du public pour ses ouvrages célèbres, revient souvent. Il semble être l'artiste idéal. Robinson demande alors au sculpteur de venir voir la montagne pour s'assurer de la possibilité de la réalisation. Le mont Rushmore ne laisse pas l'artiste indifférent, il apprécie non seulement son emplacement mais aussi son excellente exposition au soleil, ainsi que le grain fin et résistant du granit de cette falaise, au flanc de Harney Peak, point culminant des Blacks Hills. L'affaire est conclue. Borglum s'empare du projet et décide de sculpter dans la roche non pas des héros de l'Ouest mais quatre présidents des Etats-Unis, choisis par ses soins pour leurs rôles respectifs dans la préservation et l'expansion du territoire national.

C'est à la suite de longues négociations que le président de l'époque, Calvin Coolidge, donna son aval et autorisa le lancement d'une commission nationale du mémorial du mont Rushmore, le 3 mars 1925. Le futur monument étant très vite considéré comme une cause nationale, l'Etat fédéral propose de financer entièrement le projet. Borglum n'en accepte que la moitié, précisant aux habitants de l'Etat qu'il n'aura pas recours à leurs impôts (et il tiendra parole  !). Le découpage de la roche commença en 1927 pour se terminer en 1941. Gutzon Borglum et 400 ouvriers sculptèrent ainsi les quatre visages hauts de 18 m, pour commémorer les 150 premières années de l'histoire des Etats-Unis. Toute une organisation se mit en place et on travailla sans relâche. Les plans de l'artiste furent respectés, sauf par deux fois. Une roche non adaptée à la sculpture du visage de Jefferson fit qu'on dut placer ce dernier à gauche de Washington et non à droite comme c'était initialement prévu. Ailleurs, une roche pourrie obligea à enfoncer plus profondément la tête de Roosevelt.

Le 4 juillet 1934, on vit apparaître le visage du premier président des Etats-Unis. En 1936, celui de l'un des rédacteurs de la Constitution  ; en 1937, celui du garant de l'Unité nationale  ; et, en 1939, celui du premier à affirmer les Etats-Unis sur la scène internationale. Cette même année, Borglum partit dans l'est, à la recherche des fonds. C'est son fils, Lincoln, qui dirigea alors l'immense chantier. John Gutzon Borglum mourut d'une embolie en mars 1941. Au mois d'octobre suivant, Lincoln mit fin aux travaux de finition, faute de fonds.

En dépit des risques toujours présents, les mesures de sécurité étaient telles qu'en quatorze années de travaux il n'y eut aucun mort ni blessé grave parmi les ouvriers. Le coût total de l'oeuvre s'éleva à près d'un million de dollars. Depuis, seuls les aménagements extérieurs et infrastructures d'accueil ont été modifiés. Chaque année, des ouvriers alpinistes vérifient l'état du monument.

Climat

Janvier et février sont les mois les plus froids, avec de belles chutes de neige. Mai et juin sont doux, mais les nuits sont encore fraîches. Juillet et août sont les mois les plus chauds de l'année. Novembre et décembre marquent le début de l'hiver, mais ont encore de belles journées ensoleillées.

Nature

Ouvrez l'oeil et vous découvrirez les richesses cachées derrière les colossales sculptures. Les Black Hills sont aussi appelées "  Island in the Prairie  ", une île de colline granitique entourée d'une mer de prairies. En une seule journée, vous pourrez voir plusieurs espèces de fleurs sauvages (muflier, tournesol, violette), survolées par de nombreux oiseaux, les urubus à tête rouge, les pygargues à tête blanche, les piverts... A chacun ses couleurs et son chant.

Sur les roches escarpées, la chèvre de montagne joue l'alpiniste. Savez-vous qu'elle a été introduite dans le Dakota du Sud par accident  ? En 1924, six d'entre elles s'étaient échappées du parc d'Etat Custer. Elles se sont très vite adaptées à leur nouvel environnement et ont même colonisé toute la région du mémorial. La marmotte au ventre jaune peut être aperçue, en été, le long du Presidential Trail. Saluons aussi le tamia, la mouffette, le porc-épic, le raton laveur, le castor, le coyote, le mouflon canadien et le lynx roux. Dans le Grizzly Bear et le Starling Basin, les deux ruisseaux du mémorial, les poissons surveillent les fonds. A basse altitude, la région est recouverte de conifères alors qu'en altitude la flore devient plus éparse. Le pin ponderosa pousse communément dans l'ouest des Etats-Unis. Il domine le paysage des Black Hills avec son écorce rouge et son agréable odeur de vanille caramel. Chênes, épicéas, peupliers partagent son territoire, de même que certaines espèces d'arbrisseaux.

Les lieux incontournables de MOUNT RUSHMORE NATIONAL MEMORIAL

Organiser son voyage à MOUNT RUSHMORE NATIONAL MEMORIAL

Photos de MOUNT RUSHMORE NATIONAL MEMORIAL

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

ROCHEUSES AMÉRICAINES

Guide ROCHEUSES AMÉRICAINES

ROCHEUSES AMÉRICAINES 2018/2019

14.95 €
2018-03-28
408 pages
Avis