Que l'on arrive par la mer ou par la route, la surprise est la même : en cet écrin de verdure sombre et assez plat, éclatent les couleurs des multiples toits de la ville. Des maisons s'étalent sur un plan incliné avec, au loin, quelques montagnes basses. 19 000 habitants se répartissent dans ces maisons aux toits de tôle ondulée que leurs propriétaires s'appliquent à peindre en couleur, rivalisant d'éclat avec le voisin, le jaune moutarde de l'un rehaussant le fuchsia de l'autre ! Comme au début du siècle, on aperçoit les murs blancs de la petite cathédrale sur une colline de la ville, au-dessus du port. Un port coupé en deux par une avancée de terre : le centre historique de Tinganes, siège millénaire du pouvoir.

D'un côté, le port marchand bordé de façades multicolores, de l'autre, le port où accostent les voyageurs, près du vieux fort verdoyant de Skansin, dont les bâtiments sont à l'ancienne mode du pays, recouverts de gazon. Le bus qui arrive de l'aéroport descend lentement vers la mer, laissant apercevoir les jardins des maisons. Quelques constructions dépassent au loin : un hôtel en étage, un peu plus loin des réservoirs et de gros hangars, encore plus loin les seuls HLM de l'archipel, cubes de béton à l'écart, discrets.

On croise quelques feux rouges, beaucoup de voitures (souvent des breaks ou des 4x4), plus rarement des piétons ou des vélos. Mais, très vite, on a envie de se promener au hasard des rues et des ruelles. Et l'on découvre ainsi d'étranges cabanons de bois noir à claire-voie (de vrais garde-manger, malgré l'apparition du réfrigérateur : on y fait encore sécher la viande et le poisson), des toits couverts d'un gazon touffu, des morues accrochées par une épingle sur le fil à linge d'un jardinet. Et le village apparaît avec tous ses attributs de capitale : le vieux quartier occupé par l'administration gouvernementale, le petit Parlement, les banques et les boutiques, un peu plus loin le jardin public, le théâtre... Autant de promesses de balades et de découvertes, dans un calme étrange : ici on vit très peu à l'extérieur, habitude des longs hivers nocturnes. On croise quelques habitants qui se disent bonjour systématiquement ou presque (tout le monde se connaît !). En dehors des heures d'ouverture des boutiques, seuls les touristes semblent prendre plaisir à la promenade dans ce monde terriblement dépaysant. Mais ces dernières années, la vie nocturne a changé... Le quota de licence permettant de vendre de l'alcool a été distribué et plusieurs bars et restaurants ont ouvert leurs portes, de même que des discothèques. Les jeunes Féringiens et, en général, tous ceux qui ont eu l'occasion d'aller étudier ou travailler au Danemark ou ailleurs, aspirent à vivre dans une capitale plus ouverte sur le monde moderne.

Les lieux incontournables de TÓRSHAVN

Organiser son voyage à TÓRSHAVN

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
Hébergements & séjours
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Activités Funbooker
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos de TÓRSHAVN

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

DANEMARK - FÉROÉ

Guide DANEMARK - FÉROÉ

DANEMARK - FÉROÉ 2019/2020

13.95 €
2019-05-01
384 pages
Avis

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end bien être pour 2 personnes en Auvergne !

Profitez d'une parenthèse enchantée pour 2 personnes en Auvergne avec Aiga Resort.


remportez un guide numérique, des codes promo et tentez de remporter un guide papier et une Wonderbox !

Du 25 juin au 4 juillet