Centre touristique, mais aussi industriel, rural et universitaire, Sousse présente le double avantage d'avoir une bonne infrastructure hôtelière sans pour autant en être le moins du monde dépendante. Sa médina, située sur le versant d'un coteau, étage la géométrie de ses blanches maisons face au port et à la mer. Le minaret rond dépendait d'un ribat, jalon d'une chaîne de monastères fortifiés du IXe siècle. A l'opposé, une double enceinte et un donjon signalent la casbah. Sousse est un lieu de rayonnement culturel d'où l'on peut s'échapper pour une demi-journée vers Kairouan ou El Jem.
A part la plage du centre, qui est sale, les alentours proposent de belles plages. Sousse, c'est aussi son bord de mer animé jour et nuit. Cela a favorisé son important développement touristique, mais sa médina et ses monuments lui assurent un caractère résolument typique. C'est une ville qui mérite le détour avec sa grande place qui se heurte aux murs de la mosquée, du ribat et de la médina, ses ruelles variées et vivantes, ses jolies plages de sable fin à 5 minutes du centre et ses balades sur la corniche le soir avec les cafés bondés et les chichas qui bouillonnent.
Hadrumète, Hunériconopolis, Justinianopolis, Sousse... La succession de noms portés par la ville au fil des siècles témoigne de la richesse de son histoire. Fondée au IXe siècle avant J.-C. par les Phéniciens, détruite par les Grecs cinq siècles plus tard, elle fut ensuite une tête de pont pour le général carthaginois Hannibal pendant la seconde guerre punique. Heureusement, lors de la troisième, elle eut la bonne idée de se ranger aux côtés de Rome, échappant ainsi au triste sort de Carthage.
Elle devint ville libre, puis colonie, comme plusieurs autres villes tunisiennes, sous le règne de Trajan (IIe siècle après J.-C.). Elle connut ensuite le destin de la plus grande partie de la Tunisie en tombant sous la domination vandale au Ve siècle, byzantine au siècle suivant, arabe enfin. C'est au cours de cette dernière période qu'elle fut détruite.
Elle reprit vie au VIIIe siècle, supporta encore les assauts des Normands de Sicile au XIIe, des Espagnols au XVIe, des Français et des Vénitiens désireux de détruire le nid de pirates qu'elle était devenue au XVIIIe, et subit enfin les bombardements alliés de la Seconde Guerre mondiale, destinés à empêcher les Allemands d'utiliser les installations portuaires. Cette troisième ville du pays, d'environ 100 000 habitants, jouit de belles ressources tant industrielles que touristiques.

Quartiers. L'avenue Bourguiba débouche sur une vaste place peuplée de cafés et de restaurants. Au-delà, en suivant le chemin de la Grande Mosquée, on pénètre dans la médina. Sur la droite se dressent le ribat et sa tour, appuyés contre les remparts. Au-delà de la mosquée commence le labyrinthe des souks.

Les lieux incontournables de SOUSSE

Adresses Futées de SOUSSE

Organiser son voyage à SOUSSE

Transports
  • Location voiture
  • Réserver un ferry
Hébergements
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
Séjours
  • Voyage sur mesure
  • Week-ends en France
Services / Sur place
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites
  • Expériences & Boxs

Photos de SOUSSE

11.95 €
2018-03-28
456 pages
À découvrir sur le petit Futé
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un week-end de prestige pour 2 personnes au Château de la Dauphine !

Une escapade romantique en Gironde, au Château de la Dauphine .