Longtemps restée dans l'ombre de la brillante Barcelone, la ville de Valence reprend progressivement ses droits sur la Méditerranée. Depuis plus de quinze ans, la troisième ville d'Espagne s'est lancée corps et âme dans une politique ambitieuse de renaissance urbaine et culturelle. Et force est de constater que le pari a été brillamment relevé ! Plus calme que Barcelone en été, voilà un bon plan et une destination à découvrir de toute urgence. Notamment pendant la Tomatina, cette fête emblématique célébrée tous les ans à Buñol dans la province de Valence.

Architecture et écologie

Symbole de cette vitalité retrouvée, la Cité des Arts et des Sciences est aujourd'hui l'icône d'une ville qui regarde droit vers le futur. Et l'aménagement d'une coulée verte de 10 km dans l'ancien lit du Turia a bouleversé les habitudes des Valenciens. Aujourd'hui, les joggeurs, les cyclistes et les passants disposent d'un poumon vert qui traverse toute la ville. L'installation du Bioparc et de l'Oceanografic d'un bout à l'autre des jardins du Turia en dit long sur l'ambition de la cité : transformer Valence en une ville phare du développement durable. Pour cela, Valencia compte sur ses 130 km de pistes cyclables qui sillonnent toute la ville. Ou encore sur l'Albufera, ce parc naturel qui abrite des centaines d'espèces animales et végétales sur plus de 20 hectares, à seulement 10 km du centre-ville.

Mais ce territoire en mouvance a également su conserver son riche patrimoine, héritage d'un Siècle d'or qui fit de Valence une puissante cité méditerranéenne au XVe siècle. En témoigne la somptueuse Lonja de la Seda. Inscrit en 1996 au patrimoine mondial de l'Unesco, ce chef-d'oeuvre du gothique civil a été construit entre 1482 et 1548 sur les plans de l'architecte catalan Pere Compte. La Lonja de la Seda (halle de la soie) est un édifice emblématique du siècle d'or valencien : sa construction répond à l'essor économique et culturel qui fit de Valence la capitale de la Méditerranée au XVe siècle. A l'époque, c'est ici que les marchands négociaient et vendaient les matières premières précieuses, en particulier la soie. Fidèle à ses traditions, Valence abrite l'un des plus anciens tribunaux civils au monde - le Tribunal des Eaux - dont les membres se réunissent tous les jeudis, depuis plus d'un millénaire, face à l'imposante cathédrale de Valence. Sur le site d'une ancienne mosquée, sa construction s'étendit du XIIIe au XVe siècle. Gothique d'abord, puis modifiée et restaurée au XVIIIe siècle, elle possède trois portes de styles différents : la façade en demi-cercle est baroque, le portail au sud (Puerta del Palau) est roman et, au nord, la porte des Apôtres est gothique. C'est ici que le Saint Graal est gardé, conservé dans une chapelle à l'intérieur de l'église. Tous les jeudis a lieu la messe du Graal. A l'intérieur on retrouve encore un escalier en colimaçon qui mène à la terrasse d'où on peut admirer la ville et le clocher -- le miguelete (ancien minaret) - construit entre les XIVe et XVe siècles.

Une cité festive, branchée et cosmopolite

La tradition trouve son reflet le plus fidèle dans un art dont les Valenciens ont le secret : celui de la fête ! Réputées dans le monde entier, les Fallas, classées depuis 2016 au patrimoine immatériel de l'Unesco, offrent un spectacle populaire sans égal au mois de mar. Mais, toute l'année, le Valencien est un animal nocturne qui aime sortir et s'adonner aux joies de la fiesta jusqu'au petit matin. En témoigne l'ébullition permanente du barrio del Carmen, quartier de prédilection des noctambules. La vitalité culturelle de Valence se reflète également dans l'émergence de nouveaux quartiers branchés, en particulier Russafa, devenu le territoire des bobos valenciens. En parallèle, l'avant-garde s'est introduite dans les assiettes et le design dans les établissements de la ville. Car si Valence conserve la sérénité des villes méditerranéennes, elle se revendique branchée et cosmopolite. Bars design et vieilles bodegas, cuisine d'auteur et paella, clubbing et fallas : aucune dichotomie n'arrête l'intrépide Valence.

Méditerranée et gastronomie

Avec plus de 7 km de plages accessibles en transports en commun et un climat doux et ensoleillé toute l'année, Valence est une destination prisée pour son cadre de vie agréable. Le littoral de la communauté valencienne, bordé de stations balnéaires, est l'un des plus visités d'Espagne. Avec une moyenne annuelle des températures de 18,9 °C, on peut visiter Valence toute l'année en profitant de son climat propice. De juin à fin septembre, la température moyenne est d'environ 25 °C, tandis que le thermomètre affiche une moyenne de 12 °C de décembre à février.

Et la mer, ainsi que les rizières de l'Albufera et la Huerta il est vrai, sont à l'origine de l'excellence gastronomique de Valence, célèbre dans le monde entier pour sa fameuse paella. Fidèle à la tradition, la cuisine valencienne n'en reste pas moins avide d'innovation. Si la paella demeure un classique indétrônable, une nouvelle génération de chefs valenciens excelle dans la redécouverte des saveurs méditerranéennes. Les adresses gastronomiques se multiplient aux côtés des restaurants traditionnels, et annoncent de beaux jours pour la cuisine valencienne.

La Tomatina, une fête emblématique

La Tomatina, cette fête emblématique, est célébrée tous les ans à Buñol, dans la province de Valence. Chaque année, elle attire des milliers de participants venus des quatre coins de l'Europe pour prendre part à sa bataille géante de tomates. Le principe : des camions chargés de tonnes de tomates mûres sont pris d'assaut par les participants, qui ont exactement 1 heure pour faire valser leur stock de tomates sur qui bon leur semble ! L'accès à cette fête est désormais limité et payant : environ 26 000 places contre plus de 45 000 auparavant. Mais c'est une expérience à ne pas louper si vous êtes dans le coin le mercredi 28 août cette année.

 

Infos futées

 

Quand ?  Le climat du littoral est méditerranéen : les étés sont chauds et secs et les hivers très doux. Globalement, les meilleures périodes pour se rendre sur la côte valencienne sont le printemps et l'automne car les températures restent très agréables et le peu de touristes est appréciable, contrairement à l'été, assailli par une foule de visiteurs. Pour assister à l'édition 2019 de la Tomatina, rendez-vous à Buñol le mercredi 28 août.

 

S'y rendre.  Prix moyen d'un vol Paris-Valence : 170 € en basse saison, 250 € en haute saison. On a un vol quotidien direct entre Paris-Orly et Valence avec Vueling et Transavia et deux à trois vols quotidiens depuis Roissy-Charles de Gaulle via Air Europa. Des départs ont aussi lieu depuis Lyon, Marseille (deux vols hebdomadaires via Ryanair), Nantes (liaison directe deux fois par semaine, via Volotea) et Toulouse.

Trouvez votre vol au meilleur prix - Comparez

Louez votre voiture au meilleur prix - Comparez

 

Utile. Pour préparer au mieux son séjour.

OFFICE DE TOURISME DE VALENCE - Plus d'informations sur le site

LA TOMATINA - Plus d'informations sur le site

Réservez votre hébergement aux meilleures conditions - Comparez

Obtenir un devis d'une agence locale pour un voyage sur mesure - Demander

Trouvez une activité culturelle ou sportive - Trouvez

Organiser un voyage en groupe - Demander un devis