Le crête Congo-Nil et la forêt de la Kibira sont parmi les plus beaux panoramas que le Burundi offre aux visiteurs. L'altitude leur accorde l'immensité, la forêt un sentiment de liberté, et le thé colore tous ces souvenirs... On peut faire par ici de merveilleuses balades. Mais la densité des paysages s'accorde aussi avec une charge historique particulière dans cette région. Comme le Mugamba central, la forêt de la Kibira et ses abords sont en effet étroitement liés à l'histoire politique burundaise. On y trouve des tombeaux royaux, mais aussi c'est ici que se sont cachés nombre d'opposants aux pouvoirs centraux depuis des temps anciens.

Ainsi les rebelles Kirima et Maconco, qui ont oeuvré de connivence avec les Allemands contre Mwezi Gisabo, se sont réfugiés dans la forêt, dont le mwami répugna à couper les arbres pour les vaincre (fin XIXe siècle). Sous la colonisation belge, en 1934, une révolte éclata au nord (Ndora), menée par une femme, Inamujandi, qui tint ses quartiers pendant des mois au coeur de la Kibira (grottes proches de Teza). Enfin, dans la période postcoloniale, divers groupes ont oeuvré à partir de la forêt, que ce soit en 1965 (attaques sur Busangana, commune Bukeye), ou durant la dernière guerre civile (rébellions des CNDD-FDD et Palipehutu-FNL jusqu'en 2008).

Les lieux incontournables du Centre

Organiser son voyage dans le Centre

Photos du Centre

17.95 €
2015-01-14
360 pages
Avis