Cette petite ville de près de 40 000 habitants est située sur la fameuse Costa Verde, à mi-chemin entre Rio et São Paulo. Située dans un écrin de nature exceptionnel, Paraty, ou Parati, est enserrée entre une baie magnifique de près de 65 îles côté mer, et par la forêt Mata Atlântica qui plonge depuis les collines du parc national de la Sierra da Bocaina côté terre. Les paysages sont de toute beauté. Mais Paraty est assurément un joyau du tourisme brésilien pour son histoire et ses vieilles pierres. Des voyageurs du monde entier visitent son centre historique érigé à l'époque de la fièvre de l'or, classé au patrimoine mondial de l'Unesco et extraordinairement bien conservé. On vient à Paraty pour flâner dans les rues, immortaliser les maisons colorées à l'architecture coloniale remarquable avec son appareil photo, faire un tour de bateau pour s'adonner au farniente et au snorkeling, faire du shopping d'artisanat de qualité, visiter les nombreuses galeries d'art et les églises baroques du centre, dîner dans un restaurant gastronomique de la ville, et profiter d'un concert de jazz ou de samba. Néanmoins, le centre est bordé par le port, et la plage la plus proche n'est pas très attrayante. La ville nouvelle compte tous les commerces pratiques (supermarchés, pharmacie, etc.) et s'étend assez loin. Elle n'a pas grand intérêt.

Histoire

La première expédition connue dans la région fut celle de Martim Correia de Sá qui, venant de Rio, débarqua à Paraty et remonta jusqu'à Cunha par le chemin des indiens Guaianas pour combattre les tamoios, des indiens venus d'Amazonie qui dominaient le pays avant l'invasion portugaise, et qui étaient alliés aux Français contre les Portugais. L'existence de la première colonie portugaise à Paraty remonte au milieu du XVIe siècle, lorsque quelques maisons d'un village baptisé São Roque furent érigées sur l'actuel Morro do Forte sur les hauteurs de la ville. Son emplacement était stratégique. Mais la ville s'agrandissant, elle s'établit en 1667 à l'actuel emplacement du centre historique, entre les rivières Perequê-Acu et Patitiba, en contrebas de la colline. Et se dota d'une première église, Nossa Senhora dos Remédios, la sainte patronne protectrice de la ville.

Vivant de l'exploitation des plantations de canne à sucre, Paraty s'affranchit du joug de sa voisine Angra dos Reis.
Mais la ville connut son expansion historique lorsqu'en 1702 le Capitaine de Rio de Janeiro nomma la ville second port d'exportation des pierres précieuses et de l'or exploités dans le riche Minas Gerais voisin, devenant l'aboutissement du Caminho do Ouro, " le chemin de l'or ". Il suivait alors le chemin tracé par les indiens Guaianas, reliant les montagnes du sud du Minas à la côte. Ainsi, des milliers de navires vinrent amarrer ici pour repartir chargés des richesses du Brésil : or, diamants, rubis, émeraudes, et toutes sortes de pierres précieuses... pour le compte de la couronne du Portugal, direction Lisbonne. En quelques années, comme ses contemporaines du Minas sur le chemin de l'or, Ouro Preto ou Tiradentes, Paraty vit apparaître ses fameuses rues pavées et ses maisons coloniales si emblématiques, qui font aujourd'hui le bonheur des touristes et s'affichent sur toutes les cartes postales. Pour l'anecdote, les églises actuelles furent construites en partie avec les pierres qui servaient de ballast aux navires qui arrivaient vides et repartaient chargés à bloc.

C'est à cette époque que les francs-maçons influencent grandement la construction de la ville. Comme à Obidos au Portugal, elle fut peinte en bleu et blanc, couleurs de l'ordre maçonnique, avec la présence de dessins géométriques sur certaines façades ou encore de trois pierres de lave à certains croisements de rues pour symboliser le triangle maçonnique.
Mais au milieu du XVIIIe siècle, Paraty connut son premier déclin, lorsque, fatigué par les attaques des pirates qui se multipliaient entre Paraty et Rio, le gouverneur de la capitainerie de Rio, Artur de Sa Menezes, interdit l'acheminement des marchandises par le " vieux chemin " pour l'exporter directement depuis Rio, via le " Caminho Novo " qui partait des mines du Minas, la nouvelle route de l'or. Paraty tenta bien une rebellion mais le roi João V fut intraitable.

La ville continua néanmoins à avoir son importance grâce aux plantations de canne à sucre de la région. En 1820, près de 150 distilleries étaient en activité, et comptait plus de 250 engenhos, des moulins de canne à sucre. A l'époque, l'expression " Parati " était synonyme de " cachaça " car elle produisait des liqueurs locales exceptionnelles connues dans tout le royaume. Aujourd'hui encore, tous les ans, le festival da Pinga au mois d'août célèbre la nouvelle cachaça de l'année, et la ville est toujours dotée de magasins spécialisés en cachaças artisanales qui raviront les amateurs d'alcools forts raffinés.

L'abolition de l'esclavage en 1888 plongea la ville dans une crise inexorable, car la main-d'oeuvre se mit à manquer pour exploiter la canne à sucre. Ainsi, de 16 000 habitants en 1851, la ville passa à 600 vieux, femmes et enfants isolés à Paraty. Un trafic d'esclaves débarqués dans ce port plus discret que Rio se développa jusqu'à la vallée do Paraiba où se développaient alors des plantations de café. Les bateaux repartaient de Paraty chargés de sacs de café dont raffolait la bourgeoisie portugaise, et même européenne.

Mais l'avènement du chemin de fer de Barra do Pirai en 1864 sonna le glas de la ville, qui tomba alors dans un déclin inexorable et dans un oubli qui, paradoxalement, sauva le centre historique de toute modernisation destructrice. Ce n'est qu'un siècle plus tard que la route São Paulo - Cunha Paraty fut rouverte pour l'exploitation touristique de la côte. Enfin, dans les années 1980, des communautés guaranis venues du sud du pays s'installèrent ici, principalement dans le parc national de la Bocaïna à proximité. On compte trois communautés aujourd'hui, qui vendent leur artisanat dans la rua do commercio de la vieille ville, dont la plus proche (et visitable) se trouve à Paraty Mirim.

Les lieux incontournables de PARATY

Organiser son voyage à PARATY

Transports
  • Vol pas cher
  • Location voiture
  • Réservez un ferry
  • Location de moto
Hébergements & séjours
  • Trouver un hôtel
  • Location de vacances
  • Location Airbnb
  • Trouvez votre camping
  • Voyage sur mesure
Services / Sur place
  • Activités Funbooker
  • Activités Airbnb
  • Réservez une table
  • Activités & visites

Photos de PARATY

RIO DE JANEIRO / MINAS GERAIS

Guide RIO DE JANEIRO / MINAS GERAIS

RIO DE JANEIRO / MINAS GERAIS 2018/2019

13.95 €
2018-08-22
408 pages
Avis
Jeu concours

Les jeux concours du moment

Remportez un séjour d'exception pour 2 personnes en Corse !

Un séjour de 4 nuits et 5 jours pour 2 personnes en Corse avec l'Agence du Tourisme de la Corse.