Deuxième ville du pays par sa superficie et son histoire (plus de 50 000 habitants selon des estimations), Gitega se situe au milieu du Burundi sur la carte, au coeur des plateaux centraux où l'histoire monarchique et coloniale du pays s'est nouée. La ville a célébré cette année son centenaire, en même temps que le pays célébrait le jubilé d'or de son Indépendance.

Histoire. Localisée dans la région des maîtres des tambours de la royauté, la ville de Gitega doit sa naissance aux Allemands, qui la créèrent en 1912 sous le nom de Kitega et l'érigèrent en capitale de leur " résidence " burundaise, à la place de Bujumbura (Usumbura à l'époque). Après le départ des Allemands, les Belges la conservèrent comme chef-lieu du Burundi et obtinrent même du mwami qu'il s'y installe. Toutefois, à l'indépendance, les nouveaux dirigeants burundais lui préférèrent Bujumbura, qui disposait d'infrastructures et d'équipements plus importants.

Très active depuis les premiers temps de son existence, avec des communautés commerçantes européennes, asiatiques et swahilies bien implantées dans les circuits d'échanges nationaux et internationaux, l'agglomération a ainsi continué de grandir à l'arrière-plan de Bujumbura, tout en étant de facto une seconde capitale, celle de " l'intérieur ".

Une ville incontournable. Gitega est un point de passage quasi obligé pour les voyageurs parcourant le Burundi rural, et peu pourraient s'en plaindre. C'est en effet une ville plaisante, au climat doux (19-20°C en moyenne) et à l'ensoleillement juste nécessaire pour revitaliser le corps et l'esprit. Le jour, elle est très animée autour de sa grande place centrale et du marché ; le soir, les quartiers du centre, comme les plus éloignés, se remplissent de rires et de conversations dans les cabarets.

Dotée de tous les services publics et les commerces seyant à son statut, Gitega mérite un séjour d'au moins deux ou trois jours car le potentiel de visites dans le centre ou à proximité le justifie : Musée national, tambourinaires, vestiges architecturaux allemands à Musinzira, périmètre confessionnel de Mushasha (archevêché)...
Ville de rencontre de toutes les grandes religions du pays, où les mosquées du quartier swahili côtoient un nombre incalculable de paroisses et de congrégations chrétiennes, Gitega est aussi la deuxième ville de l'éducation et de la culture au Burundi après Bujumbura, avec ses nombreuses structures scolaires, du primaire au supérieur (campus Zege de l'université du Burundi), ses instituts de recherche et d'enseignement spécialisés et, enfin, ses écoles et ses centres d'art et d'artisanat.

À voir / À faire à GITEGA

Adresses Futées de GITEGA

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à GITEGA

Transports
  • Location voiture
  • Réserver un ferry
  • Location de moto
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de GITEGA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

17.95 €
2015-01-14
360 pages
À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Gagnez 2 séjours de prestige pour 2 personnes à Pornic !

Une escapade bien méritée à Pornic avec l'Office de Tourisme Intercommunal de Pornic .

2 séjours de prestige à remporter (2 gagnants) !