Découvrez l'émotion durable du ressourcement total.

Le Perche, oui, c'est bien la région qui a donné son nom au percheron, ce magnifique cheval de trait, issu, selon la légende, d'étalons arabes amenés dans le comté du Perche au VIIIe siècle. C'est surtout un pays, qui était recouvert d'une immense forêt, la sylva pertica, ou forêt des perches, tant les arbres droits, drus et élancés s'y serraient en un impraticable domaine, fréquenté par les chasseurs téméraires et les saints-ermites des premiers temps de la chrétienté. Une étonnante région redécouvre il y a une vingtaine d'années, depuis que des Parisiens, harassés, exaspérés par les pollutions et les embarras de la capitale, ont enfin repris l'ancienne nationale vers Nogent-le-Rotrou, quitté l'autoroute des pays de Loire à la mer, pour prendre, comme ça, à droite après Chartres, vers ce paysage charmant, vallonné à souhait, vert et blond, qui leur faisait de l'oeil, là-bas... Alors ils ont découvert un paysage adorable, découpé comme un patchwork, avec de jolies haies foisonnantes, rythmant le paysage de bocage. Ils ont été saisis par le calme, l'harmonie des villages, inchangés depuis des siècles, ce mélange si séduisant de région centre, classique, altière et bourgeoise, et de bocage normand, avec ses brumes, ses pommes à cidre, ses moulins et châteaux oubliés. Et puis ces chevaux, encore, là, ces percherons presque irréels, préservés sur leur territoire, eux qui avaient essaimé sur toutes l'Europe, tant le grand équin, fut durant des siècles hippomobiles, le plus important compagnon de l'homme, transportant les lourdes charges, servant de " diligencer " des postes et de la compagnie des omnibus, cheval agricole et de labour aussi. Oui, il était là, non pas comme un vestige, mais comme un partenaire, un copain d'attelage, de balade. Alors les Parisiens achetèrent des maisons et parfois montèrent des entreprises pour vivre au vert, au bord de l'eau, à portée de Paris, mais dans le Perche, au calme propice à la création, à l'éducation des enfants. Puis le tourisme écologique s'y développa. L'on y monta des gîtes, tous plus imaginatifs et charmants les uns que les autres, des gîtes Panda, un Huttopia, l'on érigea des cabanes sur les branches jumelles de chênes centenaires, pour notre plus grand plaisir. Car le, les plaisirs ne manquent jamais dans le Perche, une région à découvrir absolument tant elle regorge de richesses artisanales, rurales, touristiques, culturelles, mémorielles, d'escapades à cheval, en canoë, à pied d'âne, d'abbayes et de châteaux familiaux ou reconvertis en centre de ressourcement, avec spa inclus, de chemins creux bordés de haies vives, de rivières de pêche et d'étangs de baignades, de vergers et de cultures biologiques. Dans le Perche rien n'a changé, mais tout a été réinventé, dans la stabilité et l'émotion durable, comme un attelage de percherons, le vôtre, passant au soleil couchant devant l'Abbaye de la Trappe.

À voir / À faire à Perche en Nocé

Préparer son voyage à Perche en Nocé

Photos de Perche en Nocé

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

NORMANDIE

Guide NORMANDIE

NORMANDIE 2018

La Normandie s'étend du Tréport au Mont Saint Michel. La région possède un riche patrimoine. Les longues plages du Calvados, le bocage du ...

Extrait gratuit
Acheter le guide
9.95 €
624 pages
À découvrir sur le Petit Futé
Ailleurs sur le web
Avis