Depuis Eghegnadzor, la route longe le cours de l'Arpa jusqu'à Vaïk, un gros bourg qui s'appelait auparavant Azizbékov. A partir de là, on peut se diriger vers le sud, en direction du Zanguézour, ou continuer vers l'est. La deuxième option constitue une véritable promenade de santé, puisque le terminus de la route (de 24 km depuis la bifurcation) n'est autre que la station de cure de réputation nationale (comprendre ex-soviétique) de Djermouk, qui prétend désormais attirer une clientèle internationale, été comme hiver, puisqu'elle abrite une station de ski appelée à s'agrandir. Le paysage se fait plus grandiose, la nature semble retrouver ses droits dans ces régions reculées où les habitations se font toujours plus rares.

Après un détour sur les versants d'une montagne qui domine le village de Gndévaz, pour admirer l'église de Gndevank, il faut rouler encore quelques kilomètres avant d'arriver à Djermouk. La plus importante station de cure d'Arménie se trouve aux sources de la rivière Arpa, qui offre généreusement ses eaux au lac Sevan à partir de la retenue d'eau aménagée dans une cuvette à l'entrée de la localité.

Les très nombreuses sources naturelles qui jaillissent des montagnes environnantes ont fait la réputation de cette station de cure dont les différents bâtiments ont été construits à l'époque soviétique dans le style national arménien, en pierre de tuf rose. Djermouk peut être le point de départ de belles promenades dans les forêts qui recouvrent les versants des montagnes environnantes. L'hiver, la localité est aussi appréciée des amateurs de glisse, puisqu'elle a été équipée de remonte-pentes.

À voir / À faire à DJERMOUK

Comment partir à DJERMOUK ? Nos conseils & astuces

    Organiser son voyage à DJERMOUK

    Photos de DJERMOUK

    Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

    ARMÉNIE

    Guide ARMÉNIE

    ARMÉNIE 2018/2019

    15.95 €
    2018-07-13
    408 pages
    Avis