A 220 km de Budapest, Gyula, situé près de la frontière roumaine, est un point de passage entre les deux pays. Cette ville de 31 000 habitants a eu, dans le passé, plus que son lot d'envahisseurs et de maîtres étrangers. Dans la deuxième moitié du XIVe siècle, Gyula était le centre d'un immense domaine privé appartenant à la famille Maróthi, qui y fit construire un puissant château fort ainsi que l'église et l'abbaye des franciscains (détruits depuis). Après l'extinction de la famille, le domaine devint propriété d'Etat. Mátyás Corvin, grand roi de la Renaissance, offrit le domaine à son fils János Corvin. La famille Corvin s'étant éteinte à son tour en 1510, le château fort, conquis par les troupes de Dósza, passa en 1530 sous contrôle de la Transylvanie. Au XVIe siècle, d'importants travaux transformèrent la forteresse en un château princier et la ville reçut le nom de Nagygyula (Gyula la Grande). En 1566, le château et le reste de la Hongrie passèrent sous domination turque. L'essor de la ville fut arrêté net sous les nouveaux maîtres, et le château ne fut libéré que 130 ans plus tard. Après le départ des Turcs, la région fut repeuplée de Hongrois venant d'autres régions ; des Allemands et des Roumains s'y installèrent également. Les Allemands fondèrent leur propre ville, et, en 1857, la ville allemande de Németgyula fut réunie avec la ville hongroise de Magyargyula. A la suite de la guerre d'Indépendance, pendant la révolution de 1849, Gyula connut de nouveau une période de déclin. Au dénouement malheureux de cette guerre, devant l'armée tsariste venue prêter main-forte à celle des Habsbourg, 1 300 soldats hongrois durent déposer leurs armes au château. Après la première guerre mondiale, à la suite du traité de Trianon, Gyula perdit son importance de chef-lieu. La ville ne sortit de l'ombre qu'en 1959, grâce à l'ouver­ture des thermes dans son château.

Aujourd'hui, Gyula conserve encore ses quartiers allemands, roumains et hongrois, qui ont gardé leur ancien plan d'occupation des sols datant de plusieurs siècles. Le canal Elővíz coupe à travers la ville en suivant l'ancien cours d'un des nombreux bras de la rivière Kőrös (avant la régulation des eaux au XIXe siècle). Ses bords verdoyants, bordés d'arbres, offrent d'agréables promenades. L'une des spécialités gastronomiques de la ville est la saucisse de Gyula, avec laquelle rivalise la csabai épicée de Békéscsaba. Ne pas manquer la célèbre pâtisserie Százéves Cukrászda, de 1841, qui a conservé son mobilier du XIXe siècle.

Que visiter à GYULA ?

Adresses Futées de GYULA

Rechercher par catégorie :

Organiser son voyage à GYULA

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Location de moto
  • Taxi et VTC
Hébergements & séjours
  • Tourisme responsable
  • Echange de logement
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Assurance Voyage
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos de GYULA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

9.90 €
2020-07-01
240 pages
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour dans le Calvados avec Gîtes de France !

Un bon cadeau d'une valeur de 700€ pour votre prochain séjour dans le Calvados avec Gîtes de France !