DUOMO SANTA MARIA ASSUNTA

+39 081 449 065
Afficher le numéro
Plaque millesim 2018

Cathédrale. Construite sous Charles II d'Anjou à la fin du XIIIe siècle et inaugurée en 1315, en présence de Robert d'Anjou et de son épouse Sancia de Majorque, la cathédrale, consacrée à sainte Marie de l'Assomption, s'élève sur le site autrefois occupé par les basiliques paléochrétiennes de Santa Restituta et Santa Stefania. Les formes gothiques d'origine sont restaurées et remaniées à partir de la seconde moitié du XVe siècle, et ce jusqu'au XXe siècle. La façade néogothique du XIXe siècle intègre les trois portails réalisés au début du XVe siècle : celui du centre est le plus remarquable avec ses sculptures élégantes, parmi lesquelles une Madone à l'Enfant du XIVe siècle due à Tino di Camaino. L'intérieur solennel, aux proportions grandioses, est en forme de croix latine. La nef centrale, aux parois supérieures décorées de splendides fresques de Luca Giordano, est surmontée d'un plafond en bois du XVIIe siècle, enrichi de gravures et de dorures. Sur la nef droite s'ouvre, par une monumentale entrée, la Chapelle du Trésor de San Gennaro, tandis qu'en face, de la nef gauche, on accède à la basilique Santa Restituta. Plusieurs chapelles de la cathédrale sont particulièrement dignes d'intérêt : dans une chapelle du transept droit, chef-d'oeuvre du Pérugin, L'Assomption. Les deux chapelles à droite de l'abside ont conservé leur structure gothique d'origine : la chapelle Tocco (chapelle directement à droite de l'abside) est ornée de fresques d'artistes divers, parmi lesquels Pietro Cavallini, peintre romain influencé par Cimabue (XIVe siècle). A côté, la chapelle Minutolo a conservé son pavement de mosaïques à motifs zoomorphes de la fin du XIIIe siècle. A l'extrême gauche du chevet, la chapelle San Lorenzo ou degli Illustrissimi est peinte d'un Arbre de Jessé de Lello di Orvieto (vers 1315).

Chapelle du Trésor de San Gennaro. Le Trésor désigne le buste-reliquaire conservant les os du crâne du saint homme ainsi que les fioles qui contiendraient son sang solidifié. Trois fois par an, les fidèles assistent au miracle de la liquéfaction du sang, synonyme de prospérité pour la ville. La chapelle a été édifiée au début du XVIIe siècle, en hommage au saint patron de la ville, invoqué par la population suite à une épidémie de peste. Elle représente une haute expression du style baroque : la coupole est décorée d'un Paradis de Giovanni Lanfranco, tandis que les pendentifs et les lunettes, peints par le Domenichino, décrivent des scènes de la vie de San Gennaro. Celui-ci réalisa également cinq des six tableaux d'autel (le sixième étant de Jusepe di Ribera).

Crypte de San Gennaro. Elle a été édifiée sur décision du Cardinal Oliviero Carafa au XVIe siècle afin d'abriter les ossements du saint. Il s'agit de l'unique chapelle de style Renaissance de tout l'édifice, attribuée à Tommaso Malvito ou bien à Bramante puisque l'architecte était en contact avec la famille Carafa à Rome. Entièrement recouverte de marbre, la chapelle présente un plan rectangulaire divisé en trois nefs par des colonnes qui soutiennent un plafond à caissons. Au centre trône la statue du Cardinal Carafa en prière, du sculpteur Tommaso Malvito.

Basilique Santa Restituta, baptistère et zone archéologique. La basilique Santa Restituta est la plus ancienne de la ville, érigée par l'empereur Constantin au IVe siècle. Englobée dans la construction du Duomo, elle a été fortement remaniée et entièrement redécorée au XVIIIe siècle. Des tombes en marbre des XIVe et XVe siècles ont toutefois été conservées ainsi qu'une mosaïque du XIVe siècle représentant la Vierge entre San Gennaro et Santa Restituta. Au fond de la nef à droite, on accède au baptistère San Giovanni in Fonte (fin IVe-début Ve siècle) qui serait le baptistère le plus ancien d'Occident (antérieur à celui du Latran à Rome) et dont les mosaïques sont considérées comme l'un des exemples les plus aboutis de cet art en Italie méridionale. On poursuit par la zone archéologique qui s'étend sous Santa Restituta et le palais épiscopal, et qui révèle des vestiges des époques grecque, romaine et du haut Moyen Age.

Je gagne 100 foxies
Partagez cette adresse

Adresse et contacts :
DUOMO SANTA MARIA ASSUNTA

Via Duomo, 147
Naples
Italie
Voir sur la carte
  • Afficher le numéro

Avis des membres sur DUOMO SANTA MARIA ASSUNTA

Note générale : 4.3/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
3 avis d'internautes
5/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en mars 2019
Très belle cathédrale abritant les reliques de San Genaro (saint patron de la ville). Les plafonds sont vraiment impressionants.
L'entrée est gratuite donc n'attendez plus pour faire un petit tour.
Avis déposé le 28/03/2019
4/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en septembre 2018
Belle cathédrale avec surtout de nombreuses chapelles et un plafond peint magnifique.
Avis déposé le 16/10/2018
hy
4/5
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité
Visité en avril 2015
Au débouché de la via de Tribunali , faire une halte pour découvrir le Duomo de Napoli.Cette église est de style gothique provençal.
Visite très intéressante en raison de ses reliques et décorations
Avis déposé le 29/03/2016
Je gagne 100 foxies

Sélection Visites - Points d'intérêt Naples

En savoir plus sur Naples

Je dépose mon avis et je gagne des Foxies

(50 caractères minimum) *
Votre photo doit respecter le poids maximal autorisé de 10 Mo
Rapport Qualité/Prix
Service
Originalité

    * champs obligatoires

    Pour soumettre votre avis vous devez vous connecter.

    Rejoignez la communauté

    * champs obligatoires

    Déjà membre ?

    Merci pour votre avis !
    • Bravo, votre compte a été créé avec succès et nous sommes heureux de vous compter parmi nos Membres !
    • Votre avis a été envoyé à notre équipe qui le validera dans les prochains jours.
    • Vous pouvez gagner jusqu'à 500 Foxies en complétant votre profil !