Aux confins de l'talie, Trieste est métissée. Les familles ont souvent des origines multiples avec des ancêtres autrichiens et d'autres régions d'Italie aussi, bien entendu. D'où une ouverture d'esprit et une vitalité appréciées. Accrochée aux collines vert sombre - ou enflammées à l'automne - du plateau de Karst, la belle Trieste regarde les eaux moirées de l'Adriatique, au creux d'un golfe majestueux. Un peu sévère au premier abord, Trieste est une ville aux influences mélangées, riche d'une histoire qui marque sa physionomie et son atmosphère. On peut mesurer le passé glorieux mais révolu des Habsbourg, l'odeur des échanges avec l'Orient mais aussi une italianité toute particulière. Il faut retenir trois dates charnières au sujet de Trieste : 1382, 1719, et 1918.

En 1382, les autorités de la ville de Trieste prirent la décision de passer sous la souveraineté autrichienne, suite à des relations difficiles avec Venise.

En 1719, Charles VI de Habsbourg déclara " port franc " l'ensemble des 600 maisons qui s'adossaient à la colline San Giusto et à son église. Ce fut le début du développement et de la prospérité de site, passage obligé vers l'Europe centrale et le Moyen-Orient. Les siècles d'un commerce florissant ont laissé des traces, mais aujourd'hui cette capitale régionale n'est plus le port marchand riche et animé qu'il fut.

En 1918, à la suite de la Première Guerre mondiale, Trieste devient territoire italien, atteignant l'objectif de l'Irredentismo, qui avait pour but l'unification politique de l'ensemble des territoires de langue italienne.

Voici une petite cité coquette et bien ordonnée avec des ruelles pavées, des places somptueuses, des palaces et des monuments, de la bourse à l'opéra, de l'église grecque-orthodoxe au château Miramare. La ville garde la mémoire de son passé intellectuel et du rôle prépondérant qu'elle joua dans l'avènement de la psychiatrie moderne.

Aujourd'hui, la mairie, des musées, des hôtels, des cafés, des boutiques, des administrations occupent d'anciens palaces et c'est un plaisir de partir sur la trace du passé tout en jouissant au quotidien de ce décor cossu. Dans cette petite ville encore méconnue règnent assurément une qualité de vie, une langueur et une grande gentillesse qui ne manquent pas de séduire le visiteur. Sans oublier la Bora, ce vent qui souffle sur l'Adriatique et dont les rafales peuvent atteindre jusqu'à 180 km/h sur le golfe de Trieste.

Les lieux incontournables de TRIESTE

Comment partir à TRIESTE ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à TRIESTE

Photos de TRIESTE

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

15.95 €
2019-02-27
960 pages
Ailleurs sur le web
Avis