C'est bon, on y est, au bout du bout. Pas question d'aller plus loin à pied ou en voiture. Après c'est la mer, la mer sans fin, la mer infinie, pour toujours, devaient sûrement penser les hommes qui, il y a des milliers d'années, ont découvert ce recoin surélevé par des falaises toujours aussi magnifiques.

Mais, au fond, qu'est-ce que Sagres ? Certains ne manquent pas de confondre le nom du village et la marque de bière si célèbre (qui a payé des centaines de milliers d'euros pour donner son nom au championnat professionnel de football portugais de 2008 à 2010).
Sagres, c'est un petit bout du monde, avec sa forteresse, imposante bâtisse battue par les vents, un lieu d'histoire et de mémoire. C'est ici qu'Henri le Navigateur (1394-1460) s'installa, entouré d'une cour d'astronomes, de cartographes et de navigateurs qui travaillèrent à l'établissement de nouvelles cartes maritimes, au perfectionnement de l'astrolabe et à l'invention d'un nouveau bateau, léger et maniable par tous les vents, la caravelle. Il y fonda logiquement une école de marine.
Sagres est aussi depuis peu le nouveau Lagos, l'endroit à la mode pour les baroudeurs indépendants et les globe-trotters, qui finissent par y rester bien plus longtemps que prévu. Et ce village d'à peine 2 000 habitants ne doit pas tant ce succès à son charme, mais bien à ce sentiment qui y règne de bout du monde et de conquête d'un nouveau. Inutile de le rappeler, Sagres vaut bien le détour, ne serait-ce que pour siroter une bière, le corps entier secoué par l'impitoyable vent qui vient y battre son plein et qui fait le bonheur des surfeurs venus de l'Europe entière.

Difficile de savoir si pour longtemps encore l'endroit conservera son caractère marginal, en retrait du reste du Portugal. Quelques hôtels continuent de pousser dans ses proches environs, sur le territoire même du parc naturel de la Costa Vicentina. Dommage, lamentable même, lâchent quelques environnementalistes qui savent qu'il faudra lutter pour que Sagres reste un coin isolé, et la Costa Vicentina, une zone sauvage.

À voir / À faire à SAGRES

Organiser son voyage à SAGRES

Photos de SAGRES

11.95 €
2018-06-06
264 pages
Avis