49 000 habitants. Galveston ou la destinée contrariée. Celle qui devait devenir le poumon économique du Texas est aujourd'hui une petite île tranquille et provinciale, au visage balnéaire typique.

Au début du XVIe siècle, quand débarquent les premiers colons espagnols, ce territoire est habité par les tribus Akokisa et Karankawa. Très vite délaissé par la Couronne espagnole, car jugé trop étroit, ce bout de terre sera finalement colonisé en premier par les Français, sous Louis XIV. L'explorateur français René-Robert Cavelier de La Salle y érige Fort Saint-Louis, qui ne parviendra pas à survivre. Mais l'histoire de l'île avec la France est loin de s'achever ici. Par des voies beaucoup moins officielles, le pirate Louis-Michel Aury la convertit en base militaire pour soutenir la rébellion mexicaine contre Madrid. Finalement, il y sera " détrôné " par un autre corsaire tricolore, à partir de 1812, Jean Lafitte, qui profite du départ en guerre de son prédécesseur pour investir les lieux. Bien plus entreprenant, il décide d'en faire son quartier général, qui prend alors le nom de Campeche. Mais devant un tel désordre, l'armée américaine se sent obligée d'intervenir pour stabiliser la région. Jean Lafitte brûle ses biens et s'échappe en 1821.

Comme une grande partie du Texas, Galveston, après avoir été espagnole, devient mexicaine, avant de gagner son indépendance. Lors de la révolution texane de 1835, l'île devient le principal port de la république du Texas, avant de devenir l'une des principales portes sur le golfe du Mexique des Etats-Unis, à partir de 1845. Galveston s'illustre aussi comme un très grand port d'immigration, équivalent d'Ellis Island à New York.

En raison de sa position stratégique, il ne pouvait en être autrement : Galveston ne cesse de croître. A l'approche du XXe siècle, elle compte plus de 40 000 habitants, bien plus que n'importe qu'elle autre ville du Texas. Capitale texane du coton, la mégalopole exporte également du sucre, et encaisse les dollars. A l'époque, elle est même surnommée la " Wall Street du Sud ". Plus de la moitié du coton produit au Texas est acheminé par le rail à Galveston, qui voit naître, à partir de la fin des années 1860, un port rival, celui de Houston. Mais ce n'est pourtant pas la concurrence qui va mettre à mal la destinée de la ville. Le 8 septembre 1900, un ouragan d'une force démoniaque s'abat sur Galveston et cause plus de 6 000 morts. Selon les instruments de mesure de l'époque, des vents violents auraient atteint la vitesse de 220 km/h. En réponse, les autorités construisent une digue d'une dizaine de kilomètres. Si elle limite les dégâts lors des ouragans suivants, elle ne peut freiner la lente récession. La voisine Houston est trop forte.

Galveston préserve alors une certaine activité portuaire, notamment militaire, mais se tourne vers d'autres secteurs d'activité pour assurer son salut. Le tourisme crée ainsi des milliers d'emplois. La ville a su injecter des millions de dollars pour devenir un pôle d'attraction majeur. La construction des trois impressionnantes pyramides des Moody Gardens en est la plus belle démonstration. Il n'y a qu'à voir ses rues s'animer un jour de mardi gras (le troisième plus important des Etats-Unis après celui de la Nouvelle-Orléans et celui de Baton Rouge en Louisiane), pour comprendre qu'ici la vie est forcément un peu différente de celle qu'on mène dans le reste du Texas. Avec ses trois célèbres pyramides abritant des merveilles naturelles, ses kilomètres de plages agréables et surtout son riche passé, Galveston possède suffisamment d'atouts pour qu'on vienne passer deux journées sympas sur la côte. L'attrait numéro un de Galveston aujourd'hui reste son ouverture sur la mer. De nombreux habitants de Houston y affluent pendant les week-ends, pour lézarder sur les plages et savourer l'ambiance festive du bord de mer.

Sachez que Galveston a été durement frappée par l'ouragan Ike en septembre 2008. La majorité de la ville a été reconstruite, mais certaines maisons sont encore à l'abandon. Il n'est pas rare de remarquer dans les cafés et musées, des plaques indiquant la hauteur que l'eau a atteinte le 13 septembre 2008.

À voir / À faire à GALVESTON

Adresses Futées de GALVESTON

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à GALVESTON

Transports
  • Location voiture
  • Réserver un ferry
  • Location de moto
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de GALVESTON

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

13.95 €
2020-01-08
0 pages
À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Gagnez 2 séjours de prestige pour 2 personnes à Pornic !

Une escapade bien méritée à Pornic avec l'Office de Tourisme Intercommunal de Pornic .

2 séjours de prestige à remporter (2 gagnants) !