Considérée comme la Côte d'Azur de la Lettonie, Jūrmala (" le rivage " en letton) est une succession de 15 petits villages de pêcheurs rassemblés administrativement en 1959. Située à 25 km à l'ouest de Rīga, Jūrmala s'étend sur une bande de terre de 30 km, entre ses longues plages de sable blanc, ses dunes et ses forêts de pins, et la rivière Lielupe qui longe la côte jusqu'au bout. Jūrmala est connue depuis le XVIIIe siècle comme une station thermale réputée pour la richesse minérale de ses eaux. C'est au XIXe siècle qu'elle s'est développée en tant que station balnéaire, avec ses sanatoriums et ses soins de balnéothérapie. Les Soviétiques, qui en ont fait un lieu de villégiature privilégié, y ont installé des centres de vacances étatiques et associatifs. Ils y ont malheureusement joint la construction d'immeubles soviétiques qui aujourd'hui apparaissent souvent bien laids dans ce beau décor.

Encore aujourd'hui, le " Saint-Tropez letton " attire les gens de la ville qui viennent y passer la journée ou leurs vacances. Jūrmala séduit par son atmosphère paisible, le charme de ses longues allées de pinèdes parsemées d'élégantes maisons en bois, l'air vivifiant qui la baigne, les promenades qu'offrent ses plages interminables de sable blanc... Ces attraits en ont fait un lieu de villégiature très recherché qui a fortement poussé à la hausse le prix de l'immobilier. Cela a entraîné l'arrivée de riches propriétaires qui ont construit des bâtisses à la taille de leur fortune, contribuant ainsi à donner à la ville un côté très mondain. Jūrmala présente un visage architectural contrasté où les bâtiments modernes côtoient les maisons en bois aux styles anciens. La tradition des maisons en bois provient du fait que le bois a longtemps été le matériel de construction le plus facile à se procurer et qu'il convient parfaitement à la fabrication de maisons d'été. L'architecture de ces maisons date du XIXe siècle et du début du XXe, et son origine est très variée : en majorité lettone et allemande, mais également finlandaise et russe. Les façades finement ciselées des maisons tirent leur essence du classicisme, de l'Art nouveau et du romantisme national. L'été, la station accueille de nombreuses manifestations : chansons, danses folkloriques, concerts et notamment un festival pop. On l'aura compris, un séjour ici est très agréable ! Jūrmala s'étend entre le village de Lielupe et celui de Ķemeri, à l'extrême ouest. Les endroits les plus populaires et les plus animés se situent entre Lielupe, où les dunes sont les plus hautes, et Dubulti. Majori, le " Juan-les-Pins letton ", en est le centre, avec ses allées piétonnes et ses commerces dans Jomas iela. Tout l'été, des festivals de jazz et d'autres musiques sont organisés dans la halle couverte de Dzintari, construite dès 1897 par le tsar Alexandre II pour le mariage de sa fille.

Jūrmala suit ainsi sa vocation de toujours : le tourisme. Depuis la libération du pays, sa capacité d'accueil n'a cessé de s'accroître et de s'améliorer. Elle n'en oublie toutefois pas sa deuxième vocation : le thermalisme, dont le succès repose sur trois piliers : la qualité de son air, brassé entre mer et forêt, ses eaux minérales et ses boues régénératrices.

Les lieux incontournables de JŪRMALA

Comment partir à JŪRMALA ? Nos conseils & astuces

Organiser son voyage à JŪRMALA

Photos de JŪRMALA

Il n'y a actuellement pas de photos pour cette destination.

PAYS BALTES

Guide PAYS BALTES

PAYS BALTES 2019/2020

14.95 €
2019-02-13
432 pages
Ailleurs sur le web
Avis