En suivant le tracé de la rivière Lielupe, que ce soit par la route A8 ou par la ligne de chemin de fer partant de Rīga, vous atteignez la ville de Jelgava, anciennement connue sous le nom de Mitau. L'ancienne rivale historique de Rīga est devenue, au XVIIe siècle, la capitale des ducs de Courlande. Du fait des relations de ces derniers avec la cour russe de Saint-Pétersbourg, Jelgava devient un endroit très fréquenté par la noblesse. Elle est même, à deux reprises et au gré des rapports du tsar avec Napoléon, la résidence d'exil du futur Louis XVIII pendant plus de quatre ans. L'abbé Edgeworth, confesseur de Louis XVIII, est enterré dans le cimetière de Mitau. Aujourd'hui grand centre industriel, elle a gardé, en dépit des destructions des deux guerres mondiales, l'attrait de son architecture baroque et notamment des réalisations de l'Italien Bartolomeo Rastrelli, dont le palais des ducs de Courlande, construit en 1738 (à l'est de la ville, près du pont de la route de Rīga), est le plus beau fleuron. Les hôtes privilégiés fréquentant aujourd'hui ses murs sont les étudiants de l'Université d'agriculture ainsi que les visiteurs du musée d'Histoire de la ville. La cathédrale Saint-Simon-et-Sainte-Anne est un autre joyau construit par l'architecte italien sur la demande de Catherine I. Elle a été la première église orthodoxe construite sur le territoire du duché de Courlande-Zemgale. Jelgava compte également deux églises luthériennes : l'église Sainte-Anne, construite en 1638, et l'église de la Sainte-Trinité. Dans le cimetière de la première, trône un chêne planté en 1883 pour commémorer le 400e anniversaire de Luther. Jelgava abrite également une église catholique : la cathédrale Saint-Georges-et-Sainte-Marie, construite en 1906 et dont il ne reste que la tour. Pour l'anecdote, la statue érigée en 2003 (et si souvent fleurie) qui trône sur la place Trisvienibas est celle du premier président de la République lettone, Janis Čakste. Jelgava a été largement détruite pendant la dernière guerre. Aujourd'hui, elle est très industrielle, peu tournée vers son passé. Une halte de quelques heures, tout au plus, suffira à visiter cette ville sans âme.

De Riga, on se rend facilement à Delgava en bus ou en train ; prévoir une heure de trajet.

À voir / À faire à JELGAVA

Organiser son voyage à JELGAVA

Photos de JELGAVA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

PAYS BALTES

Guide PAYS BALTES

PAYS BALTES 2019/2020

14.95 €
2019-02-13
432 pages
Avis