Pour un voyageur en quête de sites grandioses et exceptionnels, les chutes Victoria sont incontournables. Fleuron du Zimbabwe, deux fois plus hautes que leurs comparses américaines (les célèbres chutes du Niagara), les cataractes zimbabwéennes sont en outre beaucoup plus larges et étendent leur rideau de cascades sur 1,7 km. Leur débit extrêmement puissant peut atteindre, à la fin de la saison des pluies, 545 millions de litres à la minute ! Et le fracas qu'elles génèrent en s'engouffrant de façon brutale dans la gorge s'entend à plusieurs kilomètres à la ronde. On comprend dès lors quels durent être l'étonnement et la fascination de Livingstone lorsqu'en 1855, au cours d'une de ses nombreuses expéditions en Afrique australe et centrale, il découvrit ce miracle de la nature. Surpris et attiré par un curieux nuage blanchâtre s'élevant en permanence au-dessus d'une infime partie de la forêt, il demanda sans doute aux autochtones de le conduire au pied de cette Mosi-Oa-Tunya, " la fumée qui gronde " dont le chef lui avait parlé. Là, trempé par l'écume projetée au-dessus de la faille et étourdi par l'incroyable vacarme résonnant dans la gorge, Livingstone eut la révélation d'un des sites naturels les plus extraordinaires de tous les temps et, subjugué par tant de majesté et de splendeur, il donna aux chutes le nom de sa reine, Victoria. Cette dénomination subsiste encore de nos jours, même si après l'indépendance, lors de la chasse aux noms coloniaux, un groupe d'opposants à l'ancien régime blanc manifesta le désir de redonner aux chutes leur appellation première de Mosi-Oa-Tunya. Une certaine sagesse (à teneur hautement lucrative !) l'emporta, et l'on décida de laisser aux cataractes leur nom populaire, afin de ne pas influer sur les flots de touristes (et de devises) de plus en plus croissant. Livingstone restera en terre africaine jusqu'à sa mort. Son bras amputé par l'attaque de lions ne l'aura pas dissuadé d'avoir une vie plus sage ! Lorsqu'on foule ce sol-là, il est en effet difficile de le quitter. Les chutes sont l'attraction touristique du pays, et les idées ne manquent pas pour alimenter ce terrain de jeu ; selfies en bord du ravin dans le " Devil's Pool ", survol en hélicoptère, rafting, saut à l'élastique dans le canyon... c'est une source inépuisable également en terme d'économie touristique.

Que visiter à VICTORIA FALLS NATIONAL PARK ?

Adresses Futées de VICTORIA FALLS NATIONAL PARK

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à VICTORIA FALLS NATIONAL PARK

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
Hébergements & séjours
  • Tourisme responsable
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Assurance Voyage
  • Activités Funbooker
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos de VICTORIA FALLS NATIONAL PARK

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

ZIMBABWE

Guide ZIMBABWE

ZIMBABWE 2019/2020

16.95 €
2019-03-20
336 pages
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Gagnez votre séjour pour un Noël au pays des châteaux, en Touraine

L’Agence Départementale du Tourisme de Touraine vous offre un séjour féérique valable pour 2 adultes et 2 enfants en Touraine à Noël !