Situé à 50 minutes de route d'Andong, ce village traditionnel est un des endroits les plus charmants de Corée, bien qu'il se soit ouvert au tourisme de masse. Datant du début de Joseon, il a été conservé en l'état parce qu'il contenait de nombreuses maisons traditionnelles et il continue à être habité (235 habitants). Contrairement à d'autres villages folkloriques, comme à Suwon par exemple, ce n'est pas une simple collection de vieilles maisons réunies en un seul lieu pour préservation. C'est un village " vivant " où les habitants ne sont pas des acteurs, mais continuent à cultiver leurs champs comme par le passé. Certes, c'est un site touristique, aussi a-t-il été un peu aménagé mais il reste un des plus authentiques du pays. Il a de nombreuses maisons de yangbans et de paysans qui valent la peine d'être visitées. Comme elles sont occupées, on sera discret.

Ce village n'a pas seulement des bâtiments uniques, c'est aussi un site enchanteur. Le fleuve Nakdonggang contourne le village, forcé à ce détour par une falaise. Le village est donc entouré sur 3 côtés par des bancs de sable, et sur le dernier bord s'étalent des rizières et des champs. Contrairement aux autres villages, du fait de son emplacement, ses maisons sont ouvertes à l'est, au sud ou à l'ouest, suivant la courbe du fleuve. On peut se baigner en été dans le fleuve qui est encore propre à ce niveau. On peut même dormir dans le village, car il y a des minbaks (à partir de 20 000 wons) et des restaurants dans les vieilles maisons, certains servant une délicieuse nourriture avec des alcools de fabrication locale dans un cadre hors du temps.

Hahoe est le fief de la famille Ryu de Pungsan, qui donna deux célèbres personnages du XVIe siècle, Ryu Un-yong, un lettré confucianiste, et Ryu Seong-nyong, Premier ministre pendant la guerre Imjin contre les Japonais (1592-1598) et disciple de Toegye. On visite la maison de ce dernier (le clan en avait en fait plusieurs pour les différentes branches de la famille), Chunghyodang. Le journal manuscrit de Ryu comportant des notes relatives à l'invasion de 1592 et aux enseignements à en retirer (Jingbirok) est conservé en ce lieu dans un bâtiment-musée, le Yeongmogak, qui abrite également d'autres reliques de la famille. Ici aussi, la maison étant encore habitée, on sera discret et on ne pénétrera pas à l'intérieur des bâtiments. On peut visiter non loin Yangjindang, la plus grande et ancienne maison du clan Ryu à Hahoe, datant du début du XVIe siècle, et où habita Ryu Un-yong. On ne manquera pas de visiter la maison Bukchon du même clan datant de 1862 et qui est représentative des maisons nobles de Joseon avec ses différents bâtiments pour les femmes (anchae), les hommes (sarangchae), les domestiques, les tablettes ancestrales (sadang), etc. Quelques jolis bâtiments, comme le pavillon Wonjijeongsa (près de l'école moderne) datant du XVIe siècle lui aussi et lié aux lettrés du clan Ryu, complètent la promenade et permettent d'imaginer la vie des nobles en ces temps-là. Il faut se perdre dans les petits sentiers et les ruelles cloisonnées de jolis murs de torchis et de pierre. Vous apercevrez peut-être un boeuf dans une étable ou quelques descendants des Ryu occupés à des tâches domestiques que le temps n'a pas altérées. Hahoe est souvent le lieu de tournage des films et feuilletons historiques et il est un peu devenu l'archétype du village coréen traditionnel. C'est donc un endroit idéal pour pénétrer dans l'imaginaire rural de ce pays.

Hahoe est aussi fameux pour sa danse du masque Pyeolsin gut. 12 masques avaient été sculptés dans le bois au milieu de Joseon pour accomplir cette danse dramatique qui avait lieu au Nouvel An lunaire tous les 3, 5 ou 10 ans selon les révélations de la divinité du village. C'était à l'origine un rituel chamaniste (gut) dont la fonction était complexe, à la fois propitiatoire pour demander de bonnes récoltes à la divinité locale, et divertissante pour le peuple. Les masques représentaient des personnages de la société de l'époque (le noble arrogant, le lettré pédant, le moine dépravé, la courtisane, le boucher, etc.) et servaient à les parodier. Comme la fête des fous au Moyen Age, c'était un exutoire populaire qui permettait de critiquer de l'intérieur l'ordre établi. Tradition vivante jusqu'en 1928 et son interdiction par les autorités japonaises, cette danse est maintenant pratiquée pour le plaisir des touristes.

La falaise Buyongdae qui se dresse à l'ouest du village a un pavillon et quelques bâtiments anciens. Lorsque le ciel et la terre étaient reliés par la lumière, on jetait des fagots enflammés de la falaise et de petites bougies flottantes étaient lâchées au gré du courant sur le fleuve. Cet événement féerique est pratiqué en octobre à l'occasion du festival des masques de Andong avec des musiciens et chanteurs traditionnels qui font un concert sur une scène flottante. C'est un moment de fête où l'on vient boire devant le fleuve et la falaise illuminés. A ne pas manquer.

Les lieux incontournables d'HAHOE 안동하회마을

Organiser son voyage à HAHOE 안동하회마을

Photos d'HAHOE 안동하회마을

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

CORÉE DU SUD

Guide CORÉE DU SUD

CORÉE DU SUD 2018/2019

15.95 €
2018-08-22
480 pages
Avis