Fondé en 1857 par le roi Mindon, dernière capitale des royaumes birmans, Mandalay fut aussi une capitale du bouddhisme et reste aujourd'hui la capitale culturelle birmane. Comme ses principaux monuments, la cité ne fut pas construite en un jour mais en une année, telle la prophétie de Bouddha. Selon la légende, en effet, celui-ci, accompagné de son disciple Ananda, rencontra lors d'une visite sur terre, l'ogresse Candamukhi (ou face de lune) de la colline de Mandalay. L'ogresse l'accueillit suffisamment chaleureusement pour que Bouddha lui promette qu'elle allait renaître roi d'une grande capitale, construite au pied de la colline sacrée, en l'an 2400 de l'ère bouddhiste. Par le jeu des renaissances, c'est le roi Mindon qui, cette année-là (1857), réalisa la prophétie et déplaça la capitale d'Ava dans les murs de la forteresse toujours debout.

Capitale religieuse, Mandalay était aussi capitale culturelle. On y venait de toute la Birmanie chercher les acteurs de pwe, réputés pour être les plus doués du pays. L'éducation dispensée dans les très nombreux monastères de la cité développait chez les jeunes gens une réceptivité particulière au théâtre des jataka. De même, la ville comptait les meilleurs maîtres de marionnettes.

Aujourd'hui encore, Mandalay rayonne dans toute la Birmanie par la renommée de ses artistes et artisans. Si le Water Festival est violent à Yangon, il est culturel à Mandalay, où il présente des troupes venues de Thaïlande. Mais Mandalay peut être également considéré comme la nouvelle capitale économique du pays, tiré par l'importante et puissante communauté chinoise, venue par la route qui relie la Birmanie au Yunnan. En témoignent les grandes maisons à étage du quartier résidentiel, construites à la chinoise, et les voitures aux vitres fumées garées autour.

Datant de l'invasion mongole à la fin du XVIIIe siècle, la première vague d'immigration chinoise était hui et musulmane. Cosmopolite, la capitale du bouddhisme compte aujourd'hui 64 mosquées, et le chant matinal du muezzin s'y fait régulièrement entendre.

Si Mandalay paraît largement ouverte, lorsqu'on vient de Yangon en particulier (l'urbanisme y est totalement différent, et la ville est immense et très aérée), elle a aussi sa cité interdite. Les imposantes douves et contreforts du palais rappellent que Tatmadaw veille...

Les lieux incontournables de MANDALAY

Organiser son voyage à MANDALAY

Photos de MANDALAY

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

MYANMAR - BIRMANIE

Guide MYANMAR - BIRMANIE

MYANMAR - BIRMANIE 2018/2019

14.95 €
2018-07-13
408 pages
Ailleurs sur le web
Avis