DUBLIN - guide touristique du Petit Futé

Welcome to Dublin!

Capitale de l'Irlande, Dublin reste toutefois modeste et accueillante. Loin d'être étouffante, elle sait se laisser vivre, sans sacrifier le bouillonnement culturel et festif. Réactive, intelligente, cette cité autrefois défavorisée s'est peu à peu muée en une ville séduisante et dynamique. Forte de son héritage culturel, elle a su valoriser ses atouts et se ranger parmi les capitales européennes les plus en vogue. Rythmant l'histoire de la ville au fil des siècles, la religion est palpable à travers les édifices religieux dispersés sur les deux rives. La littérature est également à l'honneur, comme en témoignent les nombreux musées dédiés aux hommes de lettres. Enfin, les esthètes ne seront pas en reste devant le raffinement de l'architecture locale, notamment celle de l'époque georgienne. La capitale irlandaise est de surcroît un lieu de villégiature où il est loisible de séjourner dans les quartiers résidentiels ou de se promener dans les parcs verdoyants de la rive sud.

Mais la singularité de Dublin s'exprime avant tout à travers son mode de vie, si cher à ses habitants. Loin du patriotisme graveleux, l'appartenance à la culture locale se conçoit davantage comme un art de vivre, une façon simple et modeste d'apprécier les bonnes choses. Aussi le Dublinois, attaché à ses racines, sait se satisfaire d'une réunion entre amis, dans l'intimité d'un pub, pour passer une journée mémorable. La Guinness, cette savoureuse bière noire brassée dans le sud-ouest de la ville, est un symbole fort pour les Irlandais. Grâce à sa dimension à taille humaine, la capitale se découvre facilement. Jeune (un habitant sur deux a moins de 25 ans) et cosmopolite, elle est un lieu où il fait bon vivre, et l'ambiance dans les rues et les pubs y est souvent festive. Dans L'Eventail de Lady Windermere, Oscar Wilde écrivait : " Je peux résister à tout, sauf à la tentation. " A votre tour, n'hésitez pas ! Rendez-vous au plus vite à Dublin et succombez à la ferveur des nuits endiablées de Temple Bar.

L'équipe de rédaction

DUBLIN : les adresses futées

DUBLIN : Idées de séjour

Séjour courtHaut de page

Un moyen simple et ludique d'explorer la ville consiste à monter à bord d'un bus à deux étages offrant une visite guidée (audioguide à l'appui). Ces bus couvrent plusieurs itinéraires et vous feront découvrir les principaux sites de la capitale. Pas vraiment original, mais cela peut vous faire gagner du temps. En un week-end, vous pourrez avoir un premier aperçu des richesses de la ville :

Vendredi. Arrivée à l'aéroport en fin de journée. Profitez de la première soirée pour longer O'Connell Street, l'avenue principale de Dublin, et vous imprégner du passé de la ville en admirant ses statues, sa vieille poste, son architecture. Traversez ensuite la rivière Liffey pour rejoindre l'animation du fameux quartier de Temple Bar. En fin de semaine, l'ambiance jeune et festive bat son plein ; rendez-vous dans l'un de ses bars : The Auld Dubliner, The Temple Bar, Turkey's Head ou Oliver Saint-John Gogartys... pour boire une pinte de Guinness, bien sûr.

Samedi. Après un petit déjeuner irlandais traditionnel, découvrez Trinity College, qui a vu grandir les plus grands noms de l'histoire nationale, et allez admirer Le Livre de Kells (si la file d'attente n'est pas trop longue). En face de Trinity College se trouve l'imposante Bank of Ireland. Descendez ensuite Grafton Street, la rue commerçante de Dublin, jusqu'au parc Saint-Stephen's Green et explorez le Dublin géorgien, autour de Merrion Square ou Fitzwilliam Square. L'après-midi, visitez la cathédrale Saint-Patrick et Christchurch, dans le quartier médiéval. Ensuite, ce sera repos bien mérité dans un pub ou bien, si vous avez encore de l'énergie, direction l'ancienne distillerie du whiskey Jamesons (près de Smithfield square, sur la rive nord).

Dimanche. La journée commence par la visite de l'incontournable Guinness Storehouse (Saint James Gate), qui s'achève avec la dégustation d'une pinte de la célèbre bière irlandaise dans le bar panoramique avec vue imprenable sur la ville. Rendez-vous ensuite sur la rive gauche (rive nord). Une balade le long des quais vous mènera devant Custom House, le bâtiment des douanes de Dublin aujourd'hui converti en musée. En remontant O'Connell Street, prenez le temps d'entrer dans la poste pour contempler les tableaux retraçant l'histoire de l'édifice. A 10 minutes à pied, le Writers' Museum vous fera prendre conscience du passé littéraire de la ville et de son évolution au fil des siècles. S'il vous reste du temps (et qu'il ne pleut pas), vous pourrez finir la journée dans Phoenix Park, le plus grand parc citadin d'Europe.

Séjour longHaut de page

Si vous avez entre 7 et 10 jours sur place, vous pourrez visiter les sites et musées principaux, vous imprégner totalement de l'atmosphère de Dublin, et même vous permettre quelques excursions dans les environs :

Jour 1. Partez à la découverte de la ville. Visitez Trinity College et admirez Le Livre de Kells. Remontez ensuite Grafton Street et promenez-vous dans le quartier géorgien. C'est là que se trouvent de grands musées, comme le musée national d'Histoire et d'Archéologie ou la National Gallery qui méritent une attention particulière. Passez la soirée dans un pub (ou plusieurs) à Temple Bar, quartier touristique par excellence.

Jour 2. Rendez-vous sur la rive nord : baladez-vous le long des quais, passez devant Custom House, puis flânez sur la très commerçante O'Connell Street et remontez jusqu'à Parnell Square qui abrite le Dublin Writers Museum et la Hugh Lane Gallery. Ensuite, rendez-vous près de Smithfield square pour visiter l'ancienne distillerie Jameson. On admirera l'architecture de ce quartier, sans manquer les Four Courts, la massive silhouette du palais de Justice surmonté d'une lourde rotonde à colonnes. Si vous avez le temps, filez jusqu'à Phoenix Park.

Jour 3. La matinée est consacrée à la visite de la magnifique Chester Beatty Library qui ouvre une fenêtre sur les trésors artistiques des grandes cultures et religions du monde. Promenez-vous ensuite autour du Dublin Castle, où l'on découvre une partie de l'histoire médiévale de la ville. L'après-midi, visitez la prison de Kilmainham, qui vous en dira long sur l'histoire de ses détenus et leur combat pour l'indépendance. Vous pourrez ensuite vous rendre au Royal Kilmainham Hospital où se trouve le musée d'Art moderne. Le soir, détente méritée dans un pub traditionnel avec musique live.

Jour 4. Visite de la Guinness Storehouse et profitez de la vue panoramique sur la ville qu'offre son Gravity Bar, au dernier étage. Ensuite, marchez dans le quartier des Liberties, haut lieu historique, avant de rejoindre la cathédrale Saint-Patrick et Christchurch, dans le quartier médiéval. Le soir, si par hasard un match de football gaélique est prévu à Croke Park, allez-y ! Ambiance garantie !

Jour 5. Le jardin de l'Irlande. A trois quarts d'heure de route du centre-ville, les monts Wicklow vous promettent une belle escapade et un bon bol d'air. On traverse ces montagnes de basse altitude en empruntant des routes sinueuses coupant forêts, ruisseaux et champs peuplés de troupeaux de moutons à tête noire. Pause au jardin de Powerscourt admirablement aménagé autour d'un château jouissant d'une vue imprenable sur les Wicklow Mountains. La route se poursuit jusqu'à Glendalough, point de départ de balades, plus ou moins longues, autour de ses lacs. Les photographes amateurs apprécieront sans doute le cimetière de Glendalough, avec sa haute tour étroite en pierres bâtie au milieu des tombes rondes et des dolmens.

Jour 6. Dublin, côté mer. On met le cap sur l'une des villes côtières de la banlieue de Dublin : Howth, Malahide, Dalkey... Toutes accessibles par le DART (équivalent de notre train de banlieue). Là, on visitera tranquillement les lieux, sans oublier de se délecter d'un bon repas à base de poisson et de fruits de mer.

Jour 7. On part au nord jusqu'à la vallée de la Boyne, où eut lieu la bataille de la Boyne, et qui vit la victoire des protestants sur les catholiques en 1690. C'est une vallée riche en sites celtes, et l'on peut notamment y parcourir Hill of Tara, site païen dont il ne reste presque plus rien, ainsi que les sites néolithiques de Newgrange, Knowth et Dowth, classés au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Jour 8. C'est désormais le Connemara, à l'ouest de l'Irlande et à trois heures de route de Dublin, qui s'offre à vous. Cette magnifique région de lacs et de collines fait face à l'océan Atlantique et donne l'occasion d'une balade sur la côte. On finira la journée par une pinte dans un pub de Galway !

Jour 9. Deux options pour ce neuvième jour : retourner vers l'ouest de l'Irlande, pour découvrir Cliffs of Moher et profiter encore une fois de cette côte superbe, ou se diriger vers le nord. En Irlande du Nord, vous découvrirez Giant's Causeway et ses formations volcaniques, mais aussi Belfast, une ville à l'histoire - très récente - passionnante.

Jour 10. On profite de ce dernier jour pour visiter soit le Wax Museum, soit le Leprechaun Museum, ou bien des galeries d'art dans Temple Bar. On finira par une après-midi shopping. De boutique en boutique, on déambule dans les rues commerçantes de Dublin : Grafton et Clarendon Streets, St Stephen Green Shopping Center, Pearse Street ; et sur la rive nord, O'Connell, Abbey, Henry et Saint Mary Streets... à la recherche de livres, de vêtements, de boutiques de créateurs ou vintage.

Séjours thématiquesHaut de page
Sur la trace des grands écrivainsHaut de page

Dublin est le berceau de grands auteurs, parmi lesquels il convient de citer George Bernard Shaw, William Butler Yeats, Samuel Beckett et Seamus Heaney (ce dernier est né à Derry, mais a vécu à Dublin), qui ont tous reçu le prix Nobel de littérature. Dublin abrite d'ailleurs le Dublin Writers Museum sur Parnell Square (rive nord). Un musée présentant l'histoire littéraire irlandaise, intéressant pour ceux qui voudraient rafraîchir leurs connaissances.

James Joyce Center. Egalement situé sur la rive nord, sur North Great George's Street, ce centre est dédié à la vie et à l'oeuvre du célèbre écrivain dublinois James Joyce. On y voit trois documentaires diffusés en boucle, une petite reconstitution de sa chambre et quelques photos et documents liés à la publication d'Ulysse principalement.

Shaw Birthplace. George Bernard Shaw vécut jusqu'à l'âge de dix ans dans cette maison victorienne très bien restaurée, située au nord du grand canal. Non loin de là, sur Harcourt Street, le Harcourt Hotel fut la dernière résidence de l'écrivain avant qu'il ne parte vivre en Angleterre en 1876.

Merrion Square. Ce square présente une étonnante concentration d'adresses littéraires. C'est là que se trouve la maison où Oscar Wilde passa son enfance (1 North Merrion Square). On ne manquera pas non plus la statue d'Oscar Wilde allongé sur un rocher dans Merrion Square. William Butler Yeats, quant à lui, vécut au 52 Merrion Square East ainsi qu'au 82 Merrion Square South. A deux pas de là, au 84, venait travailler le poète George Russel.

Trinity College sur les bancs de cette université s'assirent Oscar Wilde, Samuel Beckett, Jonathan Swift, Bram Stoker... Ce dernier habitait d'ailleurs non loin de là au 36, sur Kildare Street.

Abbey Theatre. Sur la rive nord, ce fameux théâtre fut fondé par W. B. Yeats et Lady Gregory en 1904. Il permit à de nombreux auteurs de voir leurs oeuvres prendre vie quand personne d'autre ne voulait les produire.

Dublin viking et médiévalHaut de page

Dublin ayant subi de multiples démolitions et transformations, il ne reste que peu de traces de son architecture médiévale. Cependant, une promenade à la recherche des quelques indices restants permettra de se faire une idée de son allure d'antan :

National Museum of Archeology and History. Ce musée présente de magnifiques exemples d'oeuvres d'art celtique, médiéval et néolithique dont le calice d'Ardagh (IXe siècle) et la broche de Tara (VIIIe siècle).

Dublin Castle. Plus rien ne subsiste ou presque du château original du XIIIe siècle, à l'exception de la Record Tower.

Saint-Audoen's Church. Cornmarket, High Street. L'une des plus anciennes églises de la ville, construite en 1190 par les Normands.

Christchurch. La cathédrale fut à l'origine construite en bois par les Danois, en l'an 1030. Elle fut ensuite rebâtie en pierre au XIIe siècle par le comte anglo-normand Richard de Clare, plus connu sous le nom de Strongbow.

Dublinia. A côté de Christchurch, ce musée présente la vie quotidienne des Dublinois à l'époque médiévale. Une exposition permanente est aussi consacrée aux invasions des Vikings.

Saint-Patrick's Cathedral. Symbole de Dublin, elle fut fondée en 1191 et, en grande partie, restaurée au XIXe siècle, ce qui modifia substanciellement son aspect d'origine.

Saint-Sépulcre. Sur Kevin Street, l'ancienne résidence épiscopale est maintenant occupée par un commissariat. La structure et la porte d'origine ont été conservées.

The Brazen Head. Le plus vieux pub de Dublin se trouve sur Bridge Street et date de 1198 (le bâtiment actuel date de 1668).

Saint-Mary's Abbey. Cette abbaye située sur la rive nord date de 1191, et n'a pas résisté à l'usure du temps.

Voir plus d'idées de séjours

Irlande : Les villes remarquables

DUBLIN
CONNEMARA
CORK

DUBLIN : Galerie photo

DUBLIN : Actualité et reportage

Où partir en mars ? Le top des destinations du Petit Futé

Les beaux jours arrivent enfin ! Rien de tel qu'un petit voyage pour retrouver la forme à la sortie de l'hiver. Voici quelques idées d'escapades qui devraient recharger vos batteries.   Partez au soleil Sans attendre l'été vous pouvez déjà commencer à faire bronzette, sans partir très loin... Pour profiter du soleil à prix corrects, on...

Où partir pour le jour de l'an ? Le top des destinations du Petit Futé

Pour le réveillon du jour de l'an, vous rêvez d'ailleurs? Voici quelques idées de voyage pour rendre votre fin d'année 2017 inoubliable !   Nouvel an au soleil   Passer la Saint-Sylvestre sous les cocotiers c'est une belle façon de terminer l'année en beauté et de reprendre des couleurs par la même occasion !   Rio est une des villes...

Les 10 meilleures villes pour étudier en Europe

Le programme Erasmus fête ses 30ans cette année. Depuis 1987, il a permis à de nombreux étudiants de partir à l'étranger pendant un ou deux semestres dans le cadre de leur cursus. Plus qu'une expérience universitaire, c'est souvent l'occasion de se confronter à une nouvelle culture, de nouvelles méthodes d'enseignement tout en développant...
Ailleurs sur le web
Rejoignez la communauté Petit Futé en 1 clic
Suivez-nous sur
Participez
à la communauté

Toutes les bonnes adresses DUBLIN