Le nom Yellowstone (pierre jaune) provient de la couleur jaune des falaises du grand canyon. Cette couleur particulière est due à l'altération hydrothermale du fer contenu dans les pierres. L'activité géothermique (sources d'eau chaude, geysers, volcans de boue, fumerolles) contribue à la renommée mondiale du parc. Géologues, volcanologues et autres scientifiques gardent un oeil vigilant sur ces phénomènes inhabituels et spectaculaires. Chaque année, on enregistre, en moyenne, 2 000 secousses sismiques dont l'intensité est trop faible pour être ressentie par les visiteurs. Créé en 1872 par le président Ulysses S. Grant, le Yellowstone est non seulement le premier parc national du pays mais aussi le plus ancien au monde. Cet immense espace de près de 900 000 hectares est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Bien que majoritairement situé dans le Wyoming, il s'étend également sur une petite partie de l'Idaho et déborde, dans une moindre mesure, sur le Montana.

Géologie

Quelques dates essentielles sur la formation du site : une mer inonde régulièrement la région de -600 millions à -75 millions d'années. Durant 20 millions d'années, on assiste à la formation des montagnes Rocheuses et à une activité volcanique violente. De -55 millions à -40 millions d'années, la lave recouvre entièrement la région. De -40 millions à -2 millions d'années, plusieurs changements de climat assèchent et réchauffent la région. De -2 millions d'années à -600 000 ans, plusieurs explosions volcaniques se succèdent et créent une gigantesque caldeira, le plus grand système volcanique d'Amérique du Nord. De -600 000 ans à nos jours, plusieurs glaciations se succèdent. Le paysage actuel fut modelé par la dernière glaciation qui s'est terminée il y a 8 500 ans.

Histoire

Les traces de présence humaine dans le Yellowstone datent d'au moins 11 000 ans. Les gisements d'obsidienne étaient utilisés par les Amérindiens pour la fabrication d'outils tranchants et d'armes. Des flèches taillées dans cette pierre très dure ont été retrouvées dans la vallée du Mississippi, ce qui signifie qu'il existait à cette époque des échanges commerciaux entre les tribus.

En 1803, la Louisiane fut vendue aux Etats-Unis par Napoléon. Aussitôt l'affaire conclue, le président Jefferson s'empressa d'envoyer une mission pour reconnaître le pays et annexer les territoires du nord-ouest. Meriwether Lewis et William Clark prirent alors, avec une poignée d'hommes, la route du Pacifique. Le périple dura plus de deux ans. Nous sommes en 1806. Au grand étonnement de tous, John Colter, un membre de l'expédition, décida de rester dans l'Ouest pour chasser le castor. Il fut sans doute le premier homme blanc à pénétrer dans Yellowstone. Sa première traversée s'effectua près de Tower Falls, où le trappeur observa les phénomènes géothermiques. Il en revint avec des histoires fabuleuses sur ce pays de feu et de soufre, mais les Américains de l'époque virent dans les descriptions de Colter les élucubrations d'un esprit enfiévré par une trop longue solitude. Pendant les quarante années qui suivirent, de nombreux récits de trappeurs évoquèrent les eaux bouillonnantes, les geysers et les arbres pétrifiés, sans trouver beaucoup de crédit auprès de leurs auditeurs. En 1857, le célèbre trappeur Jim Bridger, en expédition dans la même région, parla lui aussi d'eau jaillissante, de montagne de glace et de pierres jaunes. Malgré sa réputation d'affabulateur, l'explorateur et géologue Ferdinand Vandeveer Hayden s'intéressa à son récit. Deux ans plus tard, il monta une expédition destinée à étudier le haut Missouri. Bridger leur servit de guide, mais de fortes chutes de neige empêchèrent le groupe de s'approcher de Yellowstone. La guerre de Sécession interrompit les recherches pendant une bonne décennie. Il fallut attendre 1870, et notamment le retour d'une mission d'exploration de l'armée tout droit revenue de Yellowstone avec un relevé topographique précis. Celle-ci réussit à convaincre une majorité du Congrès que le pays sauvage qu'elle venait de parcourir détenait un potentiel touristique d'une valeur inestimable. En 1871, le gouvernement finança une expédition encore plus importante, qui revint avec un rapport complet et illustré. Un an plus tard, le 1er mars 1872, le président Ulysses Grant signa le décret créant le Yellowstone National Park, premier parc national des Etats-Unis et du monde (il faudra toutefois attendre 1894 pour qu'une loi protège les animaux du parc). Les premiers touristes ne se firent pas attendre, même si leur diligence pouvait être attaquée sur les chemins du parc. Dix ans plus tard, les conditions de sécurité s'améliorant, les visiteurs affluèrent par milliers grâce au chemin de fer.

Climat

Le Yellowstone possède un climat montagnard avec de belles journées en été mais des températures qui dégringolent vite une fois le soleil couché. Les hivers y sont rudes et enneigés et le parc n'est pas entièrement accessible durant cette saison. Quant au printemps et à l'automne, le temps est plutôt instable et peut apporter de la pluie comme de la neige. Vérifiez l'ouverture des routes qui peuvent être fermées en cas d'enneigement important.

Nature

Le parc, qui se classe comme le deuxième plus grand parc naturel des Etats-Unis, concentrerait deux tiers des phénomènes géothermiques du monde. Des phénomènes provoqués par la caldeira, volcan endormi prenant la forme d'une immense dépression circulaire résultant d'une éruption issue de la chambre magmatique. Parmi les phénomènes les plus célèbres, la piscine multicolore de Grand Prismatic Spring et le geyser d'Old Faithful. Le parc est aussi renommé pour sa faune. Il est inscrit comme réserve de biosphère de l'UNESCO depuis 1976 et au patrimoine mondial depuis 1978. Il abrite, entre autres, de nombreux mammifères comme le coyote, le cerf, le wapiti mais également des espèces qui ont aujourd'hui disparu des régions plus méridionales comme le loup ou le grizzli.

Sachez que le parc n'est pas aménagé sur la totalité de sa surface et que certaines parties, notamment dans l'arrière-pays, sont aussi sauvages qu'au temps de sa découverte : il faut donc rester très vigilant dans son exploration et bien respecter les règles de sécurité comme les barrières du parc. En 2016, un jeune homme de 23 ans est décédé en s'approchant de trop près d'une source d'eau chaude, et depuis 1870, pas moins de 22 personnes ont trouvé la mort au Yellowstone Park. N'oublions pas 1988 et son été aux couleurs d'apocalypse. Pendant trois mois, de fin juin à mi-septembre, un tiers du parc du Yellowstone (soit 200 000 ha) fut dévasté par un incendie d'une rare ampleur. Attisés par un vent violent et entretenus par une sécheresse comme les Etats-Unis n'en avaient pas connue depuis le début du siècle, des foyers qui auraient dû s'éteindre d'eux-mêmes se sont rapidement propagés en divers points du parc. Seules les premières neiges, suivies de pluies, ont éteint peu à peu tous les foyers. Plus de la moitié des forêts et des prairies a été dévastée. Pourtant, les responsables du parc, les écologistes et les biologistes s'accordent pour estimer que cet incendie s'est inscrit " dans un processus de renouvellement des forêts " ; le feu aurait " nettoyé " le parc, favorisant la régénérescence de l'écosystème. Pour éviter que cette catastrophe ne se reproduise, des tranchées coupe-feu ont été aménagées. Le sinistre a eu de graves conséquences économiques : 190 milliards de dollars dépensés pour éviter sans succès qu'il ne se propage et une baisse de fréquentation de 50 % durant l'été fatidique.

Les lieux incontournables de YELLOWSTONE NATIONAL PARK

Photos de YELLOWSTONE NATIONAL PARK

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

ROCHEUSES AMÉRICAINES

Guide ROCHEUSES AMÉRICAINES

ROCHEUSES AMÉRICAINES 2018/2019

14.95 €
2018-03-28
408 pages
Ailleurs sur le web
xiti
Avis