Petit Futé
Français
  • Français
  • English
  • Español

Guide de voyage
Budapest

A moins de trois heures de vol de la France métropolitaine, se dresse la nouvelle destination de villégiature préférée des touristes en goguette et des amateurs de dépaysement immédiat : Budapest. Ville d'histoire aux multiples influences, romaine, mongole, ottomane puis autrichienne, la capitale de la Hongrie est restée dans son jus comme en témoignent ses innombrables édifices des siècles passés toujours en attente de rénovation. Des rives du Danube - classées patrimoine mondial de l'humanité - à la plus grande synagogue d'Europe, en passant par le Parlement, la basilique Saint-Etienne, les ruelles du quartier juif, les édifices construits par la société Eiffel, les ponts, les immeubles Art nouveau, le château de Buda, les monuments de l'avenue Andrassy, l'héritage architectural n'en finira pas de vous étonner en compagnie de votre guide touristique de Budapest. Budapest c'est aussi l'une des plus belles villes thermales d'Europe avec plus d'une centaine de sources d'eau chaude et des complexes en plein air ou intérieurs à tomber. symbolisés par les bains Szechényi. Le soir venu, la ville sait aussi prendre des airs bohèmes et saura ravir n'importe qui avec de multiples festivals et des lieux festifs installés en plein centre dans des endroits improbables : immeubles en ruine, jardins, salles richement baroques...

Que voir, que faire à BUDAPEST ?

Quand partir à BUDAPEST ?

La meilleure période pour partir à Budapest est avant ou après la haute saison, à la fin du printemps ou au milieu de l'automne. Les établissements hongrois connaissent en effet une différence nette de prix entre la basse et la haute saison et la haute saison démarre mi-juin pour prendre fin début novembre. Les prix des chambres augmentent alors de 30 % en moyenne. Il y a trois autres courtes périodes de « pic » : le grand prix de F1 (en juillet ou en août) - les prix doublent -, le festival Sziget en août et enfin Noël et surtout le nouvel an.

Météo en ce moment

Adresses Futées de BUDAPEST

Voyager à BUDAPEST

  • Réserver un vol
  • Trouver un hôtel
  • Location voiture
  • Assurance Voyage
  • Trouver une agence locale

Covid-19 : situation actuelle à BUDAPEST

En raison de la pandémie lié à la Covid-19, des restrictions d'entrée et de déplacement peuvent s'appliquer à BUDAPEST. Pensez à visiter avant votre départ le site du ministère des Affaires étrangères pour obtenir les dernières informations
Infos pratiques pour voyager à BUDAPEST

Comment partir à BUDAPEST

Comment partir seul

Il existe de nombreux vols directs pour Budapest, notamment en low cost. A noter que la variation de prix dépend de la compagnie empruntée mais, surtout, du délai de réservation. Pour obtenir des tarifs intéressants, il est indispensable de vous y prendre très en avance. Pensez à acheter vos billets six mois avant le départ !

Comment partir en voyage organisé

Ce ne sont pas les séjours organisés qui manquent à Budapest pour vous imprégner et profiter au mieux des charmes de la ville et de sa langue si particulière. Les circuits combinés proposent aussi souvent de visiter en plus de Budapest ses deux illustres voisines : Vienne, l'ex capitale de l'empire austro-hongrois, et Prague.

Comment se déplacer sur place

Les réseaux de transport public (bus, tramway, trolley bus, métro) permettent de sillonner toute la ville et tournent à des fréquences régulières Il y a quatre lignes de métro et la plus ancienne a été mise en service en 1896, soit quatre ans avant Paris ! Le ticket est identique selon le mode de transport.

Reportages & actualités de BUDAPEST

Organiser son voyage à BUDAPEST
Transports
Réservez vos billets d'avions
Location voiture
Taxi et VTC
Location bateaux
Réservez votre Bus
Réservez votre train
Hébergements & séjours
Tourisme responsable
Trouver un hôtel
Location de vacances
Echange de logement
Trouvez votre camping
Services / Sur place
Assurance Voyage
Réservez une table
Activités & visites
Voyage sur mesure

Photos et images de BUDAPEST

Panorama de Budapest. Slavko Sereda - Shutterstock.com
La ligne historique de tramway longe le Danube. Stéphan SZEREMETA
Le Turul, oiseau des légendes hongroises. Stéphan SZEREMETA
Halle Centrale titoslack

Les 12 mots-clés à BUDAPEST

1. #Csocsó (baby-foot)

iStock-529428192.jpg

La Hongrie n’est pas aujourd'hui connue pour son football mais dans les bars et autres boîtes, malgré les décibels et la foule ondulante, les Hongrois ne s’arrêtent jamais de jouer au Baby-foot. Échauffement ludique de début de soirée ou rencontres inattendues à 3h du matin : on ne résiste pas à l'appel du csocsó (prononcez « tcho-tcho ») !

2. #Cukrászda

À mi-chemin entre le salon de thé et le café, on vient dans les cukrászda (prononcer « tsoukrasda ») pour y déguster quelques douceurs comme les rétes (strudels à pâte fine, fourrés au pavot ou au fromage blanc), sűtemények et torták (gâteaux et tartes). Les Hongrois aiment s’y rendre en famille ou entre amis, en fin d’après-midi ou de semaine.

3. #Fröccs

C’est la boisson nationale de l'été même si elle se boit toute l'année. Le fröccs (« freutch »), c’est du vin blanc (blanc, rosé, rouge) mélangé à de l’eau pétillante (szodá). Le fröccs porte un nom différent selon la proportion de vin qu'il contient (kis ou nagy par exemple). Cela ressemble à une hérésie mais vaut la peine d'être essayé !

4. #Goulash

Cette appellation (gulyás, « gouyach » en hongrois) désigne une soupe de viande (bœuf) avec des oignons, des carottes, du paprika et des pommes de terre en morceaux, longtemps mijotée (si possible dans un chaudron sur un feu à l’air libre aux beaux jours). Ne vous y trompez pas, il ne s'agit pas d'un ragoût : dans ce cas-là, c’est un pörkölt.

5. #Libamáj (foie gras)

Le foie gras de Hongrie (hízott libamáj, prononcer « izot libamaïe ») ne jouit pas du même prestige que son équivalent français, c'est pourtant une spécialité hongroise. Deuxième producteur mondial après la France, la Hongrie confectionne des foies gras de bonne qualité à moindre coût. Ils sont exportés vers la France et souvent reconditionnés.

6. #Magyars

shutterstock_1363927715.jpg

Venues de l’Oural, les sept tribus magyares (prononcer madjar) ont migré dans la plaine de la Pannonie vers 890 sous la conduite d’Árpád, grand-prince. Depuis Trianon, la plupart des Hongrois sont magyars mais tous les Magyars des pays voisins n’ont pas la nationalité hongroise. Depuis 2011, ils peuvent se faire naturaliser (et voter) facilement.

7. #Paprika

iStock-1195725347.jpg

Mot générique désignant aussi bien le poivron que la fameuse épice en poudre. Le paprika est à la base de nombreuses spécialités culinaires (paprikás est le nom attribué à tous les plats préparés avec du paprika, accompagnés d'une sauce à la crème fraîche). Ce piment rouge est cultivé et séché au sud de la Grande Plaine comme à Szeged ou Kalocsa.

8. #Sakk játék

iStock-956930910.jpg

Pendant cérébral du csocsó, les Hongrois jouent aux échecs (« chak jaték ») à l’école, dans les parcs, dans les cafés et même jusque dans les bains. Un tournoi d’échecs international, First Saturday, unique au monde, a lieu une fois par mois à Budapest. On compte parmi les grands champions hongrois Péter Lékó et les sœurs Polgár (Judit et Zsuzsa).

9. #Sombre dimanche

Szomorú vasárnap a été composée dans les années 1930 par Rezső Seress, à l’occasion d’une rupture. Mélancolique, cette ritournelle allait devenir une légende : elle aurait suscité une vague de suicides en Hongrie, au point d’y être interdite, de même plus tard sur la BBC. Elle a été reprise par de nombreux artistes dont Gainsbourg ou Holiday.

10. #Trianon

En partie initié par Clemenceau et signé par les Alliés en 1920, le traité de Trianon a fait perdre à la Hongrie les deux tiers de son territoire historique, un tiers de sa population, près de 70 % de ses industries… Plus de cent ans plus tard, cette large amputation est encore loin d'être cicatrisée. Français de passage, vous êtes prévenus !

11. #Túró rúdi

Cette petite barre de « fromage blanc » (le túró), recouverte d’une fine couche de chocolat, est sans nul doute la sucrerie préférée des Hongrois. On ne passe pas une journée sans en manger une, deux ou plus. S'achète dans les supermarchés et les épiceries : on reconnaît son emballage à ses petits pois rouges, comme le maillot cycliste français.

12. #Unicum

Liqueur amère que les Hongrois boivent aussi bien en apéritif qu'en guise de digestif. Composée de quarante herbes différentes, la famille Zwack garde la recette secrète depuis plus de deux cents ans (1790). Un rédacteur de Time Out a écrit à son sujet : « Ressemble à une vieille bombe anarchiste et dégage une odeur de couloir d’hôpital… »

Vous êtes d'ici, si...

Vous vous présentez en donnant toujours votre nom de famille avant votre prénom, même s’il est vrai que les étrangers, en terre hongroise, sont dispensés de la manœuvre !

À Budapest, on ne dévale pas les Escalator pour courir après son métro : on y va tranquillement, d’ailleurs rares sont ceux qui se rangent du même côté (à droite) pour laisser passer les voyageurs pressés !

Lorsque vous êtes invité(e) à domicile, vous enlevez vos chaussures ! On vous remet presque systématiquement des chaussons à cet effet.

Vous faites dans la galanterie. Ici, les hommes tiennent la porte aux femmes, on laisse sa place aux personnes âgées dans les transports en commun… Certains Hongrois pratiquent même encore le baisemain !

Vous évitez de parler d’Europe de l’Est : la levée du rideau de fer a rendu la dénomination obsolète et les Magyars ne s’y sont jamais retrouvés. L’intitulé « Europe centrale » convient mieux.

Autres destinations à proximité de BUDAPEST

Carte de BUDAPEST

Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour à Roanne pour 2 personnes !

Remportez un séjour de détente à Roanne avec Roannais Tourisme !

(Voir article 6 dans le réglement)