Histoire

La découverte

Découvertes à la fin du XVIIIe siècle par George Vancouver, Seattle et sa région - totalement couverte de forêts et de lacs, et donc difficilement pénétrable - étaient peuplées de plusieurs tribus d'Amérindiens. Des fouilles archéologiques ont prouvé que les lieux étaient habités depuis au moins 2 000 ans avant J.-C. Vivant de la pêche au saumon et de la chasse, la tribu Duwamish y occupait un peu moins de 20 villages dans les années 1850. Les indigènes restèrent présents autour de Seattle jusqu'au début du XXe siècle, marqué par l'arrivée massive des colons blancs. Ceux-ci arrivèrent tout d'abord au large d'Alki beach avant de se déplacer vers Elliott Bay. C'est un homme important, le chef Sealth des tribus Duwamish et Suquamish, qui a donné son nom à la ville de Seattle. L'héritage culturel de son peuple reste aujourd'hui très important dans la ville et dans sa région.

Chronologie

9000 - 11000 av. J.-C. > Les ancêtres des tribus Duwamish, Suquamish, Coast Salish et Chinook arrivent au Puget Sound après avoir migré de Sibérie en passant par le détroit de Béring.

1776 > Un tsunami ravage la côte nord-ouest pacifique.

1792 > L'explorateur anglais George Vancouver explore la côte de l'Etat de Washington et de la Colombie-Britannique en passant par le détroit de Juan de Fuca.

1805-1806 > L'expédition de Lewis et Clark traverse le continent et passe l'hiver dans l'embouchure de la Columbia River au sud de l'Etat de Washington.

1810 > Premier établissement d'Européens à l'embouchure de la Columbia River.

1819 > L'expédition cède toutes les terres au nord du 42° de latitude.

1824-1825 > La Russie abandonne ses droits sur l'Alaska. Le Fort Vancouver est construit par la Hudson Bay Company sur les berges de la Columbia River.

1851 > Le groupe Denny, premiers colons européens, arrive dans la région de Seattle et s'installe d'abord à Alki Point puis se déplace de l'autre côté d'Elliot Bay sur le site actuel de la ville.

1854 > Création du territoire de Washington, Olympia devient la capitale de l'Etat à la place de Seattle. Conflit territorial entre colons et amérindiens et médiation du chef Sealth.

1861 > Création de l'université de Washington.

1885 > Un groupe de colons européens crée l'Anti-chinese Congress pour limiter les droits des résidents de descendance chinoise. Plusieurs centaines de familles sont expulsées de la ville.

1889 > Un grand incendie frappe la ville et détruit les habitations en bois du centre-ville de Seattle. La même année, l'Etat de Washington est rattaché aux Etats-Unis et en devient le 42e Etat.

1897 > Début de la ruée vers l'or de la mine de Klondike aux confins de l'Alaska.

1851 > Fondation de la ville de Seattle.

1910 > Croissance rapide de la ville, la population atteint 250 000 habitants, devenant la principale cité du Pacifique Nord-Ouest. Création du port de Seattle.

1919 > Les dockers du port de Seattle se mettent en grève. C'est la première grève générale du pays.

1941 > Internement de plus de 7 000 Américains d'origine japonaise dans des camps de rétention après l'attaque de Pearl Harbor.

1954 > Lancement du premier avion commercial de Boeing. Début de la production du 707.

1962 > Ouverture de l'exposition universelle de Seattle qui dure 6 mois.

1971 > Ouverture du premier Starbucks à Pike Place Market.

1975 > Création de Microsoft à Seattle par Bill Gates et Paul Allen.

1980 > Eruption volcanique au mont Saint-Helens provoquant la mort de 57 personnes.

1991 > Naissance du courant musical grunge à travers les groupes Nirvana et Pearl Jam.

1993 > Gary Locke devient le premier asiatique à être élu dans le King County. Il devient gouverneur de l'Etat de Washington en 1997.

1994 > Mort de Kurt Cobain, fondateur du groupe grunge Nirvana, dans sa maison à Seattle.

1999 > Conférence de l'Organisation mondiale du commerce. Protestations et manifestations géantes.

2001 > Déménagement du siège social de Boeing de Seattle à Chicago. Tremblement de terre de 6,8 sur l'échelle de Richter, provoquant plus de deux millions de dollars de dégâts.

2004 > Inauguration de la Central Library, le bâtiment en forme de diamant abritant la nouvelle bibliothèque municipale de la ville. Après plusieurs recomptages et des élections contestées, la démocrate Christine Gregoire est élue au poste de gouverneur de l'Etat de Washington.

2009 > Inauguration du Central Link, Tramway - métro qui relie l'aéroport Sea-Tac au Downtown.

2010 > Seattle s'est fixé pour objectif d'être la premiere ville nord-américaine avec 0 % d'émissions de CO2 à l'horizon 2030.

2012 > Cinquantenaire de l'exposition universelle.

2014 > Seattle est élue ville américaine la plus ouverte à la communauté LGBT (Lesbienne-Gay-Bisexuel-Transexuel) et ville américaine la plus culturelle avec une attraction culturelle pour 354 habitants.

Les pionniers

Les fondateurs de Seattle, Arthur Denny à leur tête, accostèrent sur une plage venteuse de la côte ouest, le 13 novembre 1851. Ils passèrent un hiver glacé à Alki Point avant de trouver, le mois de février suivant, un site abrité plus au nord sur la rive du Puget Sound, dans la baie d'Elliot, à l'emplacement de l'actuel quartier pionnier.

A cet endroit - une plaine fertilisée par les marées au pied de montagnes abruptes et boisées -, malgré tous les obstacles, ils conçurent le projet d'une grande ville, New York Alki, " l'autre New York ", une cité tournée vers l'Ouest comme New York l'était vers l'Europe. Les noms des rues de Seattle gardent la mémoire de ces pionniers : Denny, Terry, Boren et Bell.

Le 31 mars 1852, le docteur Maynard, guidé par un Indien appelé Sealth, chef d'une tribu installée à l'embouchure de la rivière Duwamish, se rendit à New York Alki. Là, il offrit une partie de ses biens fonciers à Henry Yesler pour qu'il construise une scierie : il donnait ainsi à la ville sa première industrie. Yesler installa la scierie sur les quais, faisant descendre son bois par un chemin appelé Skid Road, l'actuel Yesler Way. L'entreprise fournira bientôt tout le bois nécessaire à la construction de Seattle et approvisionnera même San Francisco. La Skid Road sera à l'origine d'une expression américaine, skid row, désignant un endroit mal famé, là où l'on glisse hors de la société.

Par la suite, Maynard inaugura le premier bureau de poste et le premier hôpital, contribuant ainsi à l'installation pérenne de la colonie. Ce fut lui également qui suggéra de donner à la cité le nom du chef indien qui l'y avait conduit. En 1869, la ville, qui compte près de mille habitants, obtint un statut officiel.

Ainsi Arthur Denny et le docteur Maynard contribuèrent-ils au développement de Seattle : le premier par son esprit d'entreprise, le second par son humanisme.

La construction de la ligne Chicago-Seattle est associée à une histoire sociale mouvementée. Seattle fut déçue dans ses ambitions lorsqu'en 1873 Tacoma fut désignée par la Northern Pacific Railway pour être le terminal de la voie de chemin de fer. L'importance des travaux et leur durée nécessita l'embauche d'une importante main-d'oeuvre chinoise qui fit concurrence aux travailleurs blancs en acceptant des conditions de travail difficiles. L'hostilité à l'égard des immigrants chinois fut si forte que ces derniers durent partir. En février 1886, trois cents d'entre eux furent embarqués de force à bord du Queen Pacific en direction de San Francisco.

Le 6 juin 1889, un incendie se déclara dans une scierie. Seattle, bâtie en bois, fut détruite en quelques heures. Il fallut cinq années pour reconstruire la ville, en briques cette fois-ci. Les immeubles du Pionner Square témoignent de cette époque ; ils portent pour la plupart la marque élégante de l'architecte qui les a construits, Elmer Fisher, disciple des architectes Burnham, Sullivan et Richardson de la célèbre école de Chicago. En reconstruisant, on suréleva le niveau des rues, si bien que le rez-de-chaussée des maisons fut enterré et que les immeubles de trois étages n'en eurent plus que deux. Ces travaux sont à l'origine de ce que l'on appelle l'Underground Seattle, le sous-sol de la ville.

Avec la Great Northern Railway, inaugurée en juillet 1873, Seattle met fin au conflit qui l'opposait à la Northern Pacific Railway. En 1896, la ville se réconcilia avec l'Asie en signant avec une compagnie japonaise de bateaux à vapeur un accord commercial sur le transit des marchandises et des passagers. Le rêve de Seattle d'une ouverture vers l'Ouest se réalisait enfin.

Figures historiques

Seattle ou Sealth (1786 - 1866). Ce grand chef indien de la tribu Duwamish et Suquamish est le premier Amérindien de la région à entrer en contact avec les premiers explorateurs européens. Grand médiateur, il est connu en particulier pour son discours de 1854 lors de négociations avec le gouvernement des Etats-Unis, dans lequel il exprimait son refus de vendre les territoires indiens. Les premiers colons s'inspirent de son nom pour nommer la ville. Son buste, créé par James Wehn, un artiste local, trône au coeur de Pioneer Square.

George Vancouver (1757-1798). Grand navigateur britannique, George Vancouver est reconnu pour son exploration de la côte Pacifique, de l'Alaska à l'Oregon en passant par l'État de Washington. Il y mena la première exploration européenne en 1792 et découvrit ainsi le Puget Sound. La même année, les États-Unis rentrèrent dans la compétition avec la découverte, par le capitaine Robert Gray, de l'embouchure de la rivière Columbia.

William Edward Boeing (1881-1956). Aviateur et entrepreneur américain, il est le fondateur de la compagnie Boeing, fleuron de l'industrie aéronautique de l'État de Washington. Ce fils d'un ingénieur allemand achète en 1910 son premier aéroplane en France puis le fait voler dans le ciel de Seattle la même année. Il fonde en 1916, avec George Westervelt, la B&W Pacific Aero Products qui devient en avril 1917 la Boeing Airplane Company. En pleine Première Guerre mondiale, la marine américaine lui commande une cinquantaine d'avions. Une fois le conflit terminé, il frôle le dépôt de bilan jusqu'à commencer à fabriquer des bateaux. Brillant chef d'entreprise, il innove en créant une ligne aéropostale entre les Etats-Unis et le Canada et finit par construire des avions civils. En 1934, il scinde sa société en trois entités dont deux existent toujours, le fabriquant d'avion Boeing et la compagnie aérienne United Airlines... Il meurt en 1956 sur son yacht, au large de Seattle. La plupart des usines de construction des avions Boeing sont encore basées dans l'État, employant plusieurs milliers de travailleurs.

La ruée vers l'or

Le 17 juillet 1897, le Post Intelligencer, premier journal de Seattle, annonce la découverte de tonnes d'or au confluent du Yukon et du Klondike en Alaska. Cet événement allait donner à Seattle, encore éprouvée par la crise économique de 1893, une stabilité définitive. Des prospecteurs arrivèrent de tout le pays ; commerces et hôtels s'ouvrirent rapidement pour répondre à cet afflux. La ruée vers l'or permit ainsi le développement de la ville qui devint le plus important centre commercial du Nord-Ouest. Plus de 40 000 mineurs passèrent par Seattle pour se procurer l'équipement nécessaire à une expédition dans le grand Nord et répondre ainsi aux conditions d'entrée drastiques du Canada. Le gouvernement d'Ottawa exigeait en effet que les mineurs apportent avec eux de quoi vivre pour au moins un an. Selon les historiens, les profits faits par la ville en équipant les mineurs furent plus importants que la valeur de tout l'or récupéré dans les mines de l'Alaska.

L'or rapporta 30 000 dollars en 1895, 300 000 dollars en 1896 et jusqu'à 22 millions de dollars en 1899. La ruée vers l'or dans le Klondike ne dura que quelques années. En 1898, un gisement sur la Tanana près de Fairbanks fait se déplacer vers l'Alaska 1 000 prospecteurs venus de Dawson au Canada. Puis, en 1899, c'est au tour de Nome d'accueillir près de 20 000 aventuriers venant du Klondike et de Seattle par bateau pour recueillir quelque 2 millions de dollars en or ainsi que la plus grosse pépite jamais trouvée. Même si de nouveaux gisements furent découverts par la suite, aucun ne provoqua de tel mouvement de foule. De grosses compagnies privées prirent le relais en utilisant des machines pour accroître les rendements et pour atteindre les gisements en grande profondeur.

En 1909, l'exposition " Alaska-Yukon-Pacific " célébra les richesses de l'Alaska et la nouvelle prospérité de Seattle. La ville croît rapidement avec l'arrivée de nouveaux immigrants venant du Japon, de l'Europe de l'Est et surtout de Scandinavie (la majorité d'entre eux s'installent dans le quartier de Ballard).

Dans les années 1930, le centre de Seattle s'est déplacé vers le nord. Cette petite ville de 80 000 habitants s'est transformée en un important centre économique et financier. Avec plus de 250 000 habitants, Seattle devient l'une des plus grandes villes de la côte ouest américaine.

L’équipement du parfait prospecteur

Tout cet équipement était nécessaire lorsque les prospecteurs passaient la frontière entre l'Alaska et le Canada. Il coûtait entre 400 et 600 US$ et pesait entre 1 200 et 1 500 livres, soit entre 600 et 750 kg, parfois même jusqu'à 1 tonne ! Et impossible de voyager plus léger car la police montée canadienne vérifiait à chaque col-frontière que tous les candidats au Klondike aient bien de quoi survivre.Pour passer certains cols abrupts, comme le fameux col Chilkoot et sa pente enneigée à 60°, il fallait donc faire nombre d'aller-retours épuisants.

Nourriture : 500 livres de farine, 200 livres de lard, 100 livres de sucre, 100 livres de haricots secs, 100 livres de fruits secs, 100 livres de pommes de terre, 50 livres de maïs et de riz, 25 livres de café, 5 livres de thé, 25 livres de sel, 1 livre de poivre et 48 boîtes de crème.

Equipement de cuisine : un poêle, des casseroles, des assiettes, 1 tasse, 1 théière, 1 fourchette, 1 couteau, 1 récipient pour l'eau.

Habillement : 1 parka à 100 US$, 3 sous-vêtements en laine, des tricots, un manteau, 4 couvertures, 7 paires de chaussettes, 1 tente, 1 couverture en caoutchouc, 1 sac de couchage, 1 paire de chaussures à crampons, verres de protection contre la neige.

Outils : 2 tamis, 2 pelles, 1 pioche, 3 seaux, 1 marteau, 1 hache, 2 rabots, 3 scies, 6 livres de clous, 1 couteau genre bowie, 1 mètre pliant, 3 livres d'étoupe, 6 livres de poix, 50 pieds de corde de 8.

Les années Boeing et l'après-guerre

L'industrie aéronautique, grâce aux usines Boeing, remplaça l'industrie forestière et devint une des principales activités de la ville. Un canal fut construit pour relier le Puget Sound aux lacs Union et Washington ; la ville s'étendit peu à peu aux 6 collines environnantes. Avec la Seconde Guerre mondiale, les commandes d'avions augmentèrent et Boeing commença à employer plusieurs milliers de personnes. Avec l'attaque de Pearl Harbor en 1941, la communauté japonaise devint suspecte aux yeux des Américains, et une grande partie d'entre elle (7 000 personnes) est internée dans des camps de détention jusqu'à la fin de la guerre. Dans les années 1950, Seattle comptait 500 000 habitants. C'était une petite ville respectable pour cadres supérieurs, une capitale régionale qui se glorifiait de n'avoir aucun bidonville.

Century 21 Exposition

En 1957, le lancement du satellite soviétique Spoutnik ébranle la confiance américaine. Le Département de la Défense et la National Science Foundation proposent donc une exposition universelle visant à démontrer la suprématie technologique américaine face à l'URSS.

En juillet 1959, le congrès américain approuve l'idée et choisit Seattle pour accueillir l'événement baptisé " Century 21 Exposition " ou " Seattle World's Fair ". Celui-ci est programmé pour 1962, et aura pour thèmes le XXIe siècle et plus particulièrement la science comme moteur de progrès et de paix pour le monde.

Le Pavillon de la science, la fameuse Space Needle et le monorail que les touristes peuvent aujourd'hui encore prendre pour se rendre au pied de la tour depuis le centre-ville, qui se distinguent par leur architecture futuriste, sont construits à cette occasion. Ils se veulent la manifestation visible de la suprématie américaine, le but étant de sensibiliser la population aux priorités scientifiques, notamment spatiales. La conquête de la Lune aura lieu sept ans plus tard. Plusieurs enceintes sportives (Key Arena) et culturelles (Intiman Theatre) survécurent également à l'Expo 62.

49 pays participent à l'exposition, et 152 entreprises américaines s'en servent de vitrine. Malgré sa petite taille (30 ha), la Seattle World's Fair accueille plus de 9 millions de personnes et remporte un vif succès aux Etats-Unis.

Par ailleurs, elle servira de cadre pour le tournage du 12e film d'Elvis Presley It happened at the World's Fair, dans lequel il incarne un pilote d'avion. Le film n'est en réalité qu'un prétexte pour faire visiter l'exposition universelle de Seattle.

Seattle aujourd'hui

Seattle compte aujourd'hui 630 000 habitants et 3,4 millions avec son agglomération. Cette croissance démographique s'explique par une forte immigration asiatique, conséquence des bonnes relations commerciales que la ville entretient avec l'Orient. Longtemps considérée par le reste du pays comme une petite cité provinciale, Seattle offre aujourd'hui l'image d'une ville ouverte, dynamique et pleine d'avenir.

L'économie de la ville repose essentiellement sur l'activité de la firme Boeing, l'une des plus grandes entreprises aéronautiques du monde (avec Airbus, bien sûr) et le principal employeur de la région. D'autres industries se développent comme la micro-informatique dont Microsoft et son ancien patron charismatique sont un exemple. Grâce à Microsoft aussi, Adobe et Amazon sont venues s'installer dans la région. Ainsi, riche de ses entreprises, Seattle est devenue une ville jeune, cosmopolite, éduquée et très libérale (au sens anglo-saxon du terme), constamment tournée vers le futur, avec, toujours, un oeil sur la mer et les bateaux. Le salaire moyen de l'Etat de Washington, et surtout celui de la ville de Seattle, est plus élevé que la moyenne nationale des Etats-Unis. Le niveau de vie à Seattle est donc élevé même s'il reste plus abordable qu'en Californie ou à Vancouver par exemple. La ville est le berceau d'innovateurs, de pionniers et d'explorateurs : Boeing, Starbucks, Microsoft, Nordstrom, Eddie Bauer et UPS sont tous nés à Seattle. Un tiers des emplois y est lié à l'exportation, et le port de Seattle est le 5e plus grand du pays et le 25e du monde. Il est aussi logique que Seattle University ait été la première école aux Etats-Unis à proposer un programme de maîtrise en ingénierie informatique en 1979 : un certain Bill Gates pourrait ne pas y être étranger. Le tourisme est la 4e industrie qui fait vivre Seattle. Avec près de 9 millions de visiteurs chaque année, la " Ville émeraude " récolte près de 4 milliards de dollars grâce à leurs dépenses. Les grands espaces environnants sont une source essentielle de publicité naturelle. C'est pourquoi Seattle compte plus de 30 000 chambres d'hôtel pour accueillir ses visiteurs.

Mais Seattle, consciente de la qualité de son environnement, est de plus en plus souvent partagée entre la nécessité d'une expansion économique et le souci de préserver le cadre de vie de ses habitants. L'industrie forestière, qui fut pendant longtemps sa ressource première, est aujourd'hui freinée par les écologistes qui s'opposent à la coupe des arbres.

Adresses Futées de SEATTLE

Où ?
Quoi ?
Ailleurs sur le web
Avis